Magazine Santé

DOULEURS ABDOMINALES: Nouvelle cible pour le traitement des troubles intestinaux – CNRS-PNAS

Publié le 28 juin 2011 par Santelog @santelog

DOULEURS ABDOMINALES: Nouvelle cible pour le traitement des troubles intestinaux – CNRS-PNASLes canaux calciques, localisés dans des neurones dont les terminaisons nerveuses se situent dans le côlon seraient une nouvelle cible possible pour le traitement des douleurs abdominales liées au syndrome de l'intestin irritable et, plus largement, des douleurs viscérales. Ces chercheurs du laboratoire CNRS/Inserm en collaboration avec les universités de Montpellier et de Clermont Ferrand, viennent de montrer, chez l'animal, que ces canaux présents en grand nombre dans les neurones situés le long du côlon sont impliqués dans les phénomènes d'hypersensibilité colique. Les résultats de cette recherche, publiés sur le site internet de la revue PNAS, pourraient ouvrir de nouvelles options thérapeutiques face à des traitements actuels plus ou moins effucaces.


Le syndrome de l'intestin irritable (SII), un des troubles fonctionnels intestinaux, est caractérisé par des douleurs et/ou un inconfort abdominal. On estime qu'il touche environ 10% de la population, principalement des femmes et il représente la cause principale de consultation en gastroentérologie. Ce syndrome est associé à d'autres syndromes ou symptômes en lien ou non à des perturbations de lasensibilité: fibromyalgie, migraine, fatigue chronique, dépression, anxiété, phobie… Son traitement, généralement par constipants ou laxatifs, antispasmodiques voire antidépresseurs reste souvent d'efficacité limitée.


Des canaux situés sur des neurones du côlon jouent un rôle important dans l'excitabilité des neurones, en s'ouvrant lorsqu'un signal électrique les stimule. Les canaux calciques de type T ont été déjà été validés comme une cible potentielle pour traiter certaines pathologies comme les douleurs neuropathiques, cutanées, articulaires et musculaires.


En parvenant à individualiser spécifiquement les neurones provenant de la muqueuse colique, les chercheurs ont pu constater, in vitro, grâce à l'injection de marqueurs fluorescents, qu'ils contenaient beaucoup de ces canaux ioniques. En parallèle, ils ont utilisé un modèle mimant le syndrome de l'intestin irritable chez l'animal et mesuré cette fois-ci, in vivo, la sensibilité colique (mesures des crampes abdominales) en fonction de l'activité des canaux "Cav3.2". Dans ce cas de douleurs abdominales, les canaux "Cav3.2" (de type T codée par l'isoforme Cav3.2) sont surexprimés et plus actifs dans les neurones du côlon par rapport à d'autres neurones. Le blocage pharmacologique des canaux calciques des membranes Cav3.2 suggère que Cav3.2 peut être une cible prometteuse pour le développement de d'analgésiques efficaces contre la douleur viscérale associées au syndrome de l'intestin irritable.


Source: CNRS (Visuel ‘Une injection de traceur fluorescent dans la paroi du côlon est capable de marquer les extrémités des neurones sensoriels qui innervent cette région”), PNAS Published online before print June 20, 2011, doi: 10.1073/pnas.1100869108 T-type calcium channels contribute to colonic hypersensitivity in a rat model of irritable bowel syndrom (Vignette : cellules infectées sous traitement)


DOULEURS ABDOMINALES: Nouvelle cible pour le traitement des troubles intestinaux – CNRS-PNAS
Accéder à l'Espace Gastro


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine