Magazine Coaching

Les associations de développement local et à vocation économique

Par Laurent Samuel

On trouve dans ce secteur beaucoup d’associations para-administratives, comme les syndicats d’initiatives, les agences de développement local, les structures satellites des intercommunalités et toutes les associations gestionnaires de services publics locaux (transports, services urbains, aménagement local.

C’est également dans ce secteur qu’il faut classer les associations de mise en commun de moyens ou de gestion d’activités relavant du secteur marchand. Lorsqu’elles ne se contentent pas de faire la promotion de leurs valeurs, les associations de commerce éthique ou équitable émargent également dans cette catégorie.

Ce secteur compte un peu plus de 40.000 structures, soit 4% du total des associations. Il s’agit d’un secteur assez professionnalisé puisque 27% de ces associations emploient des salariés.

L’age moyen de ces associations se situe autour de 23 ans ; elles sont un peu plus récentes que la moyenne de l’ensemble des structures de la loi de 1901 et constituent une part significative des structures créées après 2001.

Structure des recettes

Le modèle économique de ce secteur est différent selon que l’association résulte de l’initiative publique ou privée. Les données statistiques globales expriment la prépondérance des structures para-administratives, relativement tributaires des recettes publiques mais souvent situées dans une logique marchande.

Que ce soit sous forme de cotisations (11%) ou par le prix des services rendus (39%), ces associations tirent du secteur privé la moitié exactement de leurs recettes.

Budget comparé

Les recettes d’origine publique sont largement procurées par les communes, documentant la fréquence des associations para-municipales. L’implication des régions dans la dynamisation du tissu économique apparaît également avec une part de recettes (10%), largement supérieure à celle reçue par la moyenne des associations (4%).

Budget moyen en %

Malgré la vocation économique de nombreuses de ces associations, le secteur pèse peu au plan macro-économique : son budget global est évalué à 3,8 milliards €.

RSS
Tous les articles à propos des associations à vocation économique et de développement local

Source : Enquète CNRS-Matisse - Centre d’Economie de la Sorbonne auprès des Associations - 2005-2006

Tous droits réservés à Laurent Samuel

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • C’est pas ma faute !

    Depuis quelques années, l’expression ” responsable mais pas coupable ” est utilisée régulièrement en particulier dans la presse, par des personnes ayant pour... Lire la suite

    Par  Daniel Valdenaire
    HUMEUR, LIVRES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Cabris c’est pas fini…

    par Chambolle Nicolas Sarkozy devait présenter aux Français un traité européen, plus simple, plus clair et tenant compte du rejet de la Constitution par les... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • L’étranger

    Inoubliable Fernand Raynaud … toujours d’actualité ! “J’ai rien compris à ce qu’il a voulu dire, c’est qu’il est bête … En effet lorsque quelqu’un s’exprime et... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • Question d’ADN

    Question d’ADN

    Interview de Fabienne Giovannini, rédactrice en chef du journal corse Arritti : Avez-vous noté un accroissement de l’activité de la police à l’endroit de la... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • La laïcité n’est pas en question

    On ne niera sans doute pas ici, que la science, les philosophies, la laicité ne répondent pas aux questions métaphysiques que tout homme a le droit de se poser... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • L’ancien otage

    Luis Eladio Perez, ex-prisonnier des Farc, devait partir aujourd’hui pour Paris pour présenter au président français Nicolas Sarkozy un plan de libération des... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Roulez carrosse ! C’est mieux que Disneyland

    Je ne sais pas pour vous mais Nicolas et la sua bellissima en carrosse à Windsor chez Tatie Elisabeth, son Prince qu’on sort et, cerise sur le gâteau, Tchârl’,... Lire la suite

    Par  François Collette
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Laurent Samuel 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte