Magazine Culture

Laurent Baffie est un sale gosse

Publié le 22 juin 2011 par Cinephileamateur
L'affiche du spectacle
Lieu : Théâtre du Palais Royal - L'Olympia .
Date : 12 mai 2010 - 20 juin 2011.
Heure : 21 heures - 20 heures 30.
Emplacement : Balcon - Orchestre côté.
Première partie : ? (arrivée en retard) - Raphaël Mezrahi, Jean Marie Bigard, Pascal Selem, Alain Bouzygues, Adamo, Christophe, Véronique Sanson et Benabar (guest : Geneviève De Fontenay, Thierry Ardisson, Michel Drucker, Jean Luc Lahaye, Vincent Dessagnat, Ginette Baffie...).
4,5séparation3,5



"Laurent Baffie est un sale gosse" est une pièce de théâtre que j'ai été voir deux fois. La première fois c'était au Théâtre du Palais Royal. Bien qu'arrivé avec un chouïa de retard à cause d'un départ tardif d'un bar (on ne refait pas la jeunesse), j'avais passé un très bon moment devant ce spectacle. Très improvisé et en totale roue libre, Laurent Baffie m'as fait extrêmement rire avec une répartie qu'on lui connais. De nombreuses vannes restent ancrés dans notre mémoire et on ne vois pas le temps passé tant ça fuse dans tout les sens (autant vous dire donc qu'en arrivant en retard j'ai trouvé que c'était très court). Vraie- fausse autobiographie, tout le monde en prend pour son grade qu'il soit présent ou non dans la salle. Personne n'est épargné pour notre plus grand plaisir même si intérieurement, on prie pour ne pas à avoir à monté sur scène tant on à l'impression que c'est un grand moment de solitude qui nous attends. Les coups de fils à des proches en plein spectacle ont apportés du dynamisme à tout ça ainsi que les spectateurs qui deviennent des personnages à part entière de la pièce comme la personne âgée choisi (avec le langage qu'on lui connait) au hasard dans le public et qui passera son temps sur scène à faire du tricot où encore le martyr du public qui subira les pires humiliations. C'est vivant, on s'amuse et on ris beaucoup et les amateurs de l'humoriste en auront pour leur argent même si il est bien sûr fortement déconseillé d'y aller si on n'accroche pas à l'humour vulgaire et sec qui ont fait sa marque de fabrique. On fait même partie intégrante du spectacle du lendemain avec les insultes envers le public du lendemain qu'on est invité à faire pendant qu'on nous filme tandis que nous, nous avons eu le droit à ceux de la veille ;-) .
Bref, malgré ma déception d'être arrivé en retard, je gardais un excellent souvenir de cette pièce du coup, quand j'ai eu la chance d'assister à la dernière, j'y suis allé avec grand plaisir. Après une première partie très molle avec un Christophe qui m'as fait un peu de peine et une Véronique Sanson dans la surenchère entre autre (heureusement que Jean-Marie Bigard était là ^^ ) la pièce à enfin commencé. Même si c'était toujours très drôle, bizarrement ça l'était quand même un peu moins j'ai trouvé. La plupart des vannes étaient tellement ancrés en moi que je n'ai pas eu l'effet de surprise (mais ça Laurent Baffie n'y pouvais rien) et la grosse partie improvisation où on invite le public sur scène un peu molle surtout que les différentes personnes qu'on a essayé de joindre par téléphone étaient pour la plupart absente. De même, J'ai moins ressenti ce côté improvisation. Je sais pas si c'est parce que tout était calculé pour la dernière mais j'ai ressenti le côté travaillé des sketchs ce qui est dommage car c'est vraiment le ton décalé et imprévisible qui faisait tout le charme de ce spectacle. Tout semblait trop chorégraphié et même les guest stars n'ont rien pu faire comme Thierry Ardisson faisant son "rebelle" avec sa cigarette, Michel Drucker qui en vrai aussi à l'air d'être toujours aussi sympa où encore Geneviève De Fontenay dans le rôle de la personne âgé qui tricote qui avait l'air de s’amuser et en même temps d'être dans un monde un peu à part. Ça restais quand même très drôle malgré le sentiment du déjà vu et même si j'ai eu l'impression de trouver cette dernière un peu brouillonne, je me suis quand même bien marrer.
Pour résumé, "Laurent Baffie est un sale gosse" fut une pièce de théâtre divertissante que je ne regrette pas d'être aller voir deux fois même si le second visionnage m'as quelques peu laissé sur ma faim. Là où l'improvisation à une grande importance je ne sais pas si le spectacle en dvd sera retranscrire l'humour de la pièce mais en tout cas ce fut deux soirées très sympathique.
Laurent Baffie



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Yves Saint Laurent Rive Gauche…

    Yves Saint Laurent Rive Gauche…

    Après le succès remporté par la rétrospective dédiée à la haute couture de la maison Yves Saint laurent au Petit Palais en 2010 et du cahier de coloriage... Lire la suite

    Par  La Fille Aux Chaussures
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE, EXPOS & MUSÉES, MODE FEMME, SORTIR
  • Mélanie Laurent premier single

    Mélanie Laurent premier single

    Mélanie Laurent, évidemment, tout le monde la connaît en tant qu’actrice d’Embrassez qui vous voudrez à La Rafle, en passant par Je vais bien, ne t’en fais pas... Lire la suite

    Par  Lemediateaseur
    CULTURE
  • Laurent Herrou – Cocktail

    Laurent Herrou Cocktail

    “On n’est jamais prêt à la publication d’un premier livre. Que l’on vienne de province ou que l’on soit né à Paris. On ne sait pas ce que ça fait. Sur soi. Sur... Lire la suite

    Par  Pikkendorff
    CULTURE, LIVRES
  • Mélanie Laurent

    Mélanie Laurent

    L'actrice de Tarantino ou de Klapisch pose un joli brin de voix sur une chanson toute en douceur...En attendant : 'le temps prend du bon temps et Mélanie... Lire la suite

    Par  Patrickpouchain
    CULTURE, MUSIQUE
  • Mélanie Laurent maîtresse de cérémonie

    Mélanie Laurent maîtresse cérémonie

    Cela va "être léger et amusant"... Voici les mots de Gilles Jacob sur le plateau du Grand Journal, vendredi soir, après avoir annoncé que Mélanie Laurent... Lire la suite

    Par  Cannes En Live !
    CINÉMA, CONCERTS & FESTIVALS, CULTURE, SORTIR
  • HHhH - Laurent BINET

    HHhH Laurent BINET

    Grasset, 13 janvier 2010, 440 pagesRésumé de l'éditeur :A Prague, en 1942, deux hommes doivent en tuer un troisième.C'est l'opération " Anthropoïde " : deux... Lire la suite

    Par  Wakinasimba
    CULTURE, LIVRES
  • La Police par Laurent Tailhade

    Police Laurent Tailhade

    Quand Laurent Tailhade osait tout.Avant-ProposLa Police est une chose si abominableque les turcs préfèrent la peste,et les Anglais les voleurs.Nicolas Chamfort. Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte