Magazine Conso

Estrangeiros em casa

Publié le 25 juin 2011 par Lorraine De Chezlo
ESTRANGEIROS EM CASAde Reinaldo Moraes et Roberto Linsker
Carnet de voyage - 125 pages
Editions National Geographic Brasil
En langue Portugaise (Brésil)




Le 2 novembre 2003, le photographe Roberto Linsker et l'écrivain Reinaldo Moraes, partirent du quartier de Marsilac, à l'extrême sud de la mégalopole de São Paulo, Brésil, en direction du nord. Le but était de traverser cette métropole à pieds pour mieux aborder ses habitants, sa culture, son ambiance. La balade, de près de 90 kilomètres, leur pris une semaine et fut délicieusement surprenante. Les deux habitants de São Paulo (des paulistas - prononcer "paolichtass") ont dormi dans des hôtels de passe de périphérie, ont mangé dans des boulangeries et des pizzeria, ont été en boîtes de nuit, dans des "forros", des marchés, des églises et une réserve d'indiens, découvrant ainsi un monde qu'il ne connaissaient pas. Leurs aventures, racontées par Reinaldo, sont hilarantes et bien souvent touchantes. Les photos de Roberto qui illustrent chaque jounée de marche, chaque chapître, révèlent une ville de São Paulo qui se dévoile uniquement si on la parcoure à pieds.


A l’occasion des 450 ans de la mégalopole de São Paulo, ils se lancent. En route pour traverser cette jungle urbaine de 18 millions d’habitants, et ses 90 kilomètres. Reinaldo, avec ses nerfs sciatiques qui le font souffrir chaque jour, chargé de traduire la ville en mots. Roberto le photographe, allant toujours de l’avant, ayant lui pour mission de traduire cette ville en images authentiques.

ESTRANGEIROS EM CASAESTRANGEIROS EM CASA


Au fil des jours, de leurs rencontres au hasard, ils sont à l'affût de moments à passer avec des paulistas tous différents les uns des autres, des étudiants, des gérants de snacks, des vieilles retraitées toujours actives, des artisans, des mères de famille courageuses, des poissonniers, une promeneuse de chiens, des Noirs, des Blancs, des Indiens. Ils sont drôles tous les deux, à arpenter les rues, avec fatigue, enthousiasme, curiosité ou interrogation. Ils habitent cette ville mais la revisitent et la découvrent véritablement (en partie, puisque cette immense cité est impossible à connaître entièrement). Ils vont à la rencontre d’inconnus, ils discutent de leurs quotidiens, de leurs rêves, ils blaguent, ils parlent de la violence réputée de SP. Cet ouvrage (hors-série de la revue National Geographic Brasil qui malheureusement ne doit plus être édité) alterne, pour chaque journée, du texte et des photos légendées. Très intéressant également comme exercice si on veut réviser son portugais en se promenant dans la mégapole brésilienne «violemment diverse».

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines