Magazine Cuisine

Confiture du soleil : abricot-prune-vanille

Par Nestoufy
Cette année, je l'avais dit : dès que l'on aurait la possibilité de faire des confitures avec les fruits des divers jardins familiaux, je m'y mettrais ! Eh bien c'est chose faite ^^.
Pour tout vous dire, je n'avais encore jamais réalisé de confiture de A à Z toute seule. Quand j'étais plus jeune, j'avais l'habitude d'aider ma mère à en préparer mais je ne me suis jamais souciée des quantités, du temps de cuisson, de la stérilisation, etc., tous ces petits détails qui sont d'une grande importance. Alors là, j'ai bien demandé à Mamounette comment elle s'y prenait, j'ai tout noté pour rien oublier et je m'y suis mise ! Oui, car mon frère nous a ramené des abricots de son jardin, et j'ai cueilli des prunes dans celui de mon cousin ;). Du coup, j'ai mélangé !
Confiture du soleil : abricot-prune-vanille
Les quantités que je donne ci-dessous m'ont permis de remplir 5 pots de taille moyenne et 2 pots un peu plus petits.
Ingrédients :
  • 1 kg 300 d'abricots pesés dénoyautés (ne pas jeter les noyaux !)
  • 700 g de prunes pesées dénoyautées et pelées (qui seraient, selon ma mère, de fausses Reine-Claude : elles ont beaucoup de chair et sont très juteuses, gorgées d'eau)
  • 1 kg de sucre blond non raffiné bio
  • 1 gousse de vanille Authentic Products
  • les amandes contenues dans les noyaux d'abricots

Lavez vos fruits.
Coupez chaque moitié d'abricots en deux si elles sont grosses et mettez les noyaux de côté.
Coupez les prunes en deux, dénoyautez-les et retirez la peau.
Disposez les fruits dans un grand saladier et laisser macérer 4 à 6 h avec le sucre.
Avec un marteau, cassez les noyaux d'abricots pour en extraire les amandes. Attention ! Si vous êtes en appartement comme moi, sachez que cela fait beaucoup, beaucoup de bruit ! Donc n'allez pas faire ça un dimanche matin, les voisins risqueraient de ne pas apprécier ;).
Ébouillantez les amandes 1 minute puis retirez la peau qui les entoure. Réservez.
Confiture du soleil : abricot-prune-vanille
Une fois les fruits macérés, versez-les avec toute l'eau qu'ils ont rendue dans une bassine à confiture, ajoutez la gousse de vanille fendue et grattée et faites cuire à feu doux à moyen en remuant régulièrement pour ne pas que ça accroche, pendant environ 1h30. Vous ajouterez les amandes concassées au bout d'1h.
Confiture du soleil : abricot-prune-vanille
Astuce : ajoutez une noix de beurre au cours de la cuisson pour ôter l'écume.
Pendant ce temps, stérilisez vos pots : disposez-les, ainsi que les couvercles, dans une grande casserole/marmite ou autre faitout remplie d'eau froide (l'eau doit pénétrer entièrement dans les pots) et faites-la bouillir. À ébullition, comptez une dizaine de minutes avant de retirer du feu. Sortez délicatement les pots et couvercles (comme c'est très chaud, je me suis aidée d'une grande broche/fourche pour les attraper) et faites-les sécher retournés sur un plateau recouvert d'un linge propre.
Remplissez ensuite les pots de confiture bouillante en ayant pris soin de retirer la gousse de vanille au préalable, fermez-les et retournez-les immédiatement. Laissez-les à l'envers jusqu'à ce que la confiture ait complètement refroidie (plusieurs heures). Souvent, on les remplit et les retourne le soir, et on les laisse à l'envers jusqu'au lendemain matin.
Confiture du soleil : abricot-prune-vanille
Et voilà !
Confiture du soleil : abricot-prune-vanille
Confiture du soleil : abricot-prune-vanille
J'ai plusieurs remarques à faire :
1) Cette variété de prune rend beaucoup d'eau, d'où le temps de cuisson un peu long. Et puis, je fais la confiture à l'ancienne - dans un chaudron en cuivre ^^ - avec du vrai sucre et non du sucre spécial confiture ou de l'agar-agar, donc les temps ne sont pas les mêmes ! (Peut-être que la prochaine fois je laisserai un peu moins macérer, à voir...)
2) Choisissez des fruits assez mûrs... mais pas pourris !
3) D'après ma mère, plus vous mettez de sucre, plus la confiture « prendra » rapidement. J'ai vu que certaines personnes mettaient quasiment autant de sucre que de fruits, pas étonnant qu'en 20 minutes, leur confiture soit prête ! Si vous n'en mettez pas beaucoup comme moi, alors la cuisson sera plus longue, et c'est le sucre contenu naturellement dans les fruits qui va se libérer et aider à faire prendre.
Étrangement, je trouve ma confiture à la fois légèrement acide (bon ça, encore, pas étonnant avec des abricots) et légèrement trop sucré à mon goût, alors que justement je n'ai pas mis beaucoup de sucre. C'est donc que les fruits en ont libéré beaucoup. Enfin, après, moi j'ai souvent tendance à trouver les choses trop sucrées. Et puis, une fois tartinée sur du pain, c'est un régal, tout est oublié ! (Et puis d'abord, une confiture ça se mange pas à la cuillère que je sache...).
4) Pour terminer, je dirais que le temps de cuisson est variable, cela dépend entre autres de la quantité de sucre, des fruits utilisés, mais aussi de la texture que vous souhaitez obtenir. Moi j'aime la confiture assez épaisse (mais pas trop non plus !), de façon à ce qu'elle reste bien « agrippée » à la tartine et ne coule pas dans le thé ^^.
Il existe un test pour savoir si votre confiture est cuite : vous en versez une goutte sur une assiette bien froide et si elle se fige immédiatement sans s'étaler, c'est bon !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Nestoufy 14 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines