Magazine

Beati pauperes spiritu...

Publié le 04 février 2008 par Youlele
Mais sacré nom de dieu, quel ramassis de fainéants ! Coluche disait lui-même que dans l'administration, on ne risquait pas de voler la pendule, vu que tout le monde a les yeux constamment rivés dessus. Ca fait longtemps que c'est à la mode chez nous, de se sentir glandeur parmi les glandeur, tout en étant persuadé d'être le moins pire.
Avec nos secouses politiques, et malgré quelques préavis de travail pour gagner toujours plus, l'odyssée de la plainte renoue avec la tradition franco-française : la grève. Comment ne pas exprimer une antipathie féroce pour ces chieurs, toujours prêts à se plaindre ...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Youlele 52 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte