Magazine Concerts & Festivals

Avec Paul Frank au Main Square Festival 2012 : je te raconte TOUT!

Publié le 09 juillet 2012 par Notsoblonde

 

arras-mainsquare-paul-frank_-3.jpg

Alors voilà tu le sais maintenant parce que bien sûr je t'avais tout dit ici avant de partir et puis j'ai communiqué un peu sur ma présence sur le Main Square 2012 sur mes comptes FB et Twitter mais voilà, je m'en vais te relater un peu mon aventure de ces deux jours de folie musicale.

D'abord, il faut que je te dise combien c'est bon, parfois, de se rendre sur un festival juste en tant que festivalier(e). Oui. Je l'ai fait à Solidays mais enfin la météo apocalyptique a un peu gâché mon plaisir, pour ne rien te cacher. Trop de boue a réussi à tuer l'entrain, pourtant démesuré, qui m'habite d'ordinaire.

Mais là à Arras, ce ne fut pas le cas.

D'abord quand j'arrive sur place le samedi il fait un temps de rêve : soleil rayonnant, déjeuner en terrasse dans le centre ville. Le week-end s'annonce très bien.

Puis on gagne le festival et là, c'est le bonheur. C'est la première fois que je me rends au Main Square (il faut dire que le festival est tout récent il n'a que 7 ans) mais franchement, je vais de (bonne) surprise en (bonne) surprise. Et ne va pas croire que je te dis ça parce que j'y suis invitée étant donné que c'est Paul Frank qui m'a proposé de venir et pas le festival directement.

D'abord il y a le cadre : bucolique à souhait. Dans la nature..Des pelouses vertes ombragées par de vieux arbres, la citadelle d'Arras est un site superbe qui offre des tas de recoins confortables et dépaysants pour le citadin venu s'aérer. Je m'aère donc. J'ai eu la chance pendant ces deux jours de visiter les backstages et crois moi, les artistes qui sont reçus là bas sont soignés...J'en ai vu quelques uns des espaces privés sur les festivals mais celui-ci est sans doute le plus séduisant : il y a l'endroit bien entendu, des bâtiments anciens, superbes et parfaitement conservés et entretenus, les installations aussi et l'espace : c'est immense, on peut parcourir tout le site en restant dans l'espace backstage c'est assez impressionnant.

arras-mainsquare-paul-frank_-5.jpg

Mais revenons en aux installations dont tout le monde peut profiter. Souvent, sur les festivals, tu te retrouves à arpenter pléthore de stands qui, finalement, te proposent tous plus ou moins la même chose à manger et surtout à boire. Là, il y a de la nouveauté : côté nourriture, malgré mes quelques tentatives d'originalité, force est de constater qu'il n'y a rien qui mérite qu'on se relève la nuit pour aller tester les propositions locales mais côté boissons, ça change!

main-square-bars.jpg

Le site met à ta disposition un bar à vins et un bar à bières avec des cartes qui proposent un choix jamais vu en festival je crois de produits qui balaient un peu toutes les gammes. Ajoute à ça que les produits te sont proposés dans un cadre soigné (endroit en partie couvert avec terrasse en sus, parqueté et meublé d'objets chinés : grand style).

Alors oui, les billets du Main Square ne sont pas les moins chers du marché mais il faut reconnaitre que la qualité des installations le justifie. Et des services aussi (abondance de sanitaires entretenus et séparant filles/garçons, suite aux averses qui ont transformé dans l'après midi de samedi le sol en terrain boueux des tonnes de paille fraiche ont été déversées sur le sol (miam l'odeur du foin au soleil) rendant l'espace rapidement pratiquable et agréable à renifler)...

arras-mainsquare-paul-frank_-4.jpg

C'est à quelques pas de Paris et la programmation a pour mérite de changer un peu. Parce que, inutile de se voiler la face, sur les festivals de l'été, on retrouve toujours un peu les mêmes artistes programmés. Si. Là bas, pas vraiment. Et c'est aussi ce qui fait tout l'intérêt de l'endroit. Avec toujours une grosse tête d'affiche (l'an dernier c'était Prince (hiiiii), cette année Pearl Jam), le festival promet sur ses deux scènes une programmation qui a de quoi ravir un public varié tout en lui permettant d'écouter une programmation qu'il n'a pas l'impression d'avoir déjà vue. C'est bon ça!

Alors le problème, tu me diras, quand on propose une programmation variée, c'est que des fois, en tant que spectateur, on n'est pas forcément sensible à tout ce qui est proposé. Et c'est là que le festival tire son épingle du jeu : En proposant des stands qui te permettent de t'occuper pendant ces instants de pauses musicales. Il y en avait plusieurs sur le site mais bien entendu, je m'en vais te parler de celui de Paul Frank. Situé sur la terrasse aka un petit espace ombragé qui surmonte la scène de la Green Room Session.

arras-mainsquare-paul-frank_-8.jpg

Sur le site, tu pouvais trouver des transats (parfaits pour les moments de soleil, nombreux : une bonne partie de la journée de samedi et tout le dimanche (oui TOUT le dimanche)), un baby foot en libre accès qui n'a jamais été laissé seul un instant (gros succès) et tout un tas de goodies à disposition, gratuits : des badges avec Julius, emblème de la marque, des tote bags super jolis (noir à impression rose flashy comme j'aime-, des stickers au design impeccable... Et, cerise sur le gâteau, quand le temps est venu à se gâter (euphémisme, l'espace d'un instant j'ai bien cru que le déluge arrivait, je n'aurais pas été surprise de voir débarquer Noé et son arche dans mon champ de vision, j'te promets), les tentes installées sur place offraient un refuge salutaire où l'on pouvait continuer à jouer au baby. Entre autres.

arras-mainsquare-paul-frank_-11.jpg

Mais bon, l'essentiel là bas c'est qu'il y avait de la musique tu vois.

J'étais sur place avec Johanna (des papotages de Nana) et Swann et on en a bien profité! D'ailleurs hop, la photo souvenir officielle la voici la voilà :

paul-frank-main-square-groupe.jpg

Alors donc côté musique, c'était TOP : 

Musique : Jour 1 (samedi)

On a attaqué avec Kreayshawn. Belle énergie. Bon il est clair que son succès ne vient pas de la richesse des textes mais elle envoie et on ne résiste pas à l'envie de bouger. J'aime.

Puis Skip The Use. Certes ce n'était pas la première fois que je les voyais et le groupe jouait un peu "à domicile" mais quelle énergie, quelle ambiance, quel plaisir surtout d'assister à un live des STU. Toujours. Démarrage sur les chapeaux de roue, en plein soleil. Parfait.

Puis la pluie s'invite mais tu le sais, il en faut plus pour me décourager. Direction la scène de la Green Room pour écouter Revolver. Même chose, en live c'est toujours aussi bon et on chante et danse sous la pluie (comme Fred Astaire :p) d'un bout à l'autre de leur concert. Happy.

Ensuite ce sont les Kooks qui mettront le feu à ma journée. Sur la grande scène ils se révèlent en live complètement irrésistibles et je ne sais pas si c'est la pluie qui décuple mon énergie mais voilà, je suis à fond!

C'est Florence and The Machine qui prendra la suite. J'écoute un peu et décide d'en profiter pour aller me restaurer étant donné que j'aime la belle, son côté diva, la perfection de ses prestations mais pour le coup en live je en suis pas folle de ses démonstrations vocales au delà de 4 titres. Ca me fatigue un peu, voilà (oui tu peux hurler à l'hérésie, je te permets, n'empêche c'est mon point de vue).

Un petit tour du côté d'Izia et puis s'en va (toujours pareil, je n'adhère pas). Puis Pearl Jam. Eddie Vedder, quoi. LA LEGENDE.

C'est lui que tout le monde attendait comme en témoignaient tous les tshirts PJ croisés tout au long de la journée. Moi aussi. C'est vrai. Et j'ai été un peu déçue. Non attends, ne t'énerve pas, un tout petit peu seulement. Le début m'a semblé un peu poussif, je n'étais pas dedans et le public semblait s'y mettre difficilement aussi. Je m'attendais à être transportée par une émotion immense comme ça se produit souvent dans ce genre de concert mythique (comme pour Metallica dernièrement) mais en fait non. Alors je suis partie avant la fin pour aller écouter The Rapture. Il parait que c'est justement à la fin qu'Eddie a donné la pleine mesure de son talent en alignant tous ses tubes devant une foule déchainée. C'est en tout cas ce qu'on m'a raconté le lendemain...et qui m'a fait regretter d'avoir quitté le site trop tôt. Oui non mais parce qu'en plus côté The Rapture j'ai été hyper-déçue! J'adore leurs morceaux et de ce côté là pas de souci, c'est bien leur musique qu'ils ont interprété (encore heureux tu me diras) mais alors niveau présence scénique au secours! Le chanteur, j'avais un peu l'impression que c'était un playmobil tellement il était statique et rigide quand il esquissait un mouvement (qui se résumait à gratter sa guitare, en fait). Donc ça ne nous a pas empéchées de danser sur leur bon son mais quand même, déception quant au live.

C'est là dessus que l'on quitte l'endroit... Mouillées.

arras-mainsquare-paul-frank_-12.jpg

Musique : Jour 2 (Dimanche)

Dimanche, belle journée, sans pluie et c'est à souligner. Le site ayant été recouvert de paille on le parcourt à sec et ça sent bon (je l'ai déjà dit mais cette idée m'a tellement plu!), parfait!

Je débute la journée avec Michael Kiwanuka et là, sa musique, sa voix, sous le soleil d'Arras, alors que je suis allongée dans l'herbe ça me donne l'impression d'être un peu au paradis. Bon, bon, bon!

Ensuite c'est Beat Assailant qui entre en scène. J'adore son projet. Ce hip-hop classique revisité me plait. Quatrième fois que je l'entends (au concert de Gaël Faye, sur la scène de la fête de la musique place Denfert Rochereau, à Solidays...) en 10 jours, avec toujours le même plaisir.

Puis vient le tour de Noah and The Whale. Je les aime d'amour eux. Mais je ne les ai encore jamais vus sur scène. La claque! Le fait que le fan club officiel soit installé juste derrière nous y est sans doute pour beaucoup (ça hurle à chaque transition, ça scande le nom du groupe et ça danse sans cesse) mais ce moment m'a paru particulièrement intense. Grand.

Je terminerai ma journée sur le Main Square avec Ben Howard. Que j'ai déjà vu se produire de nombreuses fois. Et que je revois ce soir d'ailleurs à Paris (c'est gratuit, soirs d'été, tu viens?) Comme toujours c'est très bon, peut être lui  a t'il fallu quelques morceaux pour se sentir vraiment à l'aise mais la ferveur du public l'a vite rassuré. A en oublier la déception du printemps de Bourges!

Petit retour vidéo sur ce week-end joli :


Main Square Arras 2012 avec Paul Frank par notsoblonde Tu sais qu'avec mes deux bracelets VIP et mon t-shirt rose et jaune fluo je me sentais un peu comme bio(wo)man : force bleue, jaune et rose tout à la fois...extra ça (?) bracelets arras

Ah oui je ne peux pas partir en oubliant ceci : Un stand Direct Matin proposait de se faire photographier en souvenir de notre passage sur place et bien entendu on n'a pas hésité une seconde, nous et nos t-shirts officiels...hop-hop-hop, voici le souvenir :

direct-matin-main-square.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Frank Ocean – Wiseman

    Par Victoria le 23 décembre 2012 Frank Ocean vient de nous révéler sur son Tumblr un nouveau titre appelé Wiseman, qui devait être à l’origine la bande original... Lire la suite

    Le 23 décembre 2012 par   Pucklife
    CULTURE, MUSIQUE
  • Nirvana & Paul McCartney – Cut me some slack

    L’évènement musical de la semaine dernière était sans doute la reformation (partielle forcément) de Nirvana avec l’ex-beatle Paul McCartney. Ensembles, ils ont... Lire la suite

    Le 18 décembre 2012 par   Touteouie
    CULTURE, MUSIQUE
  • Les Epitres De Paul

    Devenu superstar de la scène techno berlinoise en l’espace d’un film culte, “Berlin Calling”, dont il est à la fois l’acteur principal et le compositeur de la... Lire la suite

    Le 29 décembre 2012 par   Ultramagnetique
    CULTURE, MUSIQUE
  • Hvh parodie jean-paul gaultier

    HVH, la jeune société de production française, se démarque pour ses vœux de fin d’année en détournant la publicité de Jean-Paul Gaultier. Efficace. Lire la suite

    Le 31 décembre 2012 par   Blended
    CINÉMA, CULTURE, MÉDIAS, MODE, MUSIQUE, PHOTOS
  • Paul Kalkbrenner, Guten Tag (Muzik)

    Y-a-t-il eu concertation (ou émulation) familiale ? En effet, le disque de Paul sort deux mois après celui de son frère Fritz. Lire la suite

    Le 11 décembre 2012 par   Laurent Gilot
    CULTURE, MUSIQUE
  • Frank Ocean arrêté en possession de drogue le 31 décembre

    Publié par La rédaction - Twitter : @urban_fusions le 4.1.13 Frank Ocean n'a plus de permis de conduire ! Frank Ocean se souviendra... Lire la suite

    Le 04 janvier 2013 par   Urbanfusions
    CULTURE, MUSIQUE, RAP/R&B
  • Frank Ocean prépare une tournée européenne

    L’année dernière, après avoir prêté sa plume à Brandy, John Legend et même Justin Bieber, Frank Ocean offrait gratuitement – et avec succès ! Lire la suite

    Le 21 novembre 2012 par   Urbansoul
    CULTURE, MUSIQUE, RAP/R&B

Ajouter un commentaire