Magazine Conso

L'échappée (Valentine Goby)

Par Alexandra
Des phrases qui halètent. 1942. Campagne bretonne. Aux abords de Rennes. La France sous le coup de l'armistice. La France occupée. Ne plus être en guerre, l'être encore. Ce couple de l'amour et de la collaboration est fulgurant d'émotions. Presque un demi-siècle s'écoule. L'histoire d'une femme qui est née 40 ans avant moi. Ma Jeunesse ne comprend pas, mon Amour saigne, et mon élan Maternel hurle ! Il y en a eu 200 000 en France. Et pourtant … Comment condamner la vindicte populaire ? Valentine Goby, là encore, fait preuve de subtilités. Elle nous offre les faits, tristement plausibles, charge à nous d'être choqués ou non, d'être confirmés dans nos idées ou non. "En ce temps-là, pour ne pas châtier les coupables, on maltraitait les filles. On alla même jusqu'à les tondre.", dixit Paul Eluard. Merci, Valentine Goby, de tout mélanger sans faire d'amalgame. Notre Histoire de France est chargée de racisme et d'ignorance et de peur, est chargée aussi de confusion et d'horreur, de morts et de morts vivants et de victimes …. On pourra dire tout ce qu'on voudra du Général, mais voilà un Président qui a prouvé qu'il était investi d'une Mission Politique au service de son peuple. Unir pour mieux régner … Qu'on se le dise.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alexandra 56 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines