Magazine Humeur

Sénégal – Abdoulaye Wade victime d’une électrocution populaire

Publié le 28 juin 2011 par Menye Alain
Sénégal – Abdoulaye Wade victime d’une électrocution populaire

Wade et Kadhafi

Chacun son tour chez le coiffeur ! « Les choses qui arrivent aux autres commencent déjà à m’arriver » doit se dire aujourd’hui, le sénile président sénégalais, Abdoulaye Wade, 85 ans et toutes ses dents, ami très intime…plutôt vassal de Nicolas Sarkozy, le chef de l’État français. Le Sénégal est en proie à des « délestages » et/ou coupures  d’électricité depuis des mois, qui se sont aggravées ces dernières semaines, durant parfois deux jours d’affilée dans certaines zones. Les petits commerçants, forces vives de la Nation sénégalaises n’en peuvent plus…

Les jours se suivent et se ressemblent désormais au Sénégal. Après les manifestations de colère de jeudi dernier à Dakar, contre le projet de loi du président Abdoulaye Wade visant à permettre, dès février 2012, l’élection simultanée d’un président et d’un vice-président avec un minimum de 25% des voix au premier tour, rebelote. Hier, ce fut le bouquet. Et ce n’est pas terminé.

Face aux loqueteux faméliques, armés uniquement de pierre, de pétrole et d’allumettes, néanmoins « assoiffés » d’électricité à juste titre, qui, commerçant voyant ses produits prêts à la vente se détériorer et devenir invendables, qui, chef de famille dont les denrées périssables achetées à prix d’or au marché pourrissent dans le réfrigérateur, Abdoulaye Wade le président sénégalais envoie ses milices anti-émeutes, armées jusqu’aux dents.

Tiens, pour restaurer l’ordre public que peut-on faire sans l’armée ? Rien. Pire, en face, si ce sont des hordes armées de fusils d’assaut, pour sûr, Wade le démocrate reconverti en démoncrate enverra sur place des chars. Et ça ose critiquer Mouammar Kadhafi. C’est vraiment très intéressant de voir un donneur de leçons, traitre à son peuple et à l’Afrique se retrouver confronté à un soulèvement populaire. Au Sénégal, c’est une vrai, alors qu’en Libye, il n’en ai rien.

Pour finir, ici, bien sûr, nous n’avons aucune sympathie pour ceux qui aujourd’hui au Sénégal, brûlent, pillent et saccagent. C’est dit.

Mon amour pour Abdoulaye  Wade dans cette vidéo


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Menye Alain 963248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte