Magazine Culture

Ministre de la Culture: “C’est l’éditeur qui fait la littérature” (!)

Par Lise Marie Jaillant

Marcel-proust-madeleineNe ratez pas l’interview d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, sur Actualitte. Elle affirme que “tous les textes ne sont pas des livres. C'est l'éditeur qui fait la littérature."

Le journaliste lui fait remarquer poliment que Marcel Proust n’a pas trouvé d’éditeur à ses débuts. Est-ce à dire qu’il n’écrivait pas de littérature?

Réponse d’Antoine Gallimard, qui se tient aux côtés de Filippetti: "Marcel Proust a publié à compte d'auteur chez Grasset, et très vite, les gens de ma maison, et mon grand-père le premier, ont reconnu leur erreur, ainsi que je le disais à Aurélie Filippetti. Mais ensuite, il y a vraiment eu une relation qui aura duré jusqu'à la mort de Proust."

Ah, nous voilà rassurés! Sans Gallimard, pas de Marcel Proust! Sans éditeur, pas de livre qui tienne la route! Bien sûr, un tel discours a fait bien rigoler les wannabes et autres lecteurs d’Actualitte.

Voilà ce qu’un certain FennNaten a laissé en commentaire: "Le succès d'un livre n'est dû qu'à l'éditeur ! Son échec par contre, est à imputer à l'auteur, ou au lectorat qui "n'était pas prêt" à recevoir l'oeuvre ! [...] Merci, merci Aurélie Filippetti de m'avoir ouvert à la lumière!"

Le discours de Filippetti et de Gallimard ne fait que renforcer un grand mythe germanopratin: le mythe de l’éditeur qui “découvre” un wannabe méritant et le hisse vers la gloire. Sans éditeur, vous n’êtes rien. Car seul l’éditeur peut vous tirer de votre néant de wannabe. Vous y croyez, vous?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines