Magazine Ebusiness

Vers un impact grandissant des réseaux sociaux sur la prise de décision

Publié le 15 novembre 2012 par Pnordey
Cartographie

Le partage d'information sur les plateformes communautaires est une mine d'or à exploiter pour les entreprises. Elles intègreraient ces outils toujours plus dans leurs processus d'analyse stratégique.

Les médias sociaux feraient-ils souffler une ère nouvelle dans le domaine de l'intelligence économique ? Ces technologies sociales arrivent en effet à maturité et les entreprises prennent davantage conscience de leurs bienfaits pour adapter leur stratégie. Selon un papier* publié par McKinsey Quarterly, ils devraient prendre un rôle plus large pour dépasser certaines limites des méthodes traditionnelles, notamment dans la collecte d'informations et amener une meilleure compréhension des enjeux grâce à une analyse en temps-réel. L'utilisation des réseaux sociaux dans le processus d'intelligence permettrait aux entreprises de gagner en réactivité, en temps mais également de mieux structurer les données pour avoir un meilleur aperçu de leur écosystème.

Une cartographie en temps réel

En effet, la curation de l'information est critique pour les analystes qui passent généralement 80% de leur temps à collecter des informations avant de les analyser. Cet outil leur donnerait un aperçu de l'information différent en cartographiant les sources d'information, ce en identifiant les personnes ou influenceurs et les conversations sur les plateformes sociales comme l'avis des clients ou de leurs fournisseurs. L'information en temps réel leur confèrerait également la capacité d'anticiper les actions de leurs concurrents, d'ajuster leur stratégie. Les entreprises peuvent ainsi réunir des données en créant une communauté d'utilisateurs à suivre.

Un complément plus qu'un remplacement

Mais cette masse d'information a besoin d'être structurée pour être analysée, ce qui implique que les entreprises doivent faire appel à de nouvelles méthodes et de nouvelles compétences chez les analystes. Toutefois à terme, les réseaux sociaux ne devraient pas remplacer les méthodes traditionnelles d'intelligence, mais plutôt venir en complément. En effet, le principal challenge reste de convaincre les dirigeants sur l'efficacité dans l'amélioration de la prise de décision, difficile à cause du manque de recul sur ces méthodes.

*M. Harrysson, E. Metayer, H. Sarrazin, How 'social intelligence' can guide decisions (novembre 2012)

  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Pnordey 120 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte