Magazine

Coup de coeur au salon Vivre Autrement

Publié le 17 mars 2008 par Lilou78

Le salon Vivre Autrement vient de fermer ses portes. 400 exposants se sont réunis pour nous proposer de consommer bio et équitable.

Je me suis rendue au salon pour visiter la partie gastronomique et j’ai particulièrement flashé sur 2 producteurs. Laissez moi faire les présentations…

CHOC’FLEURS

ChocFleurs
Christian Guilleminot, propriétaire de l’exploitation Guilleminot-Chamboul’tou dans la région Centre, produit des articles bio originaux à base de plantes sauvages. Cet agriculteur reconverti et particulièrement jovial, c’est spécialisé dans les plantes sauvages et les graines de chanvre. Avec ces ingrédients, il fabrique des sablés et des chocolats aromatisés aux orties, à la menthe, à la reine des prés, des pâtes au gingembre.

Cet assemblage est particulièrement détonnant. J’ai pu gouter du chocolat noir et fleur d’hybiscus, un chocolat noir datte/orange confite/graine de chanvre/ortie, un chocolat au lait datte/citron confit, un chocolat noir noix de coco/figue séchée/graines de chanvre/ortie, un chocolat blanc banane/gaines de chanvre/reine des prés. Mon préféré (autant pour le goût que pour l’esthétique) : chocolat blanc/graines de chanvre/mauve de mauritanie.

On ne sait que choisir et on n’a qu’une hâte venir découvrir de nouveaux mélanges au prochain salon Vivez Nature qui aura lieu à La Villette du 22 au 26 mai 2008 !

Interview de Christian Guilleminot, agriculteur biologique

DSC04443_2


LA ROUTE DES COMPTOIRS

IMG_3114_2

Depuis 1997 La Route des Comptoirs importe des thés et plantes certifiées bio. Ces créateurs d’infusions recherchent, inventent et testent tout au long de l’année de nouveaux mélanges (à ce jour une centaine de variétés de thés natures ou aromatisés).

Toutes les préparations sont aromatisées selon des méthodes artisanales et les plantations sont choisies pour avoir des méthodes de travail “humaines” et si possible labellisées en commerce équitable. De plus les thés en 100g sont conditionnés par une équipe de travailleurs handicapés dans un CAT (centre d’entraide au travail). Après avoir humé d’innombrables mélanges tous plus enivrants les uns que les autres je me suis laissé tentée par le thé blanc à la rose et sa saveur douce et fleurie, par le thé noir aux fruits rouges pour sa note fruitée et enfin par le thé rouge (Roïbos) aux agrumes et sa jolie couleur rouge cuivrée.

Connaissez-vous la différence entre le thé blanc, le thé vert, et le thé noir ?

Pour commencer, ces 3 thés viennent de la même plante, le théier.

DSC04468
Le thé blanc est celui qui connait la transformation la plus faible. De jeunes feuilles sont cueillies avec les bourgeons, puis séchées le jour même. La différence avec le thé vert consiste donc en l’absence de flétrissage, de torréfaction et de roulage. Il demande une infusion assez longue (jusqu’à 10 minutes) avec une eau de source entre 60 et 70 degrés Celsius.

Le thé vert, très populaire en Chine et au Japon, où il est réputé avoir les propriétés thérapeutiques les plus efficaces. Après la cueillette, les feuilles sont séchées puis chauffées à haute température. Elles sont ensuite roulées et séchées plusieurs fois. Le séchage selon la méthode chinoise utilise des bassines de cuivre placées sur le feu, alors que les Japonais pratiquent le séchage à la vapeur.

Contrairement au thé vert, le thé noir peut se conserver plusieurs années sans perdre sa saveur.

DSC04467
Il est donc plus facilement transportable et commercialisable. Ces raisons ont fait longtemps préférer ce thé en Occident. Il contient aussi plus de caféine. Le thé noir est fabriqué selon le procédé « orthodoxe » ou le procédé « CTC », deux modes de fabrication mis au point par les Anglais au XIXe siècle.

Et le thé rouge ? En fait le thé est plus communément appelé « Roïbos » (buisson rougeâtre en afrikaans), naturellement sans théine, il est riche en nutriments, minéraux, et flavonoïdes et est bon pour la digestion. Contrairement aux apparences le Roïbos n’est pas de la même famille que le théier, bien que ces feuilles fermentées se ressemblent. Il pousse exclusivement en Afrique du Sud dans les montagnes de Cedarberg, situées au nord de la ville du Cap.

On lui attribue différentes vertus médicinales : la cure de l’asthme, des allergies, l’insomnie, la constipation ou l’eczéma.

On peut retrouver la Route des Comptoirs sur internet ou dans leur boutique du 17e à Paris.

Coup de coeur au salon Vivre Autrement
Coup de coeur au salon Vivre Autrement


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Gamme autrement, le bio par gérard bertrand

    Gamme autrement, gérard bertrand

    Qu’est ce qu’un “vin bio” ?Le vin bio est issu d'un sol qui n'a pas été traité par des engrais, des herbicides, des insecticides d'origine chimique ou de... Lire la suite

    Par  Thierry Roussillon
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, CUISINE, LE VIN
  • Vivre

    Autant de couleur qui finalement ne sont qu'autant d'obstacles à ton épanouissement. Plus tu vois bien plus tu as de problèmes. Ce qu'il faut c'est être aveugle. Lire la suite

    Par  Yoann Romano
    LIVRES, TALENTS
  • Incredimail ou la messagerie autrement

    A l’époque préhistorique où les gens s’écrivaient sur du papier (si si, ça a existé, même que après avoir écrit avec un stylo à encre on mettait la feuille... Lire la suite

    Par  Olivier David
    FRANCE, INTERNET
  • "Architectures à vivre"

    Dans une logique continue de sensibilisation à l'architecture contemporaine, le magazine Architectures à vivre fait visiter, depuis octobre 2006, deux... Lire la suite

    Par  Marc Chartier
    AUTRES LIVRES, BRICO, CONSO, DÉCORATION
  • Coffret Liberty® : le cadeau d'affaires autrement

    Le Coffret cadeaux Liberty® : une solution élégante et raffinée pour réussir toute opération de remerciement, fidélisation, stimulation. Il permet d'offrir le... Lire la suite

    Par  Alex Ruben
    A CLASSER
  • Vivre intensément repose

    Un écrivain retrouve lors d’une dédicace son premier amour, remariée et embourgeoisée. Très vite, elle le mitraille de courriels pour renouer… Une infirmière... Lire la suite

    Par  Essel
    CULTURE, LIVRES
  • Vivre n'est pas facile

    Vivre n'est facile

    Pas sympa de n’avoir toujours pas ouvert le livre de Didier Torossian (uusulu). C’est vrai. Je le sais. Mais il y a eu les contingences matérielles (je l’ai... Lire la suite

    Par  Didier T.
    A CLASSER

A propos de l’auteur


Lilou78 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog