Magazine

Énigme

Publié le 24 juin 2011 par Badiejf
Énigme
Hier, c’était Fèt Dye (Fête Dieu). Journée de congé pour presque tout le monde, sauf les blanchisseuses. Les rues de PAP étaient congestionnées de ces ‘défilés’ religieux. Des chants et des prières doucement entonnés dans une absorption qui fait belle à voir. À sentir et à entendre. Les timoun (catholiques il faut le préciser) se mettent sur leur 36 tout blanc pour souligner la fête de Dieu. Les moun et les granmoun en font autant. J’essaie de m’imaginer à quoi peut correspondre ce genre de manifestations sociales dans mon Montréal cosmopolite et je ne vois rien. Je ne vois pas grand chose non plus pour le reste de la province pour être honnête. Il y a là l’énigme d’un collectivisme dans l’espace ‘social contraignant’ définit par le religieux, la culture, l’éducatif ou la nation, contre l’individualisme dans l’espace ‘social débraillé’ du politique et du développement économique. Difficile effectivement de tirer d’un trait une conclusion simple. Comme si l’individualisme se drapait dans un conformisme social pour pouvoir agir plus librement. Ou encore, que l’existence devient possible qu’en gardant un équilibre entre ces deux positions opposées.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Badiejf 170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte