Magazine Info Locale

Grogne dans les rangs de l’armée contre l’alliance avec les Etats-Unis

Publié le 28 juin 2011 par Journalpakistan @journalpakistan

Avec le retrait des troupes américaines d’Afghanistan, Washington va concentrer sa lutte anti-terroriste sur le Pakistan. Le président Obama a d’ailleurs été clair lors de son discours du 22 juin : « nous devons nous occuper des sanctuaires terroristes qui se trouvent au Pakistan. [...] Nous travaillerons avec le gouvernement pakistanais pour en finir avec le cancer de l’extrémisme et nous ferons en sorte qu’il tienne ses engagements. »

Grogne dans les rangs de l’armée contre l’alliance avec les Etats-Unis

Le général Kayani, chef de l'armée de terre

Mais les Etats-Unis auront du mal à travailler avec les militaires, qui sont la clé de la lutte anti-terroriste. Dans les rangs de l’armée, la grogne est intense contre l’alliance avec l’Amérique. Raid des Navy Seals contre Ben Laden, attaques de drone… Nombreux sont les officiers et les soldats qui en ont assez de voir leur souveraineté nationale piétinée. Fin mai, le général Kayani, le chef de l’armée de terre, a fait face à des réactions hostiles de plusieurs officiers lors d’une réunion à huit clos. Quelques semaines plus tôt, la police militaire arrêtait des officiers de la Marine recrutés par Al Qaida ainsi qu’un général soupçonné d’appartenir à une organisation islamiste prônant le renversement du régime et le retour au califat. A l’heure actuelle, le haut-commandement semble craindre un putsch de ses officiers subalternes, une sorte de coup d’Etat des colonels.

Mais il semble déterminé à préserver la relation avec les Américains. En effet, l’armée reçoit plus d’un milliard de dollars d’aide financière chaque année. Une manne cruciale pour maintenir les équipements à niveau alors que l’Inde multiplie les contrats d’armements pour moderniser son armée.

Le général Kayani aura fort à faire pour tempérer l’anti-américanisme de ses troupes. Depuis quelques semaines, il multiplie les visites dans les casernes pour rassurer les soldats. Difficile de dire s’il parviendra à maintenir la discipline. L’armée est l’institution la plus opaque du Pakistan. Rares sont les militaires qui se confient à la presse et le Parlement pakistanais n’en a qu’un contrôle très restreint.


Filed under: Afgh-Pak, Politique, Terrorisme Tagged: actualité, Afghanistan, Al Qaeda, Al Qaida, armée pakistanaise, drones, International, Kayani, Obama, Oussama Ben Laden, Pakistan, retrait troupes américaines, terrorisme

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Journalpakistan 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte