Magazine Culture

Yvonne NAVARRO - Concrete Savior (Dark Redemption 2): 8,5/10

Par Eden2010

Yvonne NAVARRO - Concrete Savior (Dark Redemption 2): 8,5/10

Yvonne NAVARRO - Concrete Savior (Dark Redemption T2) : 8,5/10

(pas encore disponible en langue française)

Ce deuxième tome de la Dark Redemption Seriestient les promesses faites par le premier volume puisqu’il est encore bien meilleur que « Highborn ».

Cela tient avant tout à l’excellente idée de base : si sauver une personne est bien, est-ce toujours aussi bien si cette même personne entraînera la perte de plusieurs autres ?

L’intrigue :

Brynna, l’ange déchu, vit maintenant depuis près de deux mois sur terre et s’est vite adaptée au rythme de vie des humains. Bien qu’elle appréhende encore la proximité avec Eran de peur que sa nature ne rende trop vulnérable le policier, elle s’en sent proche et les deux forment malgré toute prudence un véritable couple, ils se font mutuellement confiance.

Le quotidien que Brynna découvre avec un plaisir étonné est alors interrompu par un simple fait divers : un inconnu sauve un homme tombé devant un train.

Cela n’aurait eu rien de particulièrement surprenant si ce même jeune homme n’avait pas sauvé, quelques jours plus tard, une deuxième personne, encore une fois d’une mort totalement imprévisible !

Brynna a un mauvais sentiment, cela ne peut être une coïncidence. Et effectivement, c’est loin d’être un jeu du hasard ; bien pire, il s’avère que ceux qui auraient dû mourir sans l’intervention du mystérieux héros seront la cause de la mort de beaucoup d’autres !

Seule Brynna fait le lien entre les sauvetages lorsqu’une troisième personne est secourue par le même individu.

Brynna et Eran se lancent donc à la poursuite du mystérieux sauveur, qui s’avère être un nephilim (enfant né de l’union entre une mère humaine et un ange dont le rôle sur terre est d’accomplir un acte précis). Il prétend avoir des sentiments étranges qui le poussent à être au bon moment au bon endroit.

Eran et Brynna subordorent autre chose, ce n’est certes pas ce jeune homme qui orchestre ces étranges sauvetages.

Pourront-ils l’empêcher d’intervenir encore une fois – et peut-on vraiment empêcher un homme d’en sauver un autre ?

Tout cela s’avère délicat, d’autant plus que Brynna découvre finalement qui tire les fils en coulisse, quelqu’un qu’elle connaît parfaitement bien …

Voilà une série à suivre !

C’est une série assez particulière et j’admets que même si j’ai aimé le premier tome, j’étais dubitative. Or, Yvonne Navarro parvient à nous plonger dans l’univers de Brynna avec aisance.

Le monde dans lequel évolue Brynna est clairement le nôtre, et nous découvrons lentement, très lentement, les mondes parallèles qui existent, à savoir l’enfer et le paradis, sans pour autant apprendre beaucoup plus sur Brynna.

Les créatures démoniaques qui interagissent avec les humains restent très limitées, on n’est pas noyé sous une multitude d’êtres étranges, mais on découvre qu’un seul démon peut faire suffisamment de dégâts !

Il faut néanmoins avertir que l’auteur jongle dans les livres de cette série avec des idées spirituelles, ce qui est finalement logique puisque l’héroïne n’est rien d’autre qu’un ange déchu.

Ainsi, après un premier tome (Highborn) qui insistait sur l’importance de la liberté de choix offert aux humains (etc.), on retrouve ici des idées telles que « est-ce que untel aurait dû mourir ? », « est-ce écrit ? », « si je pouvais le sauver, devrais-je le faire peu importe les conséquences ?», « si je fais au mieux, est-ce que cela suffit ? » etc. etc.

Cela pourrait être moralisateur ou gênant, mais Y. Navarro parvient à éviter ce piège.

Ce qui distingue par ailleurs cette série de la plupart des autres livres d’Urban Fantasy (pas tous !), c’est son sérieux. Non pas qu’il s’agisse d’un roman profond, cela reste de l’Urban Fantasy, mais il n’y a pas cet humour que l’on retrouve dans de si nombreux romans du genre. Pas de reparties humoristiques, pas de mots d’esprit, pas de situations amusantes, pas d’ambiguïtés entre les héros.

Enfin, ce livre a un "je ne sais pas quoi" qui fait que je l'ai dévoré et adoré, bien plus que le premier volume de la série, "concrete savior" a ce petit quelque chose qui ne s'explique pas.

Il reste à voir comment cela évolue avec le tome trois sur lequel je n’ai encore aucune information.  J’attends.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Yvonne NAVARRO - Highborn : 7-/10

    Yvonne NAVARRO Highborn 7-/10

    (pas encore traduit en français) Highborn (qu’on pourrait traduire par « de haute naissance ») inaugure une nouvelle série d’Urban Fantasy – « the Dark... Lire la suite

    Par  Eden2010
    CULTURE, LIVRES
  • Yvonne Gide

    Ouest-France rend hommage à Yvonne Gide, décédée le 16 septembre dernier à l'âge de 87 ans. Cettelointaine cousine d'André descend de Xavier Gide, né le 21... Lire la suite

    Par  Blogegide
    CULTURE, LIVRES
  • "Princesse Vinyle" de Yvonne Prinz

    "Princesse Vinyle" Yvonne Prinz

    La vie d’Allie, seize ans, tourne autour de la musique. Sa collection de vinyles dépasse les 900 disques, et elle a trouvé le job d’été de ses rêves : vendeuse... Lire la suite

    Par  Fangtasia
    CINÉMA, CULTURE, JEUX VIDÉO, LIVRES, MÉDIAS
  • Guinness – Dark life

    Guinness Dark life

    Le coté obscur de la force à prit le pas chez guinness pour cette publicité qui met en avant le coté sombre de la bière. Cette publicité est créée par AMV... Lire la suite

    Par  Oo
    CULTURE, GRAPHISME, MARKETING & PUBLICITÉ
  • Cold § Dark

    Cold Dark

    genre: horreur (interdit aux - 12 ans)année: 2005durée: 1h30l'histoire: Flic intègre, John Dark empêche la vermine de s'installer dans sa ville. Il commence à... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Talib Kweli - Self Savior feat. Chace Infinite (Produced by Maurice brown)

    Talib Kweli Self Savior feat. Chace Infinite (Produced Maurice brown)

    L'album est leak. J'avais pas trop aimé le dernier album de Reflection Eternal mais il faut avouer qu'il y avait 4/5 morceaux plutôt intéressants. Lire la suite

    Par  Akram02
    CULTURE, MUSIQUE
  • Against The Dark

    Against Dark

    genre: horreur, gore (interdit aux - 16 ans)année: 2008durée: 1h35l'histoire: Tao, grand maître des arts martiaux, est charger de mener une escouade de soldats... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Eden2010 52 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines