Magazine Animaux

Et...tique !

Par Melanieinfirmiere
Et...tique !  

Les tiques (autrefois dites « Tiquet » ou « Ricinus ») sont des acariens ectoparasites de vertébrés (y compris vertébrés à sang froid tels que lézards, serpents, tortues) qui mesurent en moyenne 3 à 6mm. La forme, taille et couleur des tiques varient beaucoup selon l'espèce et son stade de développement mais leur corps est toujours ovalaire et leur tête est prolongée d'un rostre équipé de deux chélicères. Elles passent une partie de leur cycle au sol (éclosion, métamorphose et quête d'un hôte), et une autre partie (deux ou trois stades) ancrées sur la peau de mammifères (sauvages et d'élevage), d'oiseaux ou de reptiles, se nourrissant de leur sang grâce à un rostre. Elles peuvent à cette occasion transmettre à leurs hôtes de nombreux agents pathogènes connus (virus, bactéries, protozoaires, nématodes) et parfois des neurotoxines (responsables de paralysie à tiques). L'Homme peut développer des allergies à leur salive. Ce sont surtout les femelles adultes nourries, ou en train de se gorger de sang qui sont les plus repérables, car bien plus grosses que les autres stades de développement.

Pendant les phases de « quête », la tique attend un hôte pour s'y accrocher. Les endroits favorables pour les tiques sont les endroits boisés et humides dans une région tempérée où la température est comprise entre 7°C et 25°C. S'il fait chaud et sec, plus de 25°C, les tiques ne vont pas se déplacer. Elles se cachent dans le sol,  au ras du sol ou sous la végétation pour prendre la quantité d'eau dont elles ont besoin.  S'il fait  en -dessous de 7°C,  les tiques s'isolent du froid sous la terre, dans les feuillages au ras du sol ou dans les vieux troncs d'arbre.  Pouvant rester plusieurs mois sans manger, la période inactive ne les dérange pas. Elles n'ont besoin que d'eau qu'elles peuvent prendre de l'air.

Après avoir trouvé une proie et s'y être accrochée, la tique chemine lentement sur la peau (de quelques minutes à plusieurs heures parfois) pour trouver un emplacement qui lui convient. De fines griffes lui permettent de se stabiliser sur l'épiderme (ces griffes sont plus puissantes chez la larve qui a besoin de s'ancrer pour pouvoir percer la peau). La tique coupe la peau grâce à des chélicères extériorisables (cachées au repos dans une gaine protectrice) qu'elle enfonce peu à peu ainsi que l'hypostome, aidé par la sécrétion d'enzymes salivaires (protéases) qui provoquent une cytolyse.

Cette opération, sous l'effet de substances salivaires anesthésiantes, se fait sans douleur pour l'hôte. La tique en quelques heures a ainsi enfoncé tout son rostre. Elle parfait son ancrage par la sécrétion d'une substance, sorte de colle biologique dite « cément » qui la fixe très fortement au derme. Ainsi fixée, elle peut alors, pendant toute la durée de son repas, alternativement  aspirer le sang et réinjecter de la salive de manière à agrandir la poche ainsi creusée sous la peau jusqu'à ce que cette poche atteigne un ou plusieurs microcapillaires sanguins, qui crèveront et l'alimenteront directement en sang. Durant ce temps, la tique injecte un cocktail de molécules qui affaiblissent localement l'immunité de l'hôte et insensibilisent le système nerveux .

Tout ça c'est bien gentil mais… Que faire en cas de piqûre par une tique?


Retirer la tique immédiatement.

Important: Si vous avez une blessure aux doigts ou si vous vous rongez les ongles, mettez un gant en caoutchouc (fin) avant de retirer la  tique sur vous, vos chats ou vos chiens car le sang contenu dans le ventre de la tique ne doit pas toucher votre blessure. Il peut en effet arriver qu'une personne inexpérimentée perce le ventre de la tique. Lavez-vous bien les mains après tout contact avec une tique.

Pas d'éther, ni autre produit, car la tique anesthésiée pourrait régurgiter aussitôt et accroître le risque d'infection.

Prenez une pince fine  ou pince à épiler  (non coupante)
Pincez la tique au niveau de sa tête(pas du ventre) le plus près possible de la peau   
Tirez droit sans faire de mouvements de rotations
jusqu'à ce que la tique se détache ce qui peut prendre 60 secondes. Ne lâchez pas.
Après l'extraction, une bonne désinfection s'impose.
L'idéal pour la retirer est une pince à tiques qu'on peut acheter en pharmacie. Il existe  différents modèles. Suivre le mode d'emploi indiqué.
 
S'il s'agit d'une nymphe
(jeune tique - à droite sur  l'image ci-dessous). On distingue un point noir  qui pourrait ressembler à une écharde ou à une épine sous la peau. La nymphe, grosse comme une tête d'épingle oppose moins de résistance que la tique adulte lorsqu'on cherche à la retirer.  
 
S'il s'agit d'une tique adulte, vous la verrez facilement  mais  elle est plus difficile à retirer  que la nymphe. Son système d'accrochage avec l'hypostome (rostre avec des crochets comme des petits hameçons) est  très résistant. 

Si la tête de la tique reste accrochée dans la peau. Ce n'est pas très grave car les bactéries se trouvent dans le ventre arraché et non dans la tête.  Bien désinfecter l'endroit où se trouve la tête. Il se formera une petite infection qui devrait guérir rapidement. 

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas enlever la tique vous-même, consultez votre médecin ou votre pharmacien mais insistez pour qu'il ne mette pas d'éther ou autre produit qui risquerait d'endormir la tique. Beaucoup d'entre eux ne savent pas que cette pratique augmente le risque d'infection.


Que faire si la tique retirée est encore vivante?
Ne pas chercher à l'écraser car le sang contenu dans le ventre pourrait se répandre. Vous pouvez la jeter dans les toilettes. 
Sinon,  gardez la tique dans une petite boîte (ou  tube) bien fermée,  et écrivez la date dessus.
En procédant ainsi, vous pourriez - même des mois plus tard -   la faire analyser et éventuellement savoir quelles infections elle a pu vous transmettre. 

   

Que faire après avoir retiré la tique?

Inscrire dans un agenda la date de la morsure pour la mentionner au médecin si nécessaire.
Observez-vous dans les 7 à 20 jours qui suivent la morsure.

Constatez ou pas l'apparition de l'un ou l'autre des 2 symptômes typiques de l'infection de Lyme ?
 1)Dans 50% des cas de Lyme, l'apparition d'une  auréole rouge autour du point de morsure.
 2) Dans 100% des cas de Lyme, l'apparition de symptômes de grippe  fièvre, mal à la tête, courbatures, maux de gorge, ganglions, mal aux articulations, fatigue …

- Consultez votre médecin si vous constatez l'apparition de l'un ou/et l'autre des symptômes. 
 Si votre médecin ne connaît pas bien la maladie de Lyme, consultez un autre généraliste, un dermatologue ou  bien un spécialiste des maladies tropicales ou infectieuses. 
Un traitement aux antibiotiques de 3 ou 4 semaines devrait vous être prescrit.

- Si aucun des 2 symptômes ne se développe, vous n'avez pas contracté la maladie de Lyme

 
ATTENTION PAS DE PANIQUE !  3 conditions sont nécessaires à la transmission de la maladie de Lyme :
1) Avoir été piqué :
ou ... par une tique que l'on voit distinctement incrustée dans la peau  ou le cuir chevelu
ou ... par une jeune tique (nymphe) peu visible car grosse comme un point noir ou une tête d'épingle et incrustée dans la peau ou  le cuir chevelu
2) Que la tique soit infectée
par la bactérie: Borrelia Burgdorferi.
(20% des tiques seraient actuellement porteuses de cette bactérie. Ce pourcentage varie selon les régions).
3) Que la tique soit  fixée à la peau
pendant 5 heures minimum. 
Plus elle reste de temps dans la peau, plus elle risque de transmettre la bactérie infectieuse.

Peut-on traiter avant d'avoir des symptômes ?
Dans les cinq jours qui suivent la piqûre (avant l'apparition des symptômes typiques), on peut envisager un traitement (préventif) aux antibiotiques mais il n'est pas souvent prescrit car il serait difficile de traiter préventivement une personne qui se ferait piquer très souvent. . 
Par contre, les enfants en dessous de 2 ans et  les femmes enceintes peuvent  être traitées préventivement.

Le danger de la Maladie de Lyme
Si les symptômes apparaissent  mais ne sont pas identifiés, l'infection va suivre son cours et se disséminer lentement dans le corps pour atteindre les articulations (arthrite), le tissu cardiaque (problèmes cardiaques), le tissu nerveux (paralysie de la face, d'une jambe, problèmes neurologiques, etc...), la moelle épinière et le cerveau.

Sources :

www.wikipedia.fr

www.tiquatac.org


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Melanieinfirmiere 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte