Magazine France

Deux directeurs de la "fac Pasqua" mis à pied

Publié le 17 mars 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

Les deux directeurs sont "convoqués bientôt pour un entretien préalable à licenciement". Ils sont accusés d'avoir fait part de leurs critiques sur le fonctionnement de l'université privée Léonard-de-Vinci au président du conseil général Patrick Devedjian.

Deux directeurs de l'université privée Léonard-de-Vinci, présidée par Charles Pasqua dans les Hauts-de-Seine, ont été mis à pied après avoir fait part de leurs critiques sur son fonctionnement au président du conseil général Patrick Devedjian, a annoncé l'université lundi 17 mars.
Ces mises à pied interviennent alors que Patrick Devedjian n'a jamais caché son intention de réfléchir à une "meilleure gestion" de la "fac Pasqua" et à une subvention plus maigre du conseil général des Hauts-de-Seine, qu'il préside depuis juin 2007.
Le directeur général du pôle universitaire Léonard-de-Vinci, Michel Bera, a indiqué à l'AFP que Frédéric Teulon, directeur du département économie et mathématiques, et Guillaume Bigot, directeur de l'Ecole de management, étaient "convoqués bientôt pour un entretien préalable à licenciement", confirmant des informations révélées par le site internet de Marianne et l'AEF, agence spécialisée dans l'éducation et la formation.
Selon l'AEF, les deux responsables ont fait part de nombreuses critiques à M. Devedjian, évoquant notamment une "politique salariale aberrante" et la "promotion systématique dont profitent une vingtaine de personnes particulièrement improductives".
"Des courriers tombés dans de mauvaises mains"
"Il n'est pas possible de garder dans l'équipe des gens qui disent du mal et des choses fausses" sur l'établissement, a expliqué Michel Bera, tout en estimant que les deux responsables avaient "peut-être été instrumentalisés".
"Tout semble indiquer que c'est M. Devedjian qui les a sollicités", a-t-il ajouté, version réfutée par l'entourage du président du conseil général.
"Les deux directeurs l'ont rencontré à leur demande, pour lui faire part de dysfonctionnements (...) Malheureusement, des courriers tombés dans de mauvaises mains ont été envoyés à Charles Pasqua", a expliqué à l'AFP une source proche de Patrick Devedjian.
L'université privée, située à La Défense, a été créée par le conseil général quand Charles Pasqua en était président (1988-2004). La gauche du département a toujours critiqué cette "fac privée fonctionnant sur des fonds publics".
Tensions parmi les élus
En 2007, la subvention du conseil général s'est élevée à 17,22 millions d'euros, un chiffre "qui ne devrait pas être le même en 2008", assure-t-on au conseil général.
Depuis qu'il a pris la tête du département, Patrick Devedjian affirme qu'il veut rendre le département moins dépensier, une rupture profonde à l'égard des années Pasqua (1988-2004) et qui suscite des tensions parmi certains élus.
Son poste de président est soumis à un nouveau vote jeudi, après le renouvellement de 23 des 45 conseillers généraux.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20080317.OBS5463/deux_directeurs_de_la_fac_pasqua_mis_a_pied.html
http://torapamavoa.blogspot.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :