Magazine Culture

God Will Save us

Publié le 13 mars 2008 par Alternautes
Les allemands avec leur culture et leurs philosophes ne sont pas parvenus à contenir ou éviter le fascisme, peut être parce que le monde à l'époque poussait vers ce sens (le traité de versaille et l'humiliation de l'Allemagne).
Quand l'envie de revanche est grande, quand on n'arrive pas à s'affirmer positivement dans le monde, on se crée une légende:
-Le monde entier complote contre nous.
-Les USA n'ont cure de la Chine et de la Russie mais craignent le réveil des légions d'allah.
C'est de la paranoïa tout ce que vous voudrez mais c'est attrayant. C'est le rêve auquel s'accrochent les gens à défaut d'autre chose (panarabisme etc). C'est non seulement exister aujourd'hui mais être le centre autour du quel tout tourne.
Une bonne guerre résoudrait le problème (retour à la réalité), seulement les guerres comme au temps de la seconde guerre mondiale ne sont plus possibles et le fossé entre les forces impliqués est abyssale. C'est ce qui permet à hezbollah de crier victoire alors que le Liban a subit des dégâts énormes. Tant qu'il y'a la marge pour rêver à autre chose que la réalité ils continuent. Ils n'ont pas besoin de la réalité pour penser, simple. Les faits ils s'en moquent.
L'espoir est qu'un autre rêve ou d'autres aspirations naissent mais la mondialisation capitaliste ne fait rêver personne, comme les pubs qu'on fini tôt ou tard par zapper (par dépit). L'initiative dans ce monde est kidnappée par les gros sous. Il ne y'à plus de kennedy pour nous emmener vers la Lune mais des pauvres demeurés à la solde des multinationales.
D'où est ce que viendra le prochain rêve capable de fédérer l'humanité ou faut il encore des guerres pour assainir l'air?
Vous direz où est le rapport avec le voile?
J'explique l'expansion du voile par la vague islamiste (fasciste) qui a le vent en poupe et j'explique l'écho que cette vague a chez la population par la situation de dénuement en visions fédératrices de lendemains qui chantent. Le seul recours est la religion et dieu dont la force dépasse tout.
Je ne crois pas que les gens sont devenus plus bêtes ni que les barbus sont devenus plus convaincants ou leurs arguments plus percutants. C'est juste qu'ils surfent sur la vague de "désespoir" et offrent une perspective de revanche et d'affirmation de soi. On n'est pas un peuple comme un autre qui souffre de maux chroniques mais le centre autour duquel tout tourne, les complots se tissent etc.
Par Overdrive
Suite de la discussion

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Bref hommage à Will !

    Will, de son vrai nom Willy Maltaite, nous quittait à 72 ans le 18 février 2000. Le jeune belge se forme en apprentissage auprès de Joseph Gillain, dessinateur... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • There will be blood

    Partout où l'on entend du bien de There will be blood, les louanges s'accompagnent d'une évocation ébahie de l'ouverture du film, magistrale et muette pendant... Lire la suite

    Par  Rob Gordon
    CINÉMA, CULTURE
  • Will Freedorn

    Girl with red polka dot bag, Will Freeborn©Mr Thut, Will Freeborn©Illustrateur basé en Ecosse, travaille, entre autres, pour SXSW. Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • There will be blood

    Un rythme lancinant, claqué sur celui des machines de forage, des images léchées et superbes, et un Daniel Day Lewis habité par son personnage (comme toujours)... Lire la suite

    Par  Nico2312
    CINÉMA, CULTURE
  • There Will Be Blood

    L'histoire Lorsque Daniel Plainview entend parler d'une petite ville de Californie où l'on dit qu'un océan de pétrole coulerait littéralement du sol, il... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE
  • There will be blood (2008)

    Doublement oscarisé pour sa photo et son acteur principal Daniel Day Lewis, ce film est dû à Paul Thomas Anderson, 38 ans et né en Californie, à Studio City... Lire la suite

    Par  Eric Culnaert
    CINÉMA, CULTURE
  • Fresque de Will à Bruxelles

    Je poursuis mon tour bimensuel des fresques BD de la ville de Bruxelles.Hier c’était la journée internationale de la Femme et le mois dernier je rendais un... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Alternautes 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine