Magazine Santé

TABAC: Un vaccin génétique contre la dépendance à la nicotine

Publié le 28 juin 2012 par Santelog

TABAC: Un vaccin génétique contre la dépendance à la nicotine – Science Translational MedicineUn fumeur sur 3 souhaiterait arrêter mais 2 tentatives sur 3 échouent. C'est un tout nouveau type de vaccin que nous présentent ces chercheurs du Weill Cornell Medical College, un vaccin « du troisième type », génétique, d'abord testé sur des souris pour traiter certaines maladies oculaires et certains types de tumeurs. Ce vaccin, présenté dans l'édition du 27 juin de la revue Science Translational Medicine entraîne la production permanente d'anticorps qui vont engloutir la nicotine avant qu'elle puisse atteindre le cerveau. C'est donc un candidat vaccin très innovant et prometteur, pour traiter la dépendance à la nicotine et qui pourrait prévenir les rechutes.

Les scientifiques montrent comment une dose unique de leur nouveau vaccin est efficace sur la souris, tout au long de leur vie, contre la dépendance à la nicotine. Le vaccin utilise le foie (de l'animal) comme une unité de production permanente d'anticorps qui vont « engloutir » la nicotine au moment où elle pénètre dans le sang, l'empêchant d'atteindre le cerveau et le cœur. « Notre façon de traiter la dépendance chronique à la nicotine est d'avoir ces anticorps en permanence et en quantité suffisante dans le sang avant la nicotine puisse avoir un effet biologique », explique l'auteur principal, le Dr. Ronald G. Crystal, professeur de médecine génétique au Weill Cornell Medical College. Le vaccin mis au point par son équipe permet au corps de fabriquer ses propres anticorps monoclonaux dirigés contre la nicotine et de développer son immunité.

Les autres vaccins anti-nicotine consistaient à fournir à l'organisme directement des anticorps, avec un effet limité dans le temps et par injections, désagréables et coûteuses. Il s'agissait de vaccins passifs avec des problèmes d'ajustement de doses selon les patients et leurs antécédents de tabagisme. Le second type de vaccins, les vaccins dits actifs qui inoculent un peu de virus pour faire réagir le système immunitaire, ne sont pas adaptables à la nicotine qui est une trop petite molécule pour être reconnue par le système immunitaire.

Ce nouveau vaccin, de type génétique, est basé sur la séquence génétique d'un anticorps à la nicotine, insérée dans un vecteur adénoviral ou virus adéno-associé (AAV), conçu pour ne pas être nocif, avec en plus, des informations qui dirigent le vaccin vers les des hépatocytes. La séquence génétique de l'anticorps s'insère dans le noyau des hépatocytes, et ces cellules commencent à produire un flux régulier d'anticorps à la nicotine.

Testé chez la souris, le vaccin produit des niveaux élevés d'anticorps en permanence ne laissant passer que très peu de nicotine au cerveau. Les chercheurs se préparent donc à tester leur vaccin contre la nicotine chez le rat puis sur des primates, avant de passer aux essais cliniques chez l'Homme.

Source: Sci Transl Med 27 June 2012: Vol. 4, Issue 140, p. 140ra87 Sci. Transl. Med. DOI: 10.1126/scitranslmed.3003611 AAV-Directed Persistent Expression of a Gene Encoding Anti-Nicotine Antibody for Smoking Cessation (Visuel NHS) 

TABAC: Un vaccin génétique contre la dépendance à la nicotine – Science Translational MedicineAccéder aux dernières actualités sur le Tabac


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Santelog 3177 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine