Magazine Concerts & Festivals

Fête de la musique 2012 à Denfert Rochereau avec le FAIR et la RLM Team

Publié le 03 juillet 2012 par Notsoblonde

twintwin.jpg

Pour la fête de la musique, tu as le choix : entre les musiciens amateurs qui sortent improviser un concert de rue et les professionnels qui participent à des soirées spéciales, impossible de t'ennuyer. A Paris cette année, les propositions comme toujours étaient multiples. Ensuite, tout est une question de choix. Il y a deux camps en fait. Ceux qui adhèrent au concept. Et ceux qui détestent et boycottent systématiquement, souvent en polluant le net de leurs statuts de haters qui s'assument. Bon. Moi je suis du côté de ceux qui aiment. Mais vraiment. L'idée que la musique comme le reste est avant tout un partage et que lui donner une chance de s'exprimer librement pour une journée complète c'est tout simplement formidable. Choisir le programme de la soirée est toujours un peu compliqué étant donné qu'il y a en général des dizaines d'endroits où j'aimerais me trouver. Mais cette année, pas une hésitation! Dans le cadre du concours lancé par Twin Twin sur sa page Facebook, je me retrouve lauréate et je suis invitée à danser la chorégraphie qu'ils ont posté quelques jours plus tôt sur le net, à leurs côtés, devant 10 000 personnes.

J'aurais aimé tout te raconter en détail mais le temps me manque, en ce moment, vraiment cruellement (tu n'as qu'à voir le délai avec lequel je publie ce reportage, ça te donnera une assez bonne idée du retard accumulé). Pour résumer disons que j'ai 20 fois pensé que j'allais être incapable d'y aller, parce que ça fait quand même très très peur de voir toute cette foule devant et de se dire qu'on va aller faire n'importe quoi devant. En tout cas moi je ne suis pas habituée et j'avoue que j'étais un peu tétanisée avant. Pourtant les Twin Twin sont adorables, ils ont tout fait pour mettre la troupe à l'aise, à base d'incantations hurlées pour faire tomber la pression et tout et tout mais voilà, bon, 10 000 personnes ça fait du monde. Oui-oui.

Alors pour résumer, donc, je l'ai fait. Avec Swann, et les autres gagnants dont le jeune Arthis qui est un enfant adorable (et si beau!). C'était fou, un moment de magie, comme on en vit rarement. Le genre de frisson qui te fait réaliser qu'en effet dans la vie le plus beau c'est ce que tu ne peux pas acheter (désolée pour le cliché mais c'est comme ça) : de l'émotion, de l'émotion, de l'émotion et un peu de folie aussi = LA VIEi

Bon mais enfin nous n'étions invités que sur la fin du dernier morceau de Twin Twin (By my side) et le concert du soir ne s'est pas résumé à cette minute improbable mais tellement dingue... Alors après t'avoir posté un petit souvenir de l'instant, capté par une amie d'Estelle, à côté de qui j'ai dansé, je m'en vais partager les quelques photos du soir que j'ai prises :

Bien sûr j'aurais pu prendre des photos backstage de tout ce qui se passait mais j'étais un peu dans le stress, pas le coeur à ça,, alors je me suis contentée d'aller rejoindre les autres dans le photo pit pour un titre à chaque fois et hop-hop-hop voilà ce qu'il en ressort. En fait tu verras, il y a aussi quelques photos des balances de François And The Atlas Mountains qui, sous le déluge du milieu d'après midi parisien, répétait "Be Water" en modifiant le "je suis de l'eau..." par un "je suis sous l'eau" très très à propos, quelques clichés de Twin Twin en balances aussi et puis hop le concert.

Avec Twin Twin en ouverture. Toujours aussi incroyablement énergiques et présentant quelques changements côté musique. Des titres revisités côté arrangements et, c'est plus inattendu, côté texte aussi et de nouveaux morceaux dont l'irresistible Phonecall qui a tout pour être un tube si tu veux mon avis, les Concrete Knives qui ont assuré côté ambiance aussi (même si peut être je trouve qu'il leur manque un peu de folie scénique pour rendre l'ensemble électrisant), François And The Atlas Mountains, est il encore nécessaire de l'écrire ici, que j'aime beaucoup et qui a servi sa poésie chantée et ses mélodies irrésistibles au public réuni place Denfert qui a vraiment bien réagi (j'avoue j'avais un peu peur, ce n'est pas un projet musical très facile d'accès alors la confrontation à un vaste public qui ne connaissait sans doute majoritairement pas le groupe m'effrayait un peu mais c'était parfait!) et pour finir Carmen Maria Vega mais bon moi j'avais travaillé avant de venir, j'avais eu beaucoup d'émotions ensuite avec cette histoire de partage de la scène des Twin Twin (hiiiiiii) et il me fallait songer à rentrer dans ma banlieue (pas si lointaine mais quand même).

Tu noteras que ce jour-là côté météo c'était un peu n'importe quoi dans l'après midi ce qui permettait de craindre le pire pour le concert du soir, à ciel ouvert. Mais NON! Les concerts ont commencé après que la pluie ait cessé et elle n'est pas revenue de la soirée. Joie que je pouvoir profiter dignement de cette belle soirée. J'ai regagné mon chez-moi en traversant Paris en voiture, vitres baissées, un peu grisée par mes émotions de la journée et par l'ambiance conviviale des rues de la capitale qui grouillent de musiciens de tout poil. J'aime TELLEMENT ces moments là!

Bon je file, le devoir m'appelle, je reviens bientôt mettre à jour tout ce qui se trouve "en stand-by". Promis.

XO


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Notsoblonde 35 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte