Magazine Journal intime

Jean-Louis Aubert - Puisses-tu

Par Isabelledelyon

Puisses-tu de Jean-Louis Aubert

Tu connaîtras des chagrins sans raison,
Tu croiseras aussi la trahison,
Tu entendras leur parole à foison,
Et parfois même jusqu'à la déraison,
Et tu verras la bassesse, l'impudeur,
Tu connaîtras aussi l'agression,
Et tu verras des micros tendus
Vers des femmes et des enfants nus,
Puisses-tu vivre, continuer,
Puisses-tu aimer, continuer,
Puisses-tu puiser, un peu d'eau,
Dans le puit, de tes nuits
Puisses-tu sourire, et même rire
Quand le pire est à venir,
Puisses-tu aimer, sans sourciller,
Simplement continuer,
Tu connaîtras les chagrins à foison,
Et les douleurs que tout le monde partage,
Tu entendras des demandes et des pleurs,
Et parfois ça frisera la déraison,
Et tu verras tous ces mondes inconnus,
Que tu seras sûr d'avoir déjà vus,
Tu gouteras les fruits de la passion,
Et le goût amer de la désillusion,
Puisses-tu vivre,
Puisses-tu aimer,
Puisses-tu vivre,
Continuer
Puisses tu puiser,
Dans le puit,
De tes nuits,
Et rêver,
Puisses-tu vivre, continuer,
Sans sourciller et aimer,
Qui tu es (x4)
Puisses-tu aimer,
Qui tu es


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Isabelledelyon 3698 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog