Magazine Culture

Pourquoi les militaires doivent-ils saluer ?

Publié le 28 juin 2011 par Bastienb

Gaaaaaaaaarde à vous !

Pour les plus anciens qui ont eu la chance (ou la poisse) de faire leur service militaire, saluer au garde à vous était un exercice quotidien. Mais on connait rarement l’origine de cette pratique, même si celle-ci est répandue dans le monde entier !

Cela remonte au moyen-âge tout cela ! Ce bon vieux moyen-âge !

Lors des joutes, les cavaliers portaient un heaume recouvrant tout le visage, et rabattait une visière devant les yeux. Avant de combattre, deux adversaires se croisaient et soulevaient leurs visières avec leur main droite pour se regarder les yeux dans les yeux. Cette pratique inspirait le respect des combattants, et l’esprit chevaleresque de l’époque.

Au 17ème siècle,  le salut devint plutôt un signe de fidélité entre deux combattants de la même seigneurie. Lorsque deux militaires se rencontraient, ils levaient la main droite vers le ciel en écartant trois doigts, faisant ainsi allusion aux trois personnes de la Sainte-Trinité.

Plus tard, la main s’arrêtera à la hauteur de la coiffe (casque, casquette, chapeau, béret, bonnet). Ce geste ne comportait aucune nuance de subordination, il rappelait simplement l’idéal commun : la fidélité à la foi jurée.

En France, d’après le livre de l’infanterie de l’armée francaise de 1916, le salut se doit d’être ainsi :

« Le salut est exécuté de la manière suivante :

Porter la main droite ouverte au côté droit de la coiffure, la main dans le prolongement de l’avant-bras, les doigts étendus et joints, le pouce réuni aux autres doigts. La paume en avant, le bras sensiblement horizontal et dans l’alignement des épaules.

L’attitude du salut est prise d’un geste vif et décidé et en regardant la personne que l’on salue. Le salut terminé, la main droite est vivement renvoyée dans le rang.

Tout militaire croisant un supérieur le salue quand il en est à six pas et conserve l’attitude du salut jusqu’à ce qu’il l’ait dépassé.

S’il dépasse un supérieur, il le salue en arrivant à sa hauteur et conserve l’attitude du salut jusqu’à ce qu’il l’ait dépassé de deux pas.

S’il est en armes, il présente l’arme en tournant la tête du côté du supérieur.
S’il fume, il prend son cigare ou sa cigarette de la main gauche et salue de la main droite…[etc] »

Autant dire qu’il faut réfléchir à toutes les situations avant de saluer ! (pas si facile que ça finalement…).

Les polonais sont les seuls à avoir gardé le salut ancestral à trois doigts.

Aux Etats-Unis et au Canada, le salut se fait avec la main au niveau de la tempe, les paumes cachées.

Le salut « paume cachée » (ou horizontale) est dit issu de la tradition navale, où il était réservé au salut aux officiers. Les hommes d’équipage et les officiers mariniers avaient en effet les paumes salies par les corvées et notamment par le goudron du calfat, indélébile, et saluaient de façon à ne pas montrer cette souillure aux officiers.

Et bien sûr, le plus gradé a droit au salut !

Bon bah alors, salut !


========================================
Consultez l'article complet sur le site Culture Générale


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Pourquoi adapter les programmes scolaires?

    Une réforme répond à des nécessités d'évolution de la société ; elle ne se fait pas en un jour , percequ'il faut que les acteurs: les inspecteurs, les... Lire la suite

    Par  Lilas
    CULTURE, FORMATION, TALENTS
  • Blog pourquoi faire?

    J'aime beaucoup lire le blog d'Eric Mainville toujours très pertinent sur l'activité de blogueur. En début de semaine il revenait sur le "curator" dont on enten... Lire la suite

    Par  Hervé Bienvault
    CONSO, CULTURE, HIGH TECH, LIVRES
  • Pourquoi le silence...

    Je vous dois bien une petite explication pour mon silence sur ce blog depuis deux semaines. Mon épouse et moi-même sommes à la recherche d'un appartement sur... Lire la suite

    Par  Pascal_oudot
    CULTURE, SOCIÉTÉ
  • Pourquoi Céline était antisémite

    Pourquoi Céline était antisémite

    Tut ! tut ! les censeurs, les ligues de vertu et autres vierges effarouchées, je vous vois venir ! Tout comprendre n’est pas tout pardonner. En revanche, bien... Lire la suite

    Par  Argoul
    CULTURE, JOURNAL INTIME
  • Pourquoi dit-on « passer sur le billard »?

    Pourquoi dit-on passer billard

    Par soeren_nb licence CC by-sa Voilà encore une expression dont l’origine est difficile à déterminer et dont on trouve des explications aussi farfelues les... Lire la suite

    Par  Bastienb
    CULTURE
  • Pourquoi j'ai tant aimé John Barry

    Pourquoi j'ai tant aimé John Barry

    J'ai aimé John Barry le jour où j'ai entendu le thème de "Out Of Africa" de Sydney Pollack. Je m'en rappelle encore. Je devais avoir huit ou neuf ans et la... Lire la suite

    Par  Nicolas Lordier
    CULTURE, MUSIQUE
  • Pourquoi lire des classiques ?

    Pourquoi lire classiques

    La bibliothèque idéale est-elle faite de classiques ?Il ne nous reste plus qu'à nous inventer chacun la bibliothèque idéale de nos classiques ; et je dirais... Lire la suite

    Par  Ivredelivres
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Bastienb 55498 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine