Magazine

Hommage et tristesse

Publié le 27 novembre 2007 par Adadala
Il s'en va alors qu'il fait grand soleil sur Paris.
Maurice Béjart, c'est cet entêtant Boléro de Ravel dansé par Jorge Donn, Les Uns et les Autres de Claude Lelouch.
Moitié-homme, moitié animal, instinctif, terriblement intelligent et terriblement humain. Son amour des hommes et des corps l'a jeté dans la danse qu'il a pratiqué avec passion, avec rage, avec force, conviction et détermination. Presque militantisme.
Il était beau.
newchatterMes Petites Fables

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Adadala 560 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog