Magazine Politique

Le portrait décalé de François Hollande

Publié le 05 juin 2012 par Hmoreigne

Le portrait décalé de François HollandeTrop de normalité tue le cliché. Le portrait officiel de François Hollande signé Raymond Depardon oscille entre décalé et pure banalité. Le nouveau président de la République valait mieux qu'une photo dans le style de Mister Bean à l'Elysée ou les vacances de M. Hulot à Paris.  

Désolé, le roi est nu et cette fois on ne va pas attendre un enfant pour lui dire. Le cliché, comme la campagne qui l'a précédé, ne fait pas rêver. Trop de communication tue la communication. Pourquoi avoir grimé François Hollande en un rural endimanché et voulu coûte que coûte montrer des mains qui ne trouvent pas leur place ? Pourquoi, c'est une première de la Véme République, avoir organisé une conférence de presse pour présenter un portait que l'histoire jugera avec sévérité, qui rabaisse l'art de la photographie au mauvais cliché de vacances ? L'incompréhension est totale quand on fait la comparaison avec les austères affiches officielles de campagne, très "présidentielles"  caractérisées par une pose qui rappelle celle Joconde et le mystère du regard de Mona Lisa.

Il peut naturellement y avoir de la beauté et de la magie dans une photo prise à la volée mais ici, tel n'est pas le cas. Sur un fond surexposé s'affiche le corps déformé du chef de l'Etat. L'angle et la focale transforment le président en bête de foire avec une tête trop grosse et un bras plus long que l'autre dans une ambiance ampoulée. La déception est d'autant plus grande qu'elle ne traduit pas la réalité du personnage et sa principale qualité : l'empathie. Si Depardon et les communicants de l'Elysée avaient voulu faire dans l'originalité ils auraient pu briser réellement les règles et prendre le président au milieu des vrais gens lorsque son visage s'éclaire et que ses mains cherchent spontanément le contact de l'autre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire