Magazine High tech

iPhone 5 : l’iOS 6 déjà piraté !

Publié le 10 juillet 2012 par Iphone_5

La traque contre les sites web vendant des accès à la pré-version d’ios 6 s’intensifie pour Apple, les versions bêta de son logiciel pour le prochain iPhone 5 étant déjà téléchargeables sur certaines plate-formes illégales !

chicity 600x327 300x163 iPhone 5 : liOS 6 déjà piraté ! Le logiciel bêta est incomplet, et Apple n’a fait pour l’instant que rendre le soft disponible pour les développeurs de logiciels pour des fins de test.

Le logiciel est pourtant actuellement déjà en vente sur certains sites Internet au prix de 10 $ ( 6.45€). Apple a envoyé des avis juridiques à des hébergeurs de sites Web pour leur demander de désactiver les sites en question.

Apple propose toujours les dernières versions terminées de son système d’exploitation gratuitement, mais demande aux développeurs enregistrés 99 $ ( 63.85€) pour accéder aux versions bêta. Ce paiement donne droit aux développeurs d’ «activer» un identifiant de dispositif unique (UDID) afin qu’ils puissent exécuter le logiciel iOS beta 6. Rappelons que le nouveau système d’exploitation devrait être lancé plus tard dans l’année, vers l’automne en même temps que l‘iPhone 5 !

Certains sites n’hésitent donc pas à soudoyer des développeurs d’Apple afin d’obtenir le fameux sésame, pour ensuite revendre des accès individuellement et effectuer des bénéfices. « Nous avons payé les frais et fait tout le travail. Tout ce que vous avez à faire est d’enregistrer votre appareil iOS sur notre compte. Lorsque vous vous inscrivez, vous serez en mesure de télécharger le firmware beta et l’installer sur votre appareil, » promet un site d’activation.

Un décret du DCMA (Digital Millennium Copyright Act) permet pour un titulaire de droits d’auteur ou à son agent d’exiger le retrait du contenu prétendument contrefait sur l’Internet. Les sites en question avaient été actifs pendant trois mois, et Apple a donc pu réclamer une violation de copyright facilité pour faire fermer les sites en question.

« C’est vraiment un nouveau mouvement de la part d’Apple, » déclare David McKendrick, directeur du DCMA. Apple interdit aux développeurs de fournir la pré-version du logiciel à toute personne autre que leurs employés et les entrepreneurs qui ont une nécessité attestée de l’utiliser pour développer et tester des applications.

Mais M. McKendrick a ajouté que l’action d’Apple risquait de ne pas être très efficace, car la plupart des sites en question sont en train de déplacer leurs hébergement à l’extérieur des États-Unis. « Il s’agit certainement d’une bataille perdue pour Apple. Sauf s’ils interviennent directement sur les comptes des développeurs qui abusent du processus, ils ont peu de chance de voir disparaître ces sites sur le web » at-il dit.

Apple a refusé de commenter.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire