Magazine France

Municipales 2008 : des hasards heureux pour l’UMP…

Publié le 14 mars 2008 par Marc Vasseur

pr-carit-.jpgMisère de la politique où deux, trois villes font le résultat d’une élection… ça me rappelle une certaine soirée de 2001…. Mais à front renversé…

L’UMP afin de sauver la face tente un grand écart d’une élection locale perdue mais qui conforte la politique du gouvernement grâce à la victoire d’une poignée de ministres… Oui vous avez du mal à comprendre le propos… c’est fait pour.


C’est dans la continuité du rétropédalage auquel on assiste depuis l’effondrement de son éminence présidentielle mais au final c’est la vulgate sarkoziste dans toute sa plénitude… dans une même phrase énoncer deux propos contradictoires… et grâce à la double négation… on enfume la personne distraite… ça ne veut rien dire qu’importe… l’essentiel est dans ce qui sera répercuté par notre bonne presse de cette bouillie du discours.

A cela il faut ajouter un autre principe : la répétition et l’effet de masse crée une vérité. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Dimanche soir nous avons et aurons encore l’occasion d’écouter nos ministres ânonnaient une leçon bien apprise directement envoyée de l’Elysée. Et gare à celui qui s’égare… il est puni dans l’heure (cf Devedjian).

Il est vrai ce mécanisme est bien aidé, notamment sur les plateaux de télévisons, par des journalistes dépourvus d’hémisphère gauche. Comparer des résultats à des sondages quoi de plus naturel en effet, quel peut être l’intérêt de prendre comme point de comparaison des scrutins antérieurs…vous pouvez me le dire M’Dame Chabot… aucun… c’est du passé et ça n’intéresse pas les vrais gens.

Et que dire de tous ces bons chiffres qui comme par enchantement arrivent à une semaine d’intervalle à quelques jours du scrutin. La semaine dernière… le taux de chômage… hier, les créations d’emploi et bien entendu on est prié d’applaudir au risque de passer pour un mauvais français qui veut mettre notre pays à genoux.

Et à quoi bon rentrer dans le détail de ces chiffres… il y a un chiffre global… le reste n’est rien d’autre que de l’interprétation… comment ça c’est uniquement dû à des CDDs, à de l’intérim, des radiations… galéjade tout cela,un boulot est un boulot… fut-il pour augmenter la cohorte des travailleurs pauvres. D’ailleurs, au fond… travailleur pauvre ce n’est après tout qu’une perception non ?

Et regarder… la France n’a jamais créé autant d’emplois… depuis… non l’époque du gouvernement Jospin ne compte pas… les secteurs concernés… mais on s’en fout… le service à la personne se taille la part du lion… On vous l’avait dit, c’est un gisement incroyable… de précarité sous payée…

C'est un peu comme pour la hausse des prix... officiellement... elle n'était qu'un ressenti débile du consommateur... 

Si avec tout ça… Toulouse, Marseille, Périgueux, Mulhouse voire Pau ne sont pas sauvées du péril bolchevique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog