Magazine Humeur

Deus ex bagnola

Publié le 27 juin 2011 par Nicolas007bis

LouisIl ya quelques semaines, j’étais à 2 doigts de complimenter le gouvernement pour le courage politique dont il avait fait preuve en décidant de supprimer les panneaux et d’interdire les engins avertisseurs de radars. Gros naïf que j’étais !

Certes, j’avais quand même pris soin de marquer ma surprise mais j’avoue cependant n’avoir pas imaginé une aussi spectaculaire volte-face !

Je ne reviendrais pas sur ce que je pense (comme d’autres) d’un système qui permet en toute quiétude de ne pas respecter la réglementation surtout lorsqu’on en connait les conséquences.

Je ne reviendrais pas non plus sur l’attitude de ceux qui, sans vergogne, se scandalisent que l’on puisse vouloir s’assurer du respect des règles et qu’en cas contraire, on pénalise ! Par contre je ne peux m’empêcher de revenir assez lourdement sur le retour arrière magistral qui vient d’être opéré sous la pression de 80 députés UMP qui sont, n’en doutons pas, déjà en train de distribuer des tracts sur les marchés pour faire savoir à leurs électeurs que c’est grâce à eux qu’ils vont pouvoir continuer à rouler comme des cons.

Si je n’ai pas réagi avant, c’est que pendant quelques temps, a régné une magnifique confusion. On ne savait pas trop si les radars qui allait être démontés à un rythme variable allaient être remplacés ou non. Dans certains départements, ils étaient virés sans successeurs, dans d’autres ils étaient aussi sec remplacés par un radar « pédagogique » et dans d’autres encore, ils continuaient à trôner fièrement sur le bas coté de la route.

Du coup, j’avais compris que la suppression des panneaux allait être la règle et que leur remplacement ou non ainsi que le positionnement des radars allaient être décidés après une vaste concertation des différentes parties prenantes locales. L’idée, pas idiote étant de concilier au mieux sécurité et respect de la loi sans donner l’impression de chercher toutes les occasions pour ponctionner l’automobiliste distrait.

Une telle concertation aurait peut-être permis de faire accepter la disparition des panneaux en échange d’un réaménagement plus intelligent des emplacements de radars ou des limitations de vitesse mieux adaptées au terrain et aux circonstances.

J’en étais donc avec cette idée en tête, moindre mal compte tenu de la rare maladresse dont a fait preuve ce gouvernement sur cette affaire. En tout état de cause, quitte à prendre cette décision sur un coup de tête, à l’annoncer officiellement et à faire les cadors en affirmant que l’on resterait droits dans ses bottes de motard, la dernière chose à faire est bien de se déculotter devant la pression populiste !

Eh bien, la dernière chose qui était à faire, a été faite, et sournoisement par-dessus le marché puisqu’elle a pris la forme d’une «fiche de synthèse» rappelant aux préfets pas trop futés qu’il ne faut surtout pas risquer de froisser l’Automobile Club et bien faire attention de remplacer tout panneau annonciateur de radar par un panneau…annonciateur de radar !!!!...la seule différence étant qu’il est qualifié de pédagogique (c’est sur que ça change tout) et qu’il informe les étourdis ou ceux qui ont un compteur approximatif que s’ils continuent comme cela, ils vont se faire flasher …c’est sur que ça serait ballot de se faire flasher par un radar suffisamment idiot pour être annoncé à grand renfort de clignotants et qui est même éclairé la nuit !!!!

Si après ça, il y en a encore qui se font avoir, c’est qu’ils ne sont pas malins malins !

Là ou ça tourne au grotesque c’est lorsqu’on nous dit « oui euh, faut pas dire ça euh, on va installer des pédagosradars à des endroits ou il n’y a pas de radar, du coup l’automobiliste va ralentir, alors qu’il n’y aura pas de radar flashant, eh eh on est malin non ! »…non, on n’est pas malin on est crétin !

Parce que les pédagosradars coutent chers et qu’on prétend les financer avec « les amendes des contrevenants » ! …or tant qu’on annoncera les radars et qu’on prendra bien gentiment soin d’aider l’automobiliste à ajuster sa vitesse (sur 200 mètres) pour surtout faire en sorte qu’il ne se fasse pas gauler, eh bien il ne faut pas espérer retirer un rond des radars !...du coup, si pas « d’amendes des contrevenants », pas de pédagosradars !!!!

Déjà que le gouvernement avait piteusement cédé aux injonctions des vendeurs de détecteurs de radars et des députés qui ont les chocottes pour leur réélection, mais le voilà qui se déculotte complètement !

Qu’il change d’avis comme son président change de montre, ce n’est pas franchement une surprise, mais que pour ménager les lobbies de l’automobile et le peu qu’il lui reste d’électeurs, tout en faisant croire aux associations des victimes des chauffards de la route qu’il s’occupe d’elles, il imagine un système couteux qui ne va strictement rien changer, ce n’est plus de la versatilité, c’est de la trouillardise hypocrite !
Deus ex bagnola !

Décidément ce gouvernement n’a pas de couilles !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas007bis 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines