Magazine Culture

"Wade victime de'une malédiction, il atrahi Serigne Saliou"

Publié le 28 juin 2011 par Rokia

Ahmet Khalifa Niass    Au lendemain de la journée chaude de manifestations contre le projet de loi instituant un ticket présidentiel pour l’élection de 2012, Ahmet Khalifa Niass, secrétaire général du FEP se prononce sur la situation sociopolitique du pays. Il adopte une position mitigée mi-figue mi-raisin condamnant les casses des populations et relativise le nombre l’expression populaire. Néanmoins, il pense que la Abdoulaye a eu tord de retirer les terres de Serigne Saliou à sa famille. D’ailleurs Wade serait quelque part victime d’une certaine malédiction à cause. Entretien…Sur les manifestations du jeudi 23 juin«Nous avons vécu pire que cela en 1968 car étant alors à deux doigts d’un régime militaire. L’Etat ne contrôlait plus rien et le pouvoir était alors dans la rue. C’était 150 fois ce qui s’est passé ce jeudi 23 juin. Le peuple sénégalais c’est plus de 12 millions d’âme et c’est juste une partie de la population est sortie dans les rues dans les différentes régions du pays. C’est certes un grand nombre, mis cela ne veut pas dire que tout le monde désapprouve Wade. En plus cela s’explique par différentes raisons et les coupures intempestives d’électricité arrivent en tête. Ensuite le chômage des jeunes a atteint un niveau jamais égalé. Le peuple c’est 12 millions de sénégalais. Il y a avait environ 20 voire 30 mille personnes dans tout le pays à manifester ce jeudi 23 juin. Or, la grande majorité est restée silencieuse». Le ticket présidentiel«Je ne serai jamais pour une loi qui fasse du fils du président le futur président du Sénégal, celui qui va hériter des gens comme on hérite des vaches et des moutons. Cependant, le sénégalais doivent réfléchir sur un système qui fera que la mort ou la démission du président de la république ne sera pas une catastrophe nationale, c’est-à-dire que tout s’arrête pendant 90 jours pour dépenser des dizaines de milliards pour l’organisation d’une élection. Il faut qu’il ait une position de sauvegarde. Il faut un remplaçant automatique sous forme de ticket ou autre formule. En cela la loi n’est pas mauvaise en elle. Les craintes des sénégalais sont-elles fondées ? Car personne ne doit penser que Wade veut mettre son fils unique à la guillotine pour qu’il soit  installé le matin et tué le soir. Rien avec de simples soupçons les sénégalais l’avaient refusé avec Tanor Dieng du temps de Diouf. Est-ce qu’il voulait mettre son fils ? Je ne suis pas certain. Rien ne me l’indique. Si c’est le cas je ne serai pas d’accord.».Contre les saccages du 23 juin«Le peuple sénégalais n’a pas donné le feu vert aux casseurs. Il ya eu des agressions contre personnes qui ne sont y pas concernées. Et, tous ces véhicules de l’administration et les édifices publics qu’ils ont attaqués relèvent de l’argent du contribuable. Pourquoi saccager le peu que nous avons ? Ce ne sont pas les 12 millions d’âmes que compte le Sénégal qui était dans la rue. Je suis néanmoins heurté parle comportement de certains policiers qui n’ont pas hésité à lever la main sur une femme alors qu’elle doit être protégée quel que soit la situation». Démission du gouvernement «Le seule conseil que je donnerai à Wade c’est de dissoudre ou de démettre ce gouvernement actuel, en commençant par son fils et de nommer un nombre restreint des gens qui n’ont jamais été ministres. Wade doit mettre une croix sur le règne de son fils. Karim n’st qu’une piètre copie de Jamal Moubarack qui  a fait perdre à son père et qui perdre à son tour. Quant à Wade, il est lucide, n’est pas sénile. Il doit partir dans huit mois comme l’indique le calendrier républicain».Wade victime d’une malédiction pour avoir repris les terres à Serigne Saliou Mbacké«Je vois en la situation une certaine malédiction. Car Wade doit tout à feu Serigne Saliou Mbacké, sa popularité et son pouvoir. Quand par décret il a enlevé le terrain qu’il lui avait pourtant donné à Thiès en l’octroyant à quelqu’un et laissant la justice confirmer cela, il semble maudit. Wade doit remettre à Serigne Saliou ce qui est à Serigne Saliou. Sinon ce sera peut-être pire, il ne perdra pas que le pouvoir». Alito DIATTA

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rokia 135 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte