Magazine

La natation dérive-t'elle ?

Publié le 12 mars 2008 par Patrick

La natation est un sport relativement simple : tout le monde s'aligne au départ puis doit rallier l'arrivée le plus rapidement possible à la force de ses bras et de ses jambes. Point barre.

Sauf que bon ... :natation

Les nageurs râlent parce qu'ils estiment que la distance n'est pas la même pour tous ?
Hop, des jolis bassins rectangulaires calibrés au 1/100 de micro-poil.

Mon voisin de ligne il m'a tout éclaboussé monsieur le juge !
Hop là, des belles lignes d'eau anti-remous pour vous séparer.

Euh, hééé, j'ai touché le mur avant luiiiiii ! Même que c'est vraieuuuh ...
Hop là dis donc, des plaques électroniques jaunes pétantes à chaque bout du bassin et un chronométrage au 1/1.000.000 de seconde.

Maiiiiiis ... pourquoi les sardines ont des écailles et pas moi ?!? :fache
T'inquiète Huguette, encore quelques millions de dollars et on t'aura confectionné un tissu d'un millième de micrométre d'épaisseur, très léger, qui n'absorbe pas l'eau, qui repousse l'eau en fait et tellement serré qui va falloir le dissoudre pour le retirer. Mais bon, garanti, tu as l'impression de nager en descente et t'auras moins de bulles qui te gratouillerons les fesses.
En bref, pas besoin d'avoir fait Nat' Sup' pour le constater, la natation a beaucoup évolué, et ce notamment dans les dernières décennies. Au début du siècle dernier, le 100m nage libre des JOs se disputait dans des rivières, les nageurs ne se rasaient pas les pattes et le chronométrage au 1/10 de seconde était plus que suffisant. La natation moderne fait s'affronter des monstres de muscles, calés dans des combinaisons en peau de chimères (qui a dit "Badi" ?), le tout dans des couloirs séparés de jolis cylindres colorés qui laissent à chacun le loisir de profiter de ses propres vagues sans qu'elles ne viennent empiéter sur celles du voisin.

Aujourd'hui, une poignée de compagnies conçoivent et réalisent des combinaisons qui offrent toujours moins de résistance à l'eau, qui maintiennent les corps droits comme Daisy, et qui ne s'alourdissent pas au cours de la course. Et la bataille entre les différents équipementiers fait rage en ce moment. D'autant plus que comme tous les quatre ans, la natation va connaitre 2 semaines d'exposition maximale à l'occasion des Jeux Olympiques.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patrick 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte