Magazine Sport

Un nouveau cru de juges IFSA

Publié le 15 mars 2008 par Alexandre Chartier
L'IFSA (International Freestyle Skating Association), l'association charg�par la FIRS (F�ration Internationale de Roller Sports) d'organiser la sc� internationale de saut/slalom, a tenu sa formation annuelle de juges internationaux �ontpellier d�t mars. Des patineurs de plusieurs continents avaient fait le d�acement pour y participer...

Direction Montpellier

Un nouveau cru de juges IFSA Apr�les sessions de formations de Lausanne (Suisse, en 2004), Shanghai (Chine, en 2005), Taipei (Taiwan, en 2006), Groningen (Pays-Bas, 2007), c'est �ontpellier que les apprentis juges s'�ient donn�rendez-vous pour apprendre �ppliquer le r�ement international.

Les organisateurs

Aid�u Comit��rtemental de Roller-Skating, le MUC Roller a accueilli les stagiaires du 29 f�ier au 2 mars. L'impulsion a � donn�par Clochette et Skali dont les esprits pro-f�raux et IFSA ne sont plus ��ntrer.

Des participants aux nationalit�vari�

Les apprentis juges ont r�ndu massivement �'appel : 5 nationalit�et 26 personnes ont suivi les cours. Le plus �nnant reste certainement la diversit�u public : comp�teurs, entra�urs, responsables de d�loppement de club ou de f�ration, mais aussi n�hytes, curieux et parents, tous d�reux d'apporter leur petite touche au monde du roller acrobatique.
Fi des niveaux �lement : on trouvait aussi bien des non-comp�teurs que des champions de France ou du monde, mais aussi des juges f�raux fran�s et des juges... d� internationaux, venus pour se mettre �our avec les nouvelles r�es.
Un nouveau cru de juges IFSA Les surprises ne s'arr�nt pas l� cinq jeunes ont fait preuve d'une assiduit�oute scolaire, puisqu'ils n'avaient pas 18 ans ! Cette surprenante mixit�rouve que le roller acrobatique commence �rendre ses lettres de noblesse : on pratique un sport, avec ses r�es et son �t d'esprit �art enti� et tout le monde peut y participer !

Les arriv� du monde entier

Une semaine avant, Robin Tessier d�de de venir tester le bitume de la ville.
Les Br�liens, eux, profitent plut�es 4 jours pour se remettre du d�lage horaire tout en visitant la ville.
Seppo, le Finlandais, pr�re faire une premi� �pe �aris.
La veille, le gros de la troupe arrive : parisiens, grenoblois, toulousains, bordelais pour la France, mais aussi des zaragossais, des madril�s et des milanais pour l'Espagne et l'Italie.
Les connaissances sont vite faites autour d'un (premier) verre qui donne le ton : maintenant, tous �'anglais !

La salle Albert Batteux

Rendez-vous est pris �h30 pour aller tous ensemble au lieu de formation en tramway. On y retrouve Skali et Vincent Vu Van Kha, les 2 formateurs, ainsi que les locaux et les Barcelonais.
Tout le monde arrive pour le petit-d�uner et prend un caf�un jus de fruit, d'autres boissons ou du quatre-quarts dans la bonne humeur. Les victuailles seront �a disposition des stagiaires durant les 3 jours de formation en cas de besoin d'un petit remontant.

Et la formation dans tout �?

On y vient ! La matin�du vendredi est consacr�aux devoirs des juges : �ique, application du r�ement, comportement...
On aborde aussi un peu d'histoire, la composition des aires de comp�tion, le mat�el n�ssaire, les classements, l'organisation et le d�ulement des comp�tions.
L'apr�midi, les choses se compliquent : on s'int�sse avec pr�sion aux r�es du speed-slalom, du high-jump et du free-jump.
Vid� �'appui, les apprentis juges apprennent ��cter les faux d�rts, les plots tomb�et �t� �ettre en place les times trials et �onstruire un KO syst� pour l'�euve de speed slalom.
Pour le free-jump et le high-jump, les choses ne sont pas plus ais� : "�passe ou �casse" direz-vous, mais encore faut-il rester attentif aux touchettes de la main ou du genou ! Surtout, que cela arrive souvent en saut. Il faut apprendre ��rtager les ex-aequo : au nombre de barres chut�, �a barre la plus basse, ou refaire sauter les concurrents ? Dans quel ordre proc�r, �ui ces r�es s'appliquent-elles, et que faire des impasses ?
Les �ves sont attentifs, posent de nombreuses questions, r�ament des exercices et des exemples. Un nouveau cru de juges IFSA

Temps libre !

Malgr�ne pause d�uner copieuse, la journ�se termine plus t�ue pr�e. Du coup, les participants organisent une session sur la place de l'Europe, au centre-ville.
Les riders sautent dans leurs patins comme des coll�ens qu'ils semblent �e redevenus (ou rest�pour quelques uns).

Samedi matin : formation sur le terrain

On remet tous les rollers ! Le but est cette fois-ci nettement plus p�gogique.
Dans la salle Albert Batteux, la grande salle de roller de Montpellier, situ��00 m de la salle de cours, les apprentis juges s'imaginent �e en cour de r��ion.
L'exercice est pourtant primordial. Chaque groupe doit d� apprendre �racer correctement les lignes de slalom, bien droites, align�, centr�, �idistantes. On ne dirait pas comme � mais il faut quand m� r��ir un peu et savoir compter en anglais !
La suite est nettement plus amusante : chacun doit tester chaque figure inscrite sur le tableau de r�rencement !
Les premiers pas sont plut�aciles, mais les patineurs se plient difficilement �'exercice, en maugr�t des � oui bah c'est bon ! je sais faire... � et en s'amusant �'autres figures.
La suite ? Exactement l'inverse ! � non mais bon, c'est pas la peine, je sais d� que je sais pas faire. �. Certains, plus pragmatiques, profitent de la bonne volont�t du niveau des autres pour r�iser quelques petites vid� p�gogiques et prendre des conseils de r�isation.
Les tatillons, eux, posent des questions sur la validation ou non d'une figure suivant son degr�e finition.
Finalement, �idi, l'objectif est quand m� atteint, puisque chacun a pu se rendre compte de la logique de notation des figures et apprendre �onner une valeur �ne figure � inconnue �. Un nouveau cru de juges IFSA

Un samedi apr�midi studieux

Il faut mettre en application l'exercice du matin, �avoir : juger la technique du slalom figure. Panique �ord�
Vinz et Skali doivent faire face �ne avalanche de questions :
"le brush n'est pas dans le tableau, et l�son wheeling il ne le fait que sur 3 plots et demi, et sur son aigle, il l� le pied, et le chiken leg, il fait combien de tours, et sa toupie, est-ce qu'elle passe la ligne des plots� ?" Pour se remettre de ces �tions, on passe �a notation de la gestion :
Les familles de figures sont vite apprises, encore faut-il �e rigoureux dans leurs validations.
Et la musique dans tout �? Un bon juge de gestion doit �e attentif �a m�die (sick sur la techno) et avoir le rythme dans la peau.
On termine cette journ�par la notation du style, et le cauchemar de l'objectivit�br> "Quoi il a un sale style ? tu plaisantes ! Il est trop styl�" Oui mais voil�rappelons que le style c'est la finition des figures et des encha�ments, l'aisance, la fluidit�t non pas le style personnel du patineur. A bas donc les mouvements de bras et d'�ules, les poignets crisp�et les bustes cass� Imaginez une ligne parfaitement �ilibr� et comparez. Ajoutez une valeur de 0,5 � points pour chaque bonus ins�. Additionnez, servez.

Dimanche matin

Les �ves arrivent plut�endus : l'examen est pour cet apr�midi !
Heureusement, Vincent et Skali ont tout pr�.
Apr�avoir vu la note de p�lit�on re�t une batterie d'exercices suppl�ntaires.
Silence pendant la vid� Brouhaha inquiet d�la derni� image. C'est l'heure des questions et pr�sions de derni�s minutes. Tout le monde y va de son propre commentaire.
Un nouveau cru de juges IFSA

D�uner sur le pouce

Finalement, on passe tellement de temps pour chaque correction que le nombre de vid�est r�it.
Le d�uner, habituellement d�ntract�se fait sur le pouce pour avoir le temps de r�ser : "Comment dit-on "tremplin" en anglais ? Tu te rappelles de combien �vaut ?"

L'examen

Nous y voil� la moiti�ans une autre salle, une place sur deux s'il vous pla� et retournez les feuilles �on signal.
Les r�nses sont �onner en anglais bien entendu. La premi� partie n'est finalement qu'un questionnaire sur le contenu dispens�urant les 2 jours pr�dents.
La pause � cigarette-caf�e-que-vous-voulez � est bienvenue. Les participants �angent leurs r�tions, leurs r�nses et leurs angoisses. Mais le plus dur est �enir : 2 vid� pour chaque crit�, une minute entre chaque projection, et une diff�nce de 5 points �minatoire.

La d�vrance

C'est fini ! Merci �kali et Vincent pour leur patience et leur disponibilit�br> Pour certains, il ne faut pas rater le train. D'autres profitent d'une ultime soir�pour d�uvrir Montpellier "by night", avant de regagner leurs p�tes ou d'autres horizons touristiques. Le sport, c'est avant tout une v�table aventure humaine : on rencontre des gens, on d�uvre des cultures, des paysages. On �ange donc pr�pitamment e-mail et t�phone, on fait promettre de venir sur les prochains �nements pour se revoir, de concourir mieux pr�r�de juger �lanc ou officiellement pourquoi pas ?
Les r�ltats tomberont finalement quelques jours plus tard : 6 nouveaux juges, et 5 � rep��� qui devront repasser le crit� rat�ne prochaine fois pour pouvoir le juger.
L'ennui, c'est que cette fois-l��sera plus en France. On murmure que �serait �oscou, juste avant le Championnat du Monde. Une pierre deux coup, �vous tente ? Un nouveau cru de juges IFSA

Liens utiles

Un nouveau cru de juges IFSA Site de l'IFSA
Site de la FIRS Texte : Clochette
Photos : Droits r�rv�/b>
Article �it par Alfathor
Publi�e 16/03/2008 | Lu 12 fois
Un nouveau cru de juges IFSA Apr�les sessions de formations de Lausanne (Suisse, en 2004), Shanghai (Chine, en 2005), Taipei (Taiwan, en 2006), Groningen (Pays-Bas, 2007), c'est �ontpellier que les apprentis juges s'�ient donn�rendez-vous pour apprendre �ppliquer le r�ement international.

Les organisateurs

Aid�u Comit��rtemental de Roller-Skating, le MUC Roller a accueilli les stagiaires du 29 f�ier au 2 mars. L'impulsion a � donn�par Clochette et Skali dont les esprits pro-f�raux et IFSA ne sont plus ��ntrer.

Des participants aux nationalit�vari�

Les apprentis juges ont r�ndu massivement �'appel : 5 nationalit�et 26 personnes ont suivi les cours. Le plus �nnant reste certainement la diversit�u public : comp�teurs, entra�urs, responsables de d�loppement de club ou de f�ration, mais aussi n�hytes, curieux et parents, tous d�reux d'apporter leur petite touche au monde du roller acrobatique.
Fi des niveaux �lement : on trouvait aussi bien des non-comp�teurs que des champions de France ou du monde, mais aussi des juges f�raux fran�s et des juges... d� internationaux, venus pour se mettre �our avec les nouvelles r�es.
Un nouveau cru de juges IFSA Les surprises ne s'arr�nt pas l� cinq jeunes ont fait preuve d'une assiduit�oute scolaire, puisqu'ils n'avaient pas 18 ans ! Cette surprenante mixit�rouve que le roller acrobatique commence �rendre ses lettres de noblesse : on pratique un sport, avec ses r�es et son �t d'esprit �art enti� et tout le monde peut y participer !

Les arriv� du monde entier

Une semaine avant, Robin Tessier d�de de venir tester le bitume de la ville.
Les Br�liens, eux, profitent plut�es 4 jours pour se remettre du d�lage horaire tout en visitant la ville.
Seppo, le Finlandais, pr�re faire une premi� �pe �aris.
La veille, le gros de la troupe arrive : parisiens, grenoblois, toulousains, bordelais pour la France, mais aussi des zaragossais, des madril�s et des milanais pour l'Espagne et l'Italie.
Les connaissances sont vite faites autour d'un (premier) verre qui donne le ton : maintenant, tous �'anglais !

La salle Albert Batteux

Rendez-vous est pris �h30 pour aller tous ensemble au lieu de formation en tramway. On y retrouve Skali et Vincent Vu Van Kha, les 2 formateurs, ainsi que les locaux et les Barcelonais.
Tout le monde arrive pour le petit-d�uner et prend un caf�un jus de fruit, d'autres boissons ou du quatre-quarts dans la bonne humeur. Les victuailles seront �a disposition des stagiaires durant les 3 jours de formation en cas de besoin d'un petit remontant.

Et la formation dans tout �?

On y vient ! La matin�du vendredi est consacr�aux devoirs des juges : �ique, application du r�ement, comportement...
On aborde aussi un peu d'histoire, la composition des aires de comp�tion, le mat�el n�ssaire, les classements, l'organisation et le d�ulement des comp�tions.
L'apr�midi, les choses se compliquent : on s'int�sse avec pr�sion aux r�es du speed-slalom, du high-jump et du free-jump.
Vid� �'appui, les apprentis juges apprennent ��cter les faux d�rts, les plots tomb�et �t� �ettre en place les times trials et �onstruire un KO syst� pour l'�euve de speed slalom.
Pour le free-jump et le high-jump, les choses ne sont pas plus ais� : "�passe ou �casse" direz-vous, mais encore faut-il rester attentif aux touchettes de la main ou du genou ! Surtout, que cela arrive souvent en saut. Il faut apprendre ��rtager les ex-aequo : au nombre de barres chut�, �a barre la plus basse, ou refaire sauter les concurrents ? Dans quel ordre proc�r, �ui ces r�es s'appliquent-elles, et que faire des impasses ?
Les �ves sont attentifs, posent de nombreuses questions, r�ament des exercices et des exemples. Un nouveau cru de juges IFSA

Temps libre !

Malgr�ne pause d�uner copieuse, la journ�se termine plus t�ue pr�e. Du coup, les participants organisent une session sur la place de l'Europe, au centre-ville.
Les riders sautent dans leurs patins comme des coll�ens qu'ils semblent �e redevenus (ou rest�pour quelques uns).

Samedi matin : formation sur le terrain

On remet tous les rollers ! Le but est cette fois-ci nettement plus p�gogique.
Dans la salle Albert Batteux, la grande salle de roller de Montpellier, situ��00 m de la salle de cours, les apprentis juges s'imaginent �e en cour de r��ion.
L'exercice est pourtant primordial. Chaque groupe doit d� apprendre �racer correctement les lignes de slalom, bien droites, align�, centr�, �idistantes. On ne dirait pas comme � mais il faut quand m� r��ir un peu et savoir compter en anglais !
La suite est nettement plus amusante : chacun doit tester chaque figure inscrite sur le tableau de r�rencement !
Les premiers pas sont plut�aciles, mais les patineurs se plient difficilement �'exercice, en maugr�t des � oui bah c'est bon ! je sais faire... � et en s'amusant �'autres figures.
La suite ? Exactement l'inverse ! � non mais bon, c'est pas la peine, je sais d� que je sais pas faire. �. Certains, plus pragmatiques, profitent de la bonne volont�t du niveau des autres pour r�iser quelques petites vid� p�gogiques et prendre des conseils de r�isation.
Les tatillons, eux, posent des questions sur la validation ou non d'une figure suivant son degr�e finition.
Finalement, �idi, l'objectif est quand m� atteint, puisque chacun a pu se rendre compte de la logique de notation des figures et apprendre �onner une valeur �ne figure � inconnue �. Un nouveau cru de juges IFSA

Un samedi apr�midi studieux

Il faut mettre en application l'exercice du matin, �avoir : juger la technique du slalom figure. Panique �ord�
Vinz et Skali doivent faire face �ne avalanche de questions :
"le brush n'est pas dans le tableau, et l�son wheeling il ne le fait que sur 3 plots et demi, et sur son aigle, il l� le pied, et le chiken leg, il fait combien de tours, et sa toupie, est-ce qu'elle passe la ligne des plots� ?" Pour se remettre de ces �tions, on passe �a notation de la gestion :
Les familles de figures sont vite apprises, encore faut-il �e rigoureux dans leurs validations.
Et la musique dans tout �? Un bon juge de gestion doit �e attentif �a m�die (sick sur la techno) et avoir le rythme dans la peau.
On termine cette journ�par la notation du style, et le cauchemar de l'objectivit�br> "Quoi il a un sale style ? tu plaisantes ! Il est trop styl�" Oui mais voil�rappelons que le style c'est la finition des figures et des encha�ments, l'aisance, la fluidit�t non pas le style personnel du patineur. A bas donc les mouvements de bras et d'�ules, les poignets crisp�et les bustes cass� Imaginez une ligne parfaitement �ilibr� et comparez. Ajoutez une valeur de 0,5 � points pour chaque bonus ins�. Additionnez, servez.

Dimanche matin

Les �ves arrivent plut�endus : l'examen est pour cet apr�midi !
Heureusement, Vincent et Skali ont tout pr�.
Apr�avoir vu la note de p�lit�on re�t une batterie d'exercices suppl�ntaires.
Silence pendant la vid� Brouhaha inquiet d�la derni� image. C'est l'heure des questions et pr�sions de derni�s minutes. Tout le monde y va de son propre commentaire.
Un nouveau cru de juges IFSA

D�uner sur le pouce

Finalement, on passe tellement de temps pour chaque correction que le nombre de vid�est r�it.
Le d�uner, habituellement d�ntract�se fait sur le pouce pour avoir le temps de r�ser : "Comment dit-on "tremplin" en anglais ? Tu te rappelles de combien �vaut ?"

L'examen

Nous y voil� la moiti�ans une autre salle, une place sur deux s'il vous pla� et retournez les feuilles �on signal.
Les r�nses sont �onner en anglais bien entendu. La premi� partie n'est finalement qu'un questionnaire sur le contenu dispens�urant les 2 jours pr�dents.
La pause � cigarette-caf�e-que-vous-voulez � est bienvenue. Les participants �angent leurs r�tions, leurs r�nses et leurs angoisses. Mais le plus dur est �enir : 2 vid� pour chaque crit�, une minute entre chaque projection, et une diff�nce de 5 points �minatoire.

La d�vrance

C'est fini ! Merci �kali et Vincent pour leur patience et leur disponibilit�br> Pour certains, il ne faut pas rater le train. D'autres profitent d'une ultime soir�pour d�uvrir Montpellier "by night", avant de regagner leurs p�tes ou d'autres horizons touristiques. Le sport, c'est avant tout une v�table aventure humaine : on rencontre des gens, on d�uvre des cultures, des paysages. On �ange donc pr�pitamment e-mail et t�phone, on fait promettre de venir sur les prochains �nements pour se revoir, de concourir mieux pr�r�de juger �lanc ou officiellement pourquoi pas ?
Les r�ltats tomberont finalement quelques jours plus tard : 6 nouveaux juges, et 5 � rep��� qui devront repasser le crit� rat�ne prochaine fois pour pouvoir le juger.
L'ennui, c'est que cette fois-l��sera plus en France. On murmure que �serait �oscou, juste avant le Championnat du Monde. Une pierre deux coup, �vous tente ? Un nouveau cru de juges IFSA

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alexandre Chartier 196 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte