Magazine Culture

Philippe Barbot

Publié le 21 juin 2012 par Zikaddict

juin 2, 2012

Point Barre

philbarbot.jpg
Believe
Sortie : Janvier 2012

St Augustin disait qu’il vaut mieux se perdre dans sa passion que de perdre sa passion… Après avoir titillé sa passion du bout de la plume pendant plus de 20 ans, le journaliste et amoureux de musique Philippe Barbot a finalement franchit la barrière séparant “ceux qui font” de “ceux qui en parlent”. Il livre un premier album à son image ; touchant, délicat et attachant, à l’intelligence pudique et sensibilité à fleur de mots. Point Barre !

J’ai entendu dire plus d’une fois (dans mon cercle d’amis musiciens) que les journalistes de musique étaient souvent des musiciens frustrés, voire ratés, et qu’ils se “vengeaient” de leur échec en devenant “critiques de zik”. Encore une idée préconçue qui, comme toute idée préconçue, ne pourrait être plus éloignée de la vérité… mais comme elle est assez répandue dans “le milieu”, on comprend pourquoi Philippe Barbot, journaliste de musique de son état, a sérieusement hésité avant de pénétrer dans la cage aux fauves… d’affronter l’écoute critique de ceux qu’il a lui-même écoutés et “critiqués”, ainsi que d’assumer le “jugement” de ses confrères.
D’un naturel timide, humble et pudique, le “mélo-man” a donc passé 18 ans à écrire des chansons qu’il ne dévoile qu’à quelques “happy few”… dont Max Amphoux (éditeur de Clarika, La Grande Sophie, Bashung). C’est grâce à ce dernier, qui va lui donner le courage et le coup de main nécessaires, que Philippe s’est enfin décidé à faire un gros fuck à ceux qui “l’attendent au tournant” et à vivre au grand jour son histoire d’amour avec la musique.
Et c’est justement d’amour dont il est essentiellement question sur son premier album, Point Barre… l’amour, sous toutes ses formes.. “quand tout va bien, et quand tout va mal.. quand tout commence, et quand tout finit”.
Sur sa poésie acidulée et ses aphorismes teintés d’ironie, souffle l’influence des grands poètes-musiciens sur lesquels il a dissertés depuis tant d’années. Dylan, Lennon, Higelin, Brassens, Cash et Gainsbourg traversent ainsi en filigrane les 13 chansons de cet opus folk/pop/rock aux mille et une nuances.
Outre une écriture impeccable, on y découvre une voix douce et un chant juste, qui touchent l’âme et fouettent le coeur.
Le challenge était de taille, l’exercice périlleux, mais “à vaincre non sans péril”, Philippe Barbot triomphe ici avec grandeur et humilité… La gloire est définitivement tout le mal qu’on lui souhaite, et qu’il mérite.
Big up mate !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Visiter les ports de Berlin

    Grande ville industrielle jusqu’à la seconde guerre mondiale, Berlin était fort bien pourvue en ports. Et aujourd’hui ? On ne les... Lire la suite

    Le 18 novembre 2014 par   Elodieberlin
    CULTURE, EUROPE, HISTOIRE, RÉGIONS DU MONDE, VOYAGES
  • Depeche Mode – Live in Berlin

    Que les choses soient claires tout de suite : Depeche Mode est, objectivement, le plus grand groupe du monde.Bon, peut-être pas, mais le groupe mérite bien... Lire la suite

    Le 18 novembre 2014 par   Touteouie
    CULTURE, MUSIQUE
  • Nina Le Retour

    Il est peu aisé de s’attaquer au répertoire de Nina Simone, l’hombre du talent rend humble. Cette grande Dame de la partition jazz fut autant enragée dans ses... Lire la suite

    Le 21 novembre 2014 par   Ultramagnetique
    CULTURE, MUSIQUE
  • Hunger games, la révolte

    Titre original : The Hunger Games – Mockingjay : Part 1 Note: Origine : États-Unis Réalisateur : Francis Lawrence Distribution : Jennifer... Lire la suite

    Le 20 novembre 2014 par   Onrembobine
    CINÉMA, CULTURE
  • On a écouté : « Paris Tristesse » de Pierre Lapointe

    Ce n’est pas chose facile que d’entamer une chronique sur le dernier album de Pierre Lapointe. Comment parler d’un album de chanson « française » en piano-voix ? Lire la suite

    Le 19 novembre 2014 par   Swann
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • David Bowie - Sound and Vision (1977)

    Oh, je sais, Bowie est un habitué de ce blog et au bout d'un moment, il devient difficile de se renouveler à force de parler toujours des mêmes personnes (la... Lire la suite

    Le 20 novembre 2014 par   Lamusiqueapapa
    CULTURE, MUSIQUE
  • Röyksopp ‘ The Inevitable End

    Vous lirez systématiquement la même chose sur l’ensemble des chroniques du tout dernier Röyksopp : ce sera leur dernier album sous cette forme. OK, mais que... Lire la suite

    Le 18 novembre 2014 par   Heepro
    CULTURE, MUSIQUE

Ajouter un commentaire