Magazine Bébé

Je suis une mamie du Web

Par Unbb30
Quand j'y repense …
D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu un ordinateur ; cela me fascinait ! J'ai du attendre d'avoir quinze ans avant d'en avoir un.
Je suis une mamie du Web
Bien évidement il n'était pas QUE pour moi, ça n'était pas comme maintenant. Nous l'avons eu à noël, le cadeau familial … Il faut dire qu'à l'époque c'était une grosse somme, que l'on ne sortait pas comme ça.
C'était un IBM Aptiva. L'écran était énorme, il n'y avait pas internet, et bien sur, seulement un lecteur de disquette. Normal pour l'époque.
A part jouer à des jeux (que je mettais des heures à installer, disquette par disquette) et m'amuser à faire des graphique sur excel … il n'avait pas grande utilité.


Cela a changé avec l'arrivée d'internet. 
Bien sur il a fallut s'équiper : un modem externe 56K et c'était parti ! Enfin presque … Parce que je ne sais pas si tu te souviens de ce magnifique objet, mais il fallait s'accrocher pour se connecter avec.
Déjà, il faisait le bruit d'un robot qui se serait pris les lucioles (cherche l'anagramme) dans une porte. C'était super discret, et les chances de te connecter en cachette de tes parents étaient proches de zéro.
 Souvenirs ?
Ensuite tu avais environ une chance sur trois d'arriver à te connecter du premier coup. Tu l'écoutais composer le numéro, envoyer les données … et là tu faisais un truc du genre : "Allez, alllez, aaaalllez !!!! et m$rde, bordel de truc". L'avantage, c'est qu'avec un peu d'entrainement, tu reconnaissais le bruit du modem qui se connecte.
A l'époque il n'y avait pas de forfaits, pas vraiment d'offres et tu trouvais même des cd de FAI dans les emballages de PQ (j'exagère à peine) ; cd que tu installais pour grappiller des heures par ci, par là. 
Et puis on a fini chez Infonie … A l'époque, se connecter à internet coutait la peau du cul.
Je suis une mamie du Web
C'était le prix d'une communication (voir plus ?), tu payais chaque minute de connexion … autant dire que tu avais intérêt à avoir l’œil sur ton horloge.


Le problème, comme tu le sais, c'est qu'Internet, c'est chronophage … donc personne n'a été à l’abri de la petite facture à 3000frs (si, si, c'est du vécu). Crois moi, tu retiens vite la leçon (hein papa).
Par contre, en compensation, tu faisais des économies de téléphone. Quand on était connecté, il était impossible de passer un appel, ce qui donnait souvent :
-"Tu es ENCORE sur internet ?" - "Ouiiiii ! "- "Raccroche, je dois appeler Mamie ! "
ou bien
*Toc toc toc*- "Ouiiii"-"Bonjour, c'est la police … on nous à signalé votre disparition"- "Ah non tout va bien, je suis sur Internet"
Il faut dire qu'on découvrait les joies du "surf", des chats (vive Caramail), du téléchargement (vive Napster). Ça me rappelle qu'il fallait trois jours (environ) pour télécharger une chanson … entre le débit et les déconnexions intempestives, tu avais plutôt intérêt à avoir la boite de lexomil à portée de main.
Je suis une mamie du Web
Idem quand tu voulais charger une photo, accéder à un site, chercher un renseignement sur Altavista … ou sur Astalavista (quand tu voulais craquer un logiciel) et accessoirement fermer ses trois cents pop up porno.

 Puis les forfaits sont arrivés et nous avons migré  chez Wanadoo
. C’était un peu plus rapide, mais toujours aussi galère pour se connecter. Il y avait un portail, avec des infos dont on se foutait royalement, mais qui, apparemment, justifiait le prix. Et le dépassement de forfait faisait toujours mal au c*l.
C'est à cette époque que j'ai appris la ténacité. Oui parce qu'en ce temps là, nous étions déconnectés environ toutes les 30 minutes ; si tu compte qu'il en fallait presque autant pour se reconnecter … voilà, voilà.


Quelques années plus tard, je suis toujours chez Wanadoo, mais c'est moi qui paye mon accès. j'ai commencé avec un forfait 30heures (pas trop le choix), qui est vite passé à 100 dès que ça fut possible. Je payais (je viens de retrouver l'info sur le net) 230frs/mois (avec engagement de 12 mois) o_O.
Je sais pas si tu t'imagines le truc … seulement 100heures / mois sur le net. C'est que dalle  ! Le seul avantage c'est que l'on ne passait pas nos journées devant l'ordinateur.

Puis vint la délivrance : l'adsl.
C'était une petite révolution ! une grande même … Une connexion rapide, illimitée, tout en gardant son téléphone disponible.
C'est de là que j'ai atterri chez Free ; et oui, déjà à l'époque j'avais tout compris.
Qu'est-ce que que c'était bien de pouvoir rester connecter H24 ! De payer un tarif fixe, aucun dépassement, pas (ou peu) de déconnexions … ça à changé ma vie de geek.
J'ai commencé à faire des sites Internet (ceux qui piquaient les yeux, avec pleins de .gif animés) à gérer des forums, à jouer en ligne et j'en passe et des meilleures.
Et voilà où j'en suis aujourd'hui ^^
Quand je vois tous les progrès qui ont été fait, je me dis que je suis vraiment une Mamie du Web. Et vous, des souvenirs dans ce genre ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire