Magazine Afrique

Cameroun-Culture: Un méga concert pour Paul Biya

Publié le 23 juin 2011 par 237online @237online

Écrit par Cameroon Tribune   

Mercredi, 22 Juin 2011 22:34

éàéàéèèééàéééèéééàç
Un grand spectacle d'appel à la candidature du chef de l'Etat organisé mardi à Meyomessala en présence de la Première dame, Chantal Biya.
Après la standing ovation qu'elle a suscitée en l'honneur de la doyenne Anne Marie Nzié mardi au Centre commercial dans le cadre de leur appel à la candidature du président Paul Biya pour la prochaine élection présidentielle, la première dame n'a eu de cesse d'encourager tous les artistes qui se sont par la suite succédé sur l'immense podium monté pour la circonstance. De K-Tino à François Nkotti qui a fait vibrer l'assistance sur un air de Black Styl, en passant par Majoie Ayi, Beko Sadey ou encore Guy Watson l'auteur de « Mignoncité ». Puis est arrivé le « Pinguiss ». Les applaudissements se sont poursuivis. Puis à la surprise des éléments du protocole et de la sécurité, Chantal Biya a quitté son fauteuil pour esquisser des pas de cette danse qui ne laisse visiblement aucune génération dans l'indifférence. La surprise va céder la place à une explosion de joie de l'assistance, très nombreuse pour cette 30e édition de la Fête internationale de la musique qui a eu une connotation particulière au Cameroun qui s'est déportée en plein milieu de la forêt équatoriale, avec cette communion entre le couple présidentiel camerounais et les créateurs des œuvres de l'esprit.

Pour ce méga concert de soutien et d'appel à la candidature du président Paul Biya à la prochaine élection présidentielle, il y en avait pour toutes les générations et venant de la plupart des régions du Cameroun. Certains ont retrouvé avec beaucoup de plaisir des « anciens » comme Geo William Masso, Moni Bilé, Ange Ebogo Emérant, Djene Djento, les Taakam II, Marcellin Ottou, Roméo Dika, Pasto, Abanda Kiss Kiss, Dieu Ngolfé, Prince Afo Akom, Dina Bell... aux côtés de ceux de la génération montante à l'instar de Nicole Mara, Claudia Dikosso, Jacky Biho, Aï-jo Mamadou, Atelino, Majoie Ayi, les auteurs de la Mignoncité et du Pinguiss... Face à un public qui en redemandait, les artistes camerounais ont laissé exploser leur talent, aidé en cela par une organisation qui ne laissait pas de place au hasard. Chacun a voulu apporter sa voix à l'élan de soutien observé en faveur du président de la République que certains n'ont pas manqué de remercier pour tout ce qui est fait actuellement pour les artistes camerounais. Et lorsque la première dame s'est retirée à minuit, l'on ne s'était même pas rendu compte que 180 minutes de communion venaient de s'écouler entre Chantal Biya, le public de Meyomessala et les artistes camerounais. Et certains de souhaiter la réédition de pareille performance pour la prochaine édition de la Fête internationale de la Musique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Ayité
posté le 04 juillet à 02:39
Signaler un abus

A quoi renvoie le concept de la Françafrique ? Quel chef n’y fait pas partie ? faux débat dans le contexte international actuel. Pour ce qui est du concert de Mvomeka’a, c’est l’expression ‘une position que l’on doit respecter, celle des artistes libres et conscients de leur choix.

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte