Magazine Afrique

Festival Concert pour la paix : Fadal Dey chute, Tiken à la rescousse

Publié le 24 juin 2011 par Africahit
Tiken Jah a tenu sa promesse à l’endroit des populations d’Abobo. «Je suis très heureux d’être à Abobo. Parce que j’ai dit qu’une fois la crise terminée, c’est à Abobo que je donnerai mon premier concert», s’est réjoui l’artiste le mardi 21 juin, au Complexe sportif d’Abobo, où il a donné un concert à but humanitaire. Une ambiance de retrouvailles entre les fans et l’artiste qui ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes de la crise postélectorale.Si le message de l’artiste a été rythmé au chant de réconciliation et de pardon, Tiken interpelle cependant, la jeunesse sur sa grande responsabilité. «Nous avons intérêt que le pays soit réconcilié. C’est ensemble que nous pourrons le reconstruire. C’est ensemble que nous devons nous battre pour que les hommes politiques fassent ce qu’on veut. Cette crise doit nous servir de leçon. Notre ennemi n’est pas le voisin. Il faut s’unir pour voir la Côte d’Ivoire debout», a invité Tiken Jah. Qui, selon le thème du chant, a ‘’posé’’ sur le rythme un discours fraternel et d’éveil de conscience. Depuis Mangecratie (album sorti en 1996), jusqu’à African Revolution (2010) en passant par Coup de gueule (2004, disque d’or), le descendant de Fakoly a dénoncé certains travers. Bien avant, c’est sur les (notes de) vents qui annoncent le chant engagé, du nom de l’album Françafrique (2002, disque d’or), que Tiken a levé à 19 H 38, le rideau du festival. Revendiquant son africanité, (L’Africain) dont il dit être fier, il se lève contre les clichés négatifs sur l’Afrique, qui ‘’n’est pas ce qu’on veut nous faire croire’’. D’où la carte postale d’un continent ensoleillé avec ses richesses, qu’il présente dans ‘’Viens voir’’, chant tiré de l’album L’Africain (2007). Une autre image qu’il condamne, c’est la mendicité qui a pris de l’ampleur sur le continent. Empruntant à la jeunesse (ivoirienne) la ‘’chanson commune : Vieux père voilà ton fils’’, il dit non à la facilité. Conscient qu’il faut dans l’urgence ‘’faire quelque chose’’ face au danger qu’est le chômage, le manque d’éducation scolaire, il présente ‘’ses’’ doléances aux gouvernants. Pour lui, le rêve africain est permis. Même s’il chante – sur le même album – ‘’Ouvrez les frontières’’, qui est une critique de la non réciprocité de la libre circulation des personnes (Afrique–Occident), Tiken Jah témoigne que «la place de la jeunesse africaine est en Afrique pour changer les choses. Notre place est ici pour encourager nos politiques à asseoir de véritables politiques». Sur le sort réservé à certains immigrants africains, l’artiste dédie un «Refrain pour soutenir les frères expulsés, menottés jusqu’aux frontières». De cette lecture, il est confiant que, «demain, nous allons refuser les visas aux Européens». Sans repli, pendant plus d’une heure (jusqu’à 21 H 06), l’artiste a donné le maximum de lui-même en parcourant un long répertoire dans une sélection qui éveille le public : Rien ne m’étonne, Soundjata, Oba oba, Balayeur balayé, My justice, le pays va mal, On en a marre, etc. Le tout sur des notes de Ngoni et Yabara jouées par Andra Kouayaté et Kanja Kora pour la Kora. Avant Tiken, Fadal Dey pourtant pas au mieux de sa forme, parce que victime le vendredi dernier, d’une opération de l’appendice, a tenu à être sur scène «par respect pour le public», s’est-il confié. S’il ne «voulait pas que le public sache» pour son état, Fadal n’a pu aller au-delà de six (6) chants – alors qu’il prévoyait treize (13) – car il va s’affaisser. L’équipe médicale qui le suivait, le conduit alors en dehors de la scène avant qu’il ne regagne son domicile, où le médecin lui conseillera près d’un mois de repos. Cette brève présence sur scène de Fadal - avant lui, Général Tchefari - ajoutée à l’absence de Jah Verity et Raul a été vite compensée par la prestation de Tiken, qui a volé au secours de Fadal Dey.Koné Saydoo

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Africahit 4465 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte