Magazine Afrique

Cameroun cinéma: SOS pour la réouverture de salles obscures

Par 237online @237online

Écrit par Cameroon Tribune   


Cameroun cinéma: SOS pour la réouverture de salles obscures
L'étiquette de capitale sans salle de cinéma pourrait bientôt être décollée de Yaoundé. Un projet de salle obscure, né d'un partenariat entre l'Etat et des opérateurs privés est en gestation. La révélation est du patron des Ecrans Noirs, Bassek ba Kobhio, qui prenait part à un colloque organisé mercredir au palais des Sports de Yaoundé dans le cadre du festival. Il s'agissait de faire le point sur la nécessité d'une salle de cinéma à Yaoundé. Y prenaient part, le réalisateur Arthur Si Bita, Lucie Alima, cadre du ministère de la culture et Gaston Kelman comme modérateur à l'ouverture avant d'être remplacé par Dieudonné Pouhe Pouhe. 

Ainsi, Bassek ba Kobhio a dévoilé quelques contours de ce projet qui devrait impulser le retour des salles de cinéma au Cameroun. « Ce sera un complexe d'à peu près sept salles qui soit un lieu convivial. Il y aura un restaurant, des salles de jeu pour enfants, on y vendra des friandises et on pourrait même envisager tout un complexe commercial pour permettre par exemple à une mère de faire le marché pendant que les enfants regardent un film à l'intérieur ». Parmi les sites propices pour accueillir ce complexe, il a évoqué le lac municipal. Ce d'autant plus que, selon ses dires, le plan réalisé par un technicien prévoit la proximité d'une étendue d'eau. Mais rien n'a encore été arrêté et d'autres sites ont été proposés par le gouvernement.

La rencontre a aussi permis de faire l'autopsie de la descente aux enfers des salles aux écrans géants. Un déclin en cascade survenu, selon Arthur Si Bita, après l'arrivée de la télévision. « Il n'y a pas eu concertation au sein de la profession pour trouver des moyens de compenser la fin du monopole des salles de cinéma, ni entre les exploitants cinématographiques et l'administration chargé du cinéma », soutient-il. Des salles qui ne promouvaient déjà pas beaucoup les productions locales, favorisant surtout les films occidentaux. La rencontre s'est poursuivie dans l'après midi avec notamment l'intervention du réalisateur Olivier Bile.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines