Magazine Côté Femmes

De l’album de mariage

Publié le 13 mars 2008 par Stellia Mlle

De l’album de mariagePour preuve que le jour J se rapproche à grands pas, ses rouages se mettent lentement en place, en temps voulu. La dernière en date a été très positive, ce fut le rendez-vous avec le photographe. Nous l’avions choisi d’abord pour son travail, que nous avons pu voir dans divers magazines et brochures, et sur son site web bien sûr. C’est son originalité dans sa manière de prendre les photos qui m’a plu -ses cadrages différents et son univers plus artistique que classique, à vrai dire. Je ne suis pas fan des photos. Pas du tout. C’est même le genre de chose qui m’effraie, en temps normal (et pourtant je ne vis pas avec une horde de paparazzi à mes trousses, loin de là, mais de simples amis armés d’un APN* suffisent à me faire cauchemarder). Je dois avoir des angles changeants, un visage-marécage dont les marées montantes ou descendantes font que ma tête n’est jamais pareille sur les photos, et de préférence jamais potable. De temps en temps, comme certains gagnent au Loto, j’ai une tête présentable sur une photo dans tout un lot (jamais, bien sûr, celle que choisissent les parents pour l’encadrer au salon et prouver à tout le monde que leur fille est dotée de grâce et joliesse). Quoi qu’avec le temps, ils deviennent plus perméables à mes suppliques et consentent à changer la photo de la honte.
Bref. Je digresse et m’égare. Pour en revenir à ma phobie photographique, c’était une raison à mes yeux, suffisamment valable pour zapper l’étape “photographe” de mes préparatifs de fête. Avec un peu de recul (et les injonctions menaçantes de mon futur mari?), c’est vrai que c’est quand même bien, un album de mariage et des photos réussies à encadrer fièrement (moi aussi j’ai un salon :razz: ).
Me raccrochant au mot “réussies”, je me suis dit qu’il fallait un vrai bon photographe digne de ce nom (j’insiste), et nous nous sommes mis en devoir de trier le bon grain de l’ivraie, et d’éradiquer tous les photographes du dimanche de nos tablettes. C’est que l’industrie du mariage marche à fond, ici. Les gens aiment la tradition, les cloches d’églises qui sonnent à toute volée, les voitures de cortège savamment décorées de rubans et flonflons, les photos hollywoodiennes et la pièce montrée ultracrémeuse aussi immaculée que la robe de la mariée.
Forcément, ça draine du monde dans le sillage des mariés. Il suffit de voir le nombre de “photographes” qui proposent leurs services pour cette occasion, et argumentent à coups de tarifs compétitifs et autres forfaits imbattables. Ils guettent toutes les occasions où traquer leur proie trouver leurs futurs clients (par exemple, lors de la réunion de mariage, une nuée de démarcheurs nous est tombée dessus pour nous soutirer agressivement notre numéro de téléphone et nous harceler dans la semaine pour décrocher un rendez-vous). Le hic, c’est que la plupart ne sont pas des professionnels. Ils savent faire des photos, mais comme tout le monde qui se voit muni d’un numérique dans ses mains. Alors moi je dis niet. D’autant que la plupart fournissent des photos sur support numérique (imprimantes laser, jet d’encre ou que sais-je encore), avec petits cadrages photoshopiens. Je dis re-niet (?). Déjà elles ont une durée de vie limitée. Les albums qui collent avec des photos qu’ils faut détacher au couteau à viande en jurant parce que le papier s’est déchiré pile sur la tête de tante Hortense, et que c’est la seule photo qu’on a d’elle, niet (tri-niet, haha, je m’autobats moi-même). (Oui je fais des ptis jeux des fois). Et souvent elles sont déformées, ou pixellisées. Bonjour les photos de pro. Si j’aimais avoir la tête déformée au naturel, serais-je une phobique des photos? franchement?
Donc, nous avons opté pour notre photographe de mariage et avons fixé un rendez-vous pour mettre tout ça au point. Il a un vrai studio photo avec des parapluies dans tous les coins (non, c’est pas vrai, seulement dans un coin). Il vit de son travail, c’est important, et a d’autres travaux que les mariages. Il nous a montré son travail en vrai, avec les albums proposés (on a le choix entre plusieurs très jolis modèles, et c’est bien pour une fille d’avoir le choix :wink: ), et aussi le DVD vidéo qu’il propose. Nous avons discuté et dédramatisé de ma phobie des photos parce que c’est un pro et qu’il sait mettre en confiance (en même temps, il vaut mieux, vu qu’il va nous suivre toute une journée/soirée pour mitrailler). Les photos sont argentiques et de taille respectable, et nous aimons bien tous les deux ce qui est ressorti de la rencontre. Aucun d’entre nous n’aime les poses hiératiques et crispées, les traditionnelles photographies de groupes “posées”. S’il y a un soupçon de folie dans les photographies, ça nous va. Il ne faut pas hésiter à le bombarder de questions, parce qu’on oublie toujours quelque chose, et qu’une discussion interactive, c’est mieux… Lui parler des lieux où sont prévues les séances, parce qu’il a souvent des idées originales (c’est ce qui s’est passé pour le nôtre, il a trouvé des endroits très sympa pour les prises de vue, en étudiant notre parcours entre église, mairie et restaurant). Il y aura de la couleur, et du noir et blanc (ce que j’avais spécifiquement demandé, mais il l’aurait quand même proposé sinon). Au final, les photos tirées pour l’album et les agrandissements seront choisies par nous, bien sûr, donc pas de risque de trouver la photo hideuse…
Et, cerise sur le gâteau, il n’est pas plus cher que les photographes du dimanche évoqués plus haut, voire moins (de toute façon en prosepctant on se fait vite une idée de qui s’aligne ou non sur les prix du marché). Tout va bien, donc :smile: je souffle et suis confiante pour la séance fatidique. Je vais pouvoir penser à autre chose et, qui sait, devenir une adepte de l’affichage photographique de salon ?

*Appareil Photo Numérique, pour les phobiques des abréviations.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • C’est con

    D’avoir pendant des années défié la mort sur un bolide à quatre roues qu’il fallait faire passer sur des routes trop étroites, trop sinueuses, trop dangerueses... Lire la suite

    Par  Frednetick
    FRANCE, HUMOUR, A CLASSER
  • Qui n’est pas avec moi est…

    Je ne sais pas vous, mais la rhétorique du “qui n’est pas avec moi est contre moi” m’éxaspère, sonne mal et est dangereux. C’est pourtant ce que l’on entend... Lire la suite

    Par  Frédéric Joli
    HUMEUR
  • Qu’est-ce que le web 2.0 ?

    Web 2.0. Voila le terme à la mode, la promesse d’un nouveau web, d’une révolution comme d’une nouvelle version de l’internet. Phénomène réel reposant sur un... Lire la suite

    Par  Pepone
    ANIMATION, BLOG, CULTURE, INTERNET, A CLASSER
  • C’est l’histoire d’une fraise

    C’est l’histoire d’une Fraise. Une Fraise.com pour être exact. Son créateur s’appelle Patrice Cassard et vit dans le chaudron stéphanois. Au début de tout une... Lire la suite

    Par  Frednetick
    FRANCE, HUMOUR, A CLASSER
  • Les niouzes de l’Inaudible, c’est sur la Walter Proof Machine !

    Allez-y là, et abonnez-y-vous ici ! Et vous ne manquerez ainsi aucune futilité primordiale ! Infos, vidéos, ziques, liens, blagouilles, hallucineries,... Lire la suite

    Par  Walter Proof
    HUMOUR, TALENTS
  • La Birmanie? C’est super grave, y’a des bonzes qui sont à moitié nus...

    Et balablabla ouinnnn les pôv birmans vous vous rendez compte, les méchants juntistes militaires ils font rien qu’a les emprisonner, les torturer pour leur... Lire la suite

    Par  Frednetick
    FRANCE, HUMOUR, A CLASSER
  • Voila, c’est fini…

    C’est pas vraiment mon sport préféré, mais avec l’équipe de France en demie finale, j’ai fait comme tout le monde… Le chauvin. Lire la suite

    Par  Pacco D
    BD, BD & DESSINS, HUMOUR, TALENTS

LES COMMENTAIRES (1)

Par moi
posté le 24 février à 09:02
Signaler un abus

...e la suite?

A propos de l’auteur


Stellia Mlle 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte