Magazine Focus Emploi

Les pieds dans l’eau, le cerveau au boulot ?

Publié le 31 juillet 2012 par Comptaentrepreneurs

Les pieds dans l’eau, le cerveau au boulot ?Nous l’avons déjà dit dans notre précédent article « Dur dur d’être un entrepreneur ! », pour devenir chef d’entreprise, il faut être passionné. Mais on sait aussi que pour rester efficace, se reposer et recharger les batteries est essentiel. Seulement, est-il vraiment possible pour un auto-entrepreneur ou un freelance de laisser le travail de côté pour profiter pleinement de ses vacances ?

Pour répondre à cette question, nous nous sommes entretenus avec Isabelle Cantarero. Maman de deux enfants de 4 et 7 ans, elle est ex-journaliste high-tech mais aussi ex-responsable de la communication. Aujourd’hui, elle occupe les postes de rédactrice freelance et community manager, essentiellement dans les domaines de la famille et de l’éducation.

On peut dire que vous avez changé de vie, pourquoi ce choix ?
C’est mon blog qui m’a permis de changer de vie. L’avantage considérable c’est que je peux profiter de mes enfants tout en gagnant ma vie. Mes horaires sont décalés et je gère mon emploi du temps comme je l’entends. 

Vous travaillez en freelance, vous êtes donc autonome et ne dépendez pas du grand patron. Pensez-vous que les vacances sont d’autant plus nécessaires lorsqu’on est auto-entrepreneur ou freelance ?
Je ne pense pas que les vacances soient plus nécessaires pour un auto-entrepreneur qu’un salarié ordinaire. Chaque personne qui travaille a besoin de s’évader pour se ressourcer.  Les vacances sont cependant plus difficiles à prendre car nous n’avons ni congés payés, ni collègue pour reprendre nos dossiers en notre absence.

Freelance et vacances, ça rime mais est-ce compatible ?
D’un point de vue financier, pas du tout ! Si on ne travaille pas, on ne gagne pas d’argent ! Il est donc important d’avoir suffisamment de trésorerie pour pouvoir s’accorder des vacances bien méritées !
Je ne m’accorde donc qu’un réel break de deux semaines pendant lesquelles je compte réellement déconnecter. Tout en vérifiant mes mails en fin de journée pour ne pas passer à côté d’une urgence.
Le reste du temps, je garderai mes enfants et si besoin, je travaillerai le soir, une fois les enfants couchés.

Que ce soit sur votre blog, Facebook ou encore Twitter, une véritable communauté de « fans » vous suit régulièrement. Est-ce que vous les préparez à votre départ en vacances ?
L’activité est nettement ralentie en cette période estivale, surtout au moins d’août où la plupart des gens sont aussi en vacances. Ma disparition estivale ne surprend donc personne ! Et puis je publie malgré tout  quelques photos sur mon blog  ou ma page facebook.

On dit souvent que l’une des qualités essentielles de l’entrepreneur est la passion. Pensez-vous qu’il est possible de se couper entièrement d’elle pour les vacances  ou est-ce que votre activité ne fait plus qu’un avec votre quotidien ?
Ma passion, c’est l’écriture, alors j’écrirai pendant mes vacances mais pas pour mes clients, pour moi ! Côté professionnel, je ferai en sorte que tous mes dossiers soient bouclés pour mon départ. Et comme les entreprises traversent aussi une période creuse au mois d’août, je fais des contrats sur 11 mois pour mes clients à l’année.

En revanche, je ne pourrai pas couper totalement mon activité à une autre période de l’année Ce ne serait pas possible et pas raisonnable, sachant que l’activité reste dense tout le reste de l’année.

D’après vous,  y a-t-il des risques à « couper les ponts » avec vos clients et « lecteurs », même pour une courte période de vacances ?Le seul risque serait de ne pas retrouver l’envie d’alimenter mon blog qui me sert de vitrine pour mes clients, puisqu’il parait que 50% des blogs qui s’arrêtent pendant la trêve estivale ferment définitivement. Cela serait plus que dommageable pour mon activité mais en général, quand je rentre de vacances, je redouble au contraire d’idées pour le blog !

Dans ce cas, à l’inverse avez-vous constaté des avantages à partir en se détachant totalement du côté professionnel ?
L’avantage c’est vraiment l’émergence d’idées nouvelles. D’ailleurs, je suis revenue de mes dernières vacances avec une idée de livre et 50 listes pour mamans débordées sort en septembre !

Le mot de la fin . . .
Je pense que partir en vacances pour un auto-entrepreneur ou un freelance c’est aussi primordial que pour tout autre salarié. Mais cela se prévoit tant au niveau des finances (la trésorerie est le nerf de la guerre, même pour un auto-entrepreneur !) qu’au niveau de l’organisation.

Vous voyez, il est souvent bénéfique de prendre des vacances. Cependant, si votre activité ne vous permet pas de décrocher totalement de votre travail, rien ne vous empêche de rester joignable en vous équipant d’une clé 3G par exemple. Mais attention ! L’idée n’est pas d’emmener le stress du boulot dans vos valises. Pour un repos efficace, vous ne devez pas être collé à votre mobile toute la journée. Alors, ayez les pieds dans l’eau mais le cerveau sous le chapeau !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Comptaentrepreneurs 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine