Magazine France

Présidentielle: #radiolondres et l'attente

Publié le 06 mai 2012 par Juan
Présidentielle: #radiolondres et l'attente L'attente d'un résultat est toujours trop longue quand on accorde à ce dernier une très forte importance.
Depuis 5 ans, depuis des mois, depuis des semaines, nous sommes nombreux à attendre le résultat de ce soir.
#RadioLondres 
C'est à nouveau le fanion de la Twittosphère pour indiquer aux uns et aux autres les dernières estimations ou sondages de ce scrutin sur le réseau Twitter. Et contourner ainsi l'interdiction légale de publication sondagière et de propagande politique en vigueur depuis vendredi dernier à minuit.
Encore une fois, Twitter joue son rôle d'immense agora, de bistrot national où nous serions tous accoudés au comptoir à commenter et informer une actualité en développement. Hier, Sylvain Rolland, pour laTribune.fr, livrait quelques comptes à suivre ce jour (dont celui de votre serviteur) pour cette journée historique. Côté blogueurs et amateurs, il citait @marcvasseur, @DDesgouilles, @nicolasvoisin, @ArnaudMouillard, @Jules_Praxis, @JesuisCethomme, @bravepatrie, @SebDeFR, @drobert, @fabricepelosi, @koztoujours, @matthieucreux, @Tristan_Maupoil, @abbegrosjean. Je vous pourrais vous compléter de quelques autres consoeurs et confrères que l'ami @jegoun relaye systématiquement via @JegounBlogs
Et les médias?
Il a quitté hier soir son QG sous la pluie, nous raconte Frédéric Gerschel, pour le Parisien. La salle de la Mutualité a été réservée pour l'intervention de Nicolas Sarkozy, ce soir, pour commenter les résultats. D'ici là, les chaînes d'information nous font patienter avec des images de François Hollande puis Nicolas Sarkozy votant dans leur bureau respectif.
Il y a 5 ans, jour pour jour, Rue89 naissait quelque part vers 18h. Le site d'information nous propose aujourd'hui d'énumérer simplement, poliment, joliment, nos souvenirs du quinquennat écoulé, à la manière du « je me souviens » de Georges Perec.
Marianne2 préfère nous rappeler que la crise financière est encore là.
Le NouvelObs préférait se réjouir, mal et vite, de l'échec des campagnes Web. L'hebdomadaire dirigé par Laurent Joffrin s'imaginait que le Web allait remplacer la Télé (sic!): n'a-t-il pas simplement remplacé certains éditocrates ?
Le blog du Figaro consacré à la présidentielle n'est plus actualisé depuis jeudi.
Pourquoi s'agiter ?
Je fais campagne depuis 5 ans et je ne suis plus impatient. Il arrive un moment où vous vous dites que vous avez fait ce qu'il fallait, que vous auriez peut-être pu faire mieux. Que c'est de toutes façons trop tard. Qu'il faut prendre le recul que la législation nous impose avec ce carême politique d'une trentaine d'heures.
De part et d'autres, nous avons écrit et commenté, nous avons révélé ou analysé. Nous avons tenté d'éviter l'invective, nous avons parfois mal résisté au stress.
L'accélération, l'agitation, la précipitation sont des maux dont nous souffrons tous. En privé ou en public, dans les entreprises ou en politique, on exige de nous une rapidité de réaction ou d'action qui conduit souvent à l'agitation et nuit à la réflexion.
Patientons.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Juan 1432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte