Magazine Brico

Chauffage énergie renouvelable

Par Ludovicgiraud
Chauffage énergie renouvelable. jobartisans fait le point


Les énergies renouvelables sont des formes d'énergies dont la consommation ne diminue pas la ressource à l'échelle humaine. L'énergie étant une grandeur physique, on parlera en théorie de "sources d'énergie renouvelables" ou d'"énergies d'origine renouvelable"
les différents types d'énergies renouvelable :

  1. l'énergie solaire

Différentes technologies permettant de capter les rayonnements du soleil composent ensemble les énergies solaires.
On entend principalement par énergie solaire :
- L'énergie solaire thermique, qui fonctionne à partir de capteurs thermiques, réactifs à la luminosité et permettant la production de chauffage et/ou d'eau chaude.
- L'énergie photovoltaïque, qui consiste à capter les rayonnements du soleil aux moyens de modules photovoltaïques, afin de produire de l'électricité.

Il existe plusieurs techniques de modules solaires photovoltaïques :

   - les modules solaires monocristallins possèdent un meilleur rendement au m² et sont essentiellement utilisés lorsque les espaces sont restreints. Le coût, plus élevé que celui d'une autre installation de même puissance, contrarie le développement de cette technique ;
   - les modules solaires polycristallins ont actuellement le meilleur rapport qualité/prix, c'est pourquoi ce sont les plus utilisés. Ils ont un bon rendement et une bonne durée de vie (plus de 35 ans) ;
   - les modules solaires amorphes auront certainement un bon avenir car ils peuvent être souples et ont une meilleure production par faible lumière. Cependant, le silicium amorphe possède un rendement divisé par deux par rapport à celui du cristallin, cette solution nécessite donc une plus grande surface pour la même puissance installée. Toutefois, le prix au m² installé est plus faible que pour des panneaux solaires composés de cellules
   2. la géothermie
Cette technique connaît aujourd’hui un développement important, en construction neuve comme en rénovation, pour l’habitat individuel ou le petit collectif, en raison de son intérêt économique et écologique. Un crédit d'impôts peut d'ailleurs être proposé.
Pour le cas spécifique de la pompe à chaleur par géothermie, la chaleur est captée dans le sol via un capteur constitué d'une ou plusieurs boucles, dans lesquelles circule un fluide frigorigène. Ce système de captage permet de récupérer dans la terre l'énergie apportée par le soleil, les infiltrations d'eau de pluie et le vent.
Cette énergie, prélevée par un générateur, est ensuite distribuée dans la maison par l'intermédiaire d'un plancher chauffant ou de radiateurs basse température.
Deux types de capteurs sont possibles :
les capteurs horizontaux sont enterrés à environ 1 mètre sous le sol, le circuit est constitué de boucles. Il occupe environ deux fois la surface à chauffer ;
les capteurs verticaux sont enterrés en une seule boucle verticale. Un forage en profondeur (environ 80 m) est nécessaire.
Avantages :
-
c'est système de chauffage à part entière qui se suffit à lui-même.
- ne d
épend pas des conditions atmosphériques (soleil, pluie, vent)
Inconvénients :
- Le coût de l’installation des capteurs est particulièrement lourd. Le générateur est lui aussi assez cher à l’achat (environ 8 000 €HT pour une pompe à chaleur de qualité + 1500€ d'installation). Ces installations sont toutefois éligibles à 50% de remboursement par le biais du crédit d’impôts.
     3.
L'Aérothermie

Une pompe à chaleur peut puiser son énergie dans l'eau, le sol ou l'air.
La pompe à chaleur aérothermique puise la chaleur contenue dans l'air.

Cette chaleur peut être restituée de deux façons :
- En propulsant de l'air
 : on parle de pompe à chaleur air-air : la pompe à chaleur est reliée à des ventilo-convecteurs qui brassent l'air frais de la pièce, le réchauffe, avant de le pulser à nouveau dans l'habitation.
- En chauffant de l'eau
 : pompe à chaleur air-eau : la pompe chauffe de l'eau qui ensuite circule dans un plancher chauffant ou des radiateurs.


Avantages :
-
La pompe à chaleur à air  fonctionne avec une source d'énergie pratiquement inépuisable.
- Elle ne dépend pas du terrain pour le captage, ni du débit d’eau
- Elle ne nécessite pas de travaux importants ou chers comme le décapage du terrain ou le forage.
- Elle a besoin uniquement d’air.

 Inconvénients :
- Le bruit généré par le compresseur et le ventilateur joue dans le choix de l’emplacement de la machine.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ludovicgiraud 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines