Magazine Humanitaire

Indonésie, Province d’Aceh : Les victimes du Tsunami recouvrent leur autonomie financière.

Publié le 18 mars 2008 par Thierry Mauricet

Fin 2007, Première Urgence a achevé un programme de relance économique dans huit villages du sous-district de Sampoi Niet, dans la province d’Aceh en Indonésie. Cette province du nord de l’île de Sumatra avait été sévèrement frappée par le Tsunami du 26 décembre 2004.

Dans le cadre de ce programme de Kits Professionnels, 203 personnes ont pu créer leur propre entreprise en recevant de Première Urgence les outils adaptés à leur activité. 34 types d’activités, concernant exclusivement le petit commerce et l’artisanat, ont ainsi pu être développées. Une étude d’impact réalisée par Première Urgence montre que les bénéficiaires de ce programme augmentent leur revenu mensuel moyen de 210% (avec une part importante liée à l’aide du programme).

Chaque bénéficiaire du programme, sélectionné en fonctions de critères de vulnérabilité, mais aussi en fonction de ses capacités et motivations à entreprendre un projet professionnel, est suivi dans sa démarche.

Première Urgence demande à chacun d’entre eux de rembourser 10% de la valeur des outils distribués pour qu’ils soient réinvestis dans des travaux profitant à l’ensemble de la communauté.

Photo_3_enfant_formation
Photo_4_formatrice_et_benef

Salle de formation, Kuala Bakong, août 2007. Les bénéficiaires de ces formations y apprennent les bases de la gestion des livres de comptes, des caisses et de l’entretien du matériel. Les formations sont participatives et prennent en compte les besoins de tout et chacun de ceux qui ont été affecté par la crise.

Les témoignages suivants confirment l’impact du programme sur les activités quotidiennes des bénéficiaires :

Monsieur Zamzani, bûcheron, qui a perdu sa femme et deux enfants en 2004, témoigne : « Avec la distribution d’outils, j’ai repris la seule chose que je sais faire. Je gagne de nouveau correctement ma vie et je me suis remarié ».

« Après le Tsunami, je n’avais aucune activité professionnelle » nous dit Mardiati (21 ans, jeune mère d’une fille née un an après la catastrophe). « Mais depuis, avec l’aide du programme de Première Urgence, j’aide mon mari dans les dépenses quotidiennes et je me sens utile au sein de mon ménage ».

Photo_5_mardiati_recoit_kp
Photo_6_mardiati_avec_fille

Mardiati, accompagnée de sa fille, reçoit son Kit Professionnel pour la fabrication et la vente de gâteaux.

Ce programme participe à l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires et de leurs familles, et contribue au développement de l’économie locale en favorisant l’emploi (presque 1/3 des bénéficiaires a recruté un employé).

Photo_2_annexe_2c_sampoi_niet_villa
Photo_1_annexe_2a_carte_de_sumatra

Zone d’intervention de Première Urgence au Nord-Est de Sumatra dans le sous-district de Sampoi Niet. Ce sous-district dans lequel se trouve les 8 villages où Première Urgence est intervenue et continue son action.

Aux vues des bons résultats obtenus, Première Urgence travaille actuellement à la mis en place d’un programme identique sur une nouvelle zone de 9 villages (voir cartes ci-dessus), dans le district de Sampoi Niet, afin de fournir au plus grand nombre de ménages l’aide la mieux adaptée à leurs besoins.

Photo_7_ben_3

Des enfants acehiens présentent un spectacle traditionnel lors de la cérémonie de clôture de ce programme organisée par Benoit Gerfault, Responsable Technique de Première Urgence, et à laquelle assistaient 500 personnes.

Photo_8_enfants

Pour en savoir plus sur nos programmes en Indonésie...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thierry Mauricet 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte