Magazine Environnement

Eolienne flottante : profiter des meilleurs vents marins

Publié le 05 juillet 2012 par Lenergeek

Eolienne flottante : profiter des meilleurs vents marinsLes vents les plus forts et les plus constants soufflent là où la mer est trop profonde pour fixer des éoliennes offshores posées sur fondations. Étudiée depuis peu de temps, la technologie des éoliennes flottantes permet de profiter des meilleurs vents marins, plus au large. La première éolienne flottante, l’Hywind, a été mise en service en 2009.

Les éoliennes offshores fixées aux fonds marins ne peuvent pas être installées dans des eaux où la profondeur est supérieure à 40 mètres. Or les vents marins les plus forts et les plus réguliers, soit ceux qui ont le plus de potentiel pour la production d’électricité, soufflent loin des côtes, là où la profondeur est habituellement supérieure à 40 mètres.

Technologie récente, les éoliennes flottantes permettent d’exploiter des vents de meilleure qualité que ne le peuvent les éoliennes sur fondations.

La technologie des éoliennes flottantes est inspirée des plateformes flottantes utilisées par l’exploitation pétrolière.

L’idée d’éoliennes flottantes  a été formulée pour la première fois par des chercheurs de l’Université du Massachussetts en 1972.

Cette proposition a été reprise beaucoup plus tardivement par le monde scientifique, et les premiers projets concrets d’éoliennes flottantes ont été étudiés à partir de 2003.

Les éoliennes flottantes ne sont pas fixées au sol marin par des fondations, mais sont maintenues par un système d’ancrage : un câble souple relie le flotteur et le fond marin.

Les câbles sont lâches pour permettre à l’éolienne de bouger quand elle est frappée par les flots.

Les avantages des éoliennes flottantes

En plus de pouvoir exploiter des vents de meilleure qualité, les éoliennes flottantes ont un certain nombre d’avantage par rapport aux éoliennes offshores classiques.

Elles n’ont pas de conséquence directe sur le paysage, puisqu’elles ne sont pas visibles (ou peu) de la côte.

Elles ont des coûts d’installations inférieures aux éoliennes sur fondations.

Elles peuvent également être installées dans des zones maritimes proches de la côte mais dont les eaux sont trop profondes pour les éoliennes posées sur fondations.

Enfin leur maintenance est facilitée par rapport aux éoliennes fixées au fond marin, car elles peuvent être remorquées pour être réparées à terre.

Néanmoins compte tenu de l’éloignement avec la côte, les coûts de raccordement sont supérieurs, et un parc doit donc être relativement grand pour être compétitif.

Leur conception présente également des contraintes techniques importantes, avec un flotteur, un système d’ancrage et une plateforme capables de résister aux vents très violents et aux vagues très puissantes.

L’Hywind, première éolienne flottante mise en service 

La première éolienne flottante jamais mise en service fut l’Hywind, éolienne de 2,3 MW, produite par la société norvégienne Statoil. L’Hywind a été inauguré en Mer du Nord norvégienne en 2009.

Le pylône de l’Hywind, lesté par des enrochements sert de quille pour équilibrer la structure, ancrée au sol par trois câbles à 220 mètres de profondeur.

Selon le fabricant, cette éolienne peut être installée dans eaux où la profondeur atteint jusqu’à 700 mètres.

Depuis la mise en service de l’Hywind, les recherches sur les éoliennes flottantes se sont poursuivies et de nouvelles installations ont eu lieu.

Nous pouvons citer l’exemple récent du Portugal, où a été installée la première éolienne flottante du pays, « Windfloat ».

Les projets 

De nombreux projets continuer de se développer dans le secteur de l’éolien flottant, pour améliorer une technique récente, encore perfectible. On peut citer le projet Vertiwind d’éolienne offshore flottante à axe vertical, porté par le français Technip en collaboration avec Nénuphar, Converteam et EDF Energies Nouvelles.

Les éoliennes à axe vertical ont l‘avantage d’être de plus petite taille (coût de fabrication inférieur et impact sur le paysage moindre) et d’être plus robuste que les éolienne à axe horizontal, un atout pour résister au milieu marin.

Un parc éolien flottant avec les éoliennes à axes vertical développé par Technip pourrait être mis en service dans les eaux de la Méditerranée en 2017.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Lenergeek 84 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog