Magazine Ebusiness

Lutter contre le nucléaire : Non au référendum. Oui à la pression sur la présidentielle 2012.

Publié le 25 juin 2011 par Coubray


Pour arriver à faire sortir la France du nucléaire, de nombreuses voies sont envisageables. Toute pression, toute force qui agit contre le nucléaire est bonne à prendre.

Personnellement, je suis très en faveur d’une pression collective sur les candidat(e)s à l’élection présidentielle 2012.

Exiger une position ferme et irrévocable

Exigeons. Tous. Une prise de position claire et irrévocable sur leur décision à posteriori d’une élection : Au lendemain de leur élection, feront-ils sortir notre pays de cette énergie ? Quand au plus tard ? Comment ?

Ne pas se faire piéger par des engagements à traiter le problème

Je n’ai pas envie de me faire piéger par un discours de type : « un grand débat national est nécessaire », « au plus tard dans les 6 mois, nous organiserons un référendum… », « un haut comité à l’énergie de demain sera créé, il rendra un rapport sur les énergies alternatives à l’atome, bla, bla, bla, bla, bla, bla … ».

Le refendum est un piège

Plusieurs associations dont Agir Pour l’Environnement, militent pour un Referendum pour Sortir du Nucléaire. Comme Stéphane Lhomme, je pense que c’est un piège.

Il interviendra après la présidentielle. Il pourra être différé. Son résultat sera mis en œuvre plus ou moins vite.

Un referendum est organisé par l’Etat. Le travail amont dans les media sera effectué via des caisses de résonnance acquises aux lobbys.

Le spectre de la dépendance énergétique sera agité.

Les arguments rationnels seront agités. Les adeptes d’une sortie du nucléaire se feront passer pour des irrationnels peureux.

L’entrée dans le nucléaire a été une décision unilatérale. La sortie devra l’être aussi. Elle devra être prise par un(e) Président(e) de la République qui le fera pour le bien de sa nation.

Les grandes décisions ont été prises par des responsables éclairés. Ils assumaient le fait de décider pour leur pays, de l’emmener vers un futur meilleur. Près de nous, Mitterrand a mis en œuvre des décisions fortes (que je partage ou non) : l’abolition de la peine de mort, les 35 Heures, les nationalisations… Il n’est pas passé par des demandes de blanc-seing à son peuple sous forme de referendum.

Profitons de l’élection présidentielle pour emmener nos candidat(e)s à l’acte

Nous avons un grand rendez-vous en 2012. Tous. Que nous soyons pour ou contre le nucléaire.

Exigeons de nos hommes politiques de nous dire simplement sans circonvolutions s’ils maintiendront le nucléaire comme source d’énergie ou s’ils nous feront sortir.

Ensuite, nous voterons en connaissance de cause.

Je me demande d’ailleurs si une action pourrait être l’organisation d’une pétition des pros et des contres qui demandent à chaque candidat cette expression de son engagement binaire : Je maintiendrai ou Je nous ferai sortir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Coubray 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte