Magazine Science

La veillée aux étoiles, l'édito d'Alain Cirou

Publié le 23 juin 2011 par Cieletespace

20080701_AlainC_38.jpg On l’a souvent dit : la découverte du monde des étoiles est une belle école de patience. Il faut disposer de temps libre ; espérer que le ciel soit clément et la Lune en quartier ; se trouver sur un site éloigné des lumières parasites ; disposer des outils indispensables à l’observation des astres et, enfin, réussir à manipuler ces cartes et instruments dans la nuit noire… Cela fait beaucoup ! Il faut de l’intérêt, de la passion, de bons guides et sans doute un peu d’obstination pour réussir à pousser ces portes de la nuit dans le silence et la discrétion. Et c’est pendant l’été, évidemment, que la majorité de ces conditions se trouvent réunies.

Cette année, alors que se met en place le dispositif traditionnel des “Nuits des étoiles” — lesquelles sont programmées du 5 au 7 août sur des centaines de sites ouverts au public  —, Ciel & Espace et l’Association française d’astronomie ont souhaité que le contenu et l’esprit de cette manifestation se libèrent de l’espace et du temps. Et c’est ainsi que l’application téléphonique “Ma nuit des étoiles” a vu le jour et vous est présentée pour la première fois dans ce numéro.

Gratuite, conçue pour une utilisation simple et ludique en famille ou entre amis, son ambition est d’inciter à lever les yeux au ciel. À vivre, sans réticence et sans complexe, une veillée aux étoiles inoubliable.

La visite du musée du Louvre n’est pas réservée aux seuls spécialistes de la Renaissance ou de l’Égypte ancienne. Là, de multiples outils nous aident à décrypter le sourire de la Joconde et le Livre des morts.

De la même façon, un audioguide du ciel d’été accompagnera les premiers pas de ceux qui s’aventureront, le téléphone dans la poche, à suivre les explications des montreurs d’étoiles. Ou encore, et c’est aussi une première, grâce à la géolocalisation, il vous sera facile d’identifier et de joindre le club d’astronomie le plus proche pour participer à ses soirées publiques. Bref, vous l’avez compris, partager le ciel et son exploration sera cet été au cœur de nos préoccupations.

Mais peut-être n’avez-vous pas de portable de type iPhone ? Et encore moins l’envie d’être équipé d’outil numérique dans le grand face à face avec l’infini… Pas de problème, 97 % de ce numéro est consacré aux autres nouvelles de l’Univers. Et en particulier aux grands dossiers qui occupent, sur les bureaux des astronomes, le haut de la pile des énigmes à résoudre. Et elles sont nombreuses, passionnantes : qu’y avait-il avant le big bang et comment se sont formées les galaxies ? Existe-t-il d’autres Terre ? Comment est apparue la vie et faut-il la chercher sur Mars ? Où est passé l’essentiel de l’Univers, dont la matière noire comme l’énergie sombre restent de parfaites inconnues ? Tant de questions, de mystères, dont les pages qui suivent sont capables d’alimenter bien des dîners… aux étoiles.

Ces repas où, à coup sûr, quelqu’un demandera si l’étoile brillante, observable au zénith, est vivante ou morte. Et là, jamais la réponse que pourrait fournir une machine ne remplacera le débat qui suivra. Celui du sens de tout cela…

Alain Cirou

Directeur de la rédaction

494_gde_couv--1-.jpg

LES 7 PLUS GRANDES ENIGMES DE L'UNIVERS

Numéro de juillet 2011

En kiosque et téléchargeable en kiosque numérique : on peut commander la version papier ou télécharger la version numérique en PDF.

La version numérique est enrichie des liens vers les podcasts audio.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cieletespace 105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog