Magazine Culture

La manipulation par le magnétophone

Publié le 05 juillet 2012 par Desartsonnants

LA MODIFICATION PAR LE MAGNÉTOPHONE

William S. Burroughs

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8a/Burroughs1983_cropped.jpg/220px-Burroughs1983_cropped.jpg

Dans les années 60, William Burroughs, écrivain associé à la Beat Generation avec ses amis Kerouac et Ginsberg et Gysing secoue le monde de la littérature par l'écriture de romans mêlant hallucinations sous l'emprise de la drogue, visions de corps en mutation, homosexualité et anticipation. La technique du cut-up  de Brian Gysing, largement expérimenté par Burroughs accentue le côté destructurant, pour ne pas dire destructeur  de l'œuvre de l'écrivain.

Mais ce dernier c'est également frotté, dans toutes ses expériences liées à l'undergroud et à la culture pop, à des formes de créations et d'expérimentations sonores, notamment lorsqu'il enregistre certains de ses textes qui parraisent chez Industrial Records, label de musique expérimentale et bruitiste de Londres.

Mais le plus surprenant que j'ai trouvé concernant l'expérience sonore de Burroughs, est relatée dans le livre "Ici Londres, Une histoire de l'Underground londionien" de Barry Miles.  Celui-ci explique en effet comment Burroughs a développé un usage révolutionnaire du magnétophone.

Il le cite ;

"... C'est plus une prise de pouvoir culturelle, une manière de modifier la conscience des gens qu'une manière d'obtenir un contrôle politique direct. Par la simple utilisation du magnétophone. Dés qu'on commence à enregistrer des scènes, et qu'on les passe dans la rue, on crée une nouvelle réalité. Quand on passe un enregistrement fait dans la rue, les gens croient entendre de véritables sons. Ce qu'ils ne sont pas. On modifie leur réalité ordinaire.

Dans un festival de rock, on pourrait facilement déclencher une émeute.Tout ce qu'il faut faire, c'est de venir avec des magnétophones et des bruits d'émeutes préenregistrés ou d'enregistrer une altercation quelconque. Quand on passe la bande, ça provoquera d'autres bagarres. Le son d'un sifflet attirera les flics, celui d'un pistolet au moment où ils sortent leurs armes - Et bien, c'est aussi simple que cà !..." *

Il est difficile de savoir si Burroughs a réellement tenter ces expériences ou si il s'est contenter d'imaginer les scènes, dans une de ses divagations psychédéliques coutumières. Toujours est-il qu'il en a expliqué le processus et que sans doute, parmi les nombreux manipulateurs propagandistes que compte l'histoire, certains ont bien du s'essayer à de telles expériences.

Le magnétophone comme une sorte d'arme ayant capacité à altérer la conscience et à générer des réactions de masse, un thème relevant d'un activisme sonore dangereusement subversif. Méfiez vous des artistes se promenant dans l'espace public avec un magnétophone... 

http://image.jeuxvideo.com/imd/d/dc_sony__15.jpg

*Cité par Barry Miles dans " William Burroughs" - Pages 156-157 - EDITEUR : Virgin Books - ISBN : 0-7535-0707-2 -01/01/07 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Desartsonnants 5 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog