Magazine Europe

Quelle nationalité pour la fée électricité ?

Publié le 04 novembre 2007 par Steven Petitpas
Pour nous, fils du XXIe siècle, rien ne paraît plus simple que d'allumer la lumière. Un simple clic, et la lumière jaillit. Un geste quotidien, simple, anodin, presque oublié. Pourtant, dans les salles de bain anglaises (voire même dans les toilettes), il demeure impossible de trouver un interrupteur. Je vous avertis donc : si vous vous obstinez à tâtonner les murs pour y voir quelque chose, vous risquez fort de devoir vous doucher (ou, plus dangereux, d'uriner) dans le noir. De fait, c'est cette... chose (quelque peu archaïque ?) qui, trois fois sur quatre, vous servira à illuminer la pièce :

100-4188.JPG


Pas forcément facile, vous en conviendrez, à attraper dans le noir... Pas forcément très discret non plus car, quand vous tirez sur cette magnifique... ficelle, un très sonore "PO-CLING" résonne dans toute la maison (et réveille vos colocataires).
Mais ce n'est pas la seule surprise électrique que recèle les maisons britanniques. Dans ces mêmes salles de bain, il est également impossible (vous aurez beau chercher) de trouver une prise. Pour les rasoirs électriques ou les sèche-cheveux, messieurs, mesdames, vous repasserez donc. Croyez-moi, c'est plus handicapant qu'il n'y paraît.

Pourquoi bannir ainsi les interrupteurs et les prises de courant ? Les anglais ont-ils tellement peur des incidents électriques ? Peut-être, car quelques minutes seulement après mon arrivée au 2 Linden Road, l'homme qui m'a accueilli m'a gentiment expliqué comment, en cas d'incendie, sortir de la maison. Je rappelle que celle-ci est équipée de nombre d'extincteurs et d'alarmes incendies... Ce monsieur me précisera (tout de même) qu'un tel incident "n'arrivera pas". Merci bien, ça fait toujours plaisir de savoir que vous n'avez pas vraiment prévu de mettre le feu à la baraque...
Pour entériner de la façon la plus définitive qui soit la "paranoïa électrique" de nos amis anglais, j'ajouterai que chaque prise se voit ici affublée d'un mode "on/off" :

100-4189.JPG


Prudence, mère de sûreté ?  Raisonnable ? Pratique ? Surtout très emmerdant quand vous pensez mettre votre téléphone portable en charge et que, le lendemain, vous vous trouvez comme un con, la batterie vide, parce que vous n'avez pas pensé à appuyer sur ce p*#&$¤ de petit bouton !
A l'ère des écrans HD, des téléphones qui font le café et des métro téléguidés, mes amis, soyez-en sûr : la révolution électrique est loin d'être achevée...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Steven Petitpas 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte