Magazine Journal intime

Manly

Par Charlotte_aussie

Je n’apprécie pas vraiment Manly. J’en garde de mauvais souvenirs, principalement parce que lorsque nous y vivions, nous n’étions pas encore installés vraiment dans le pays : la crise économique faisait peur aux employeurs et nous cherchions une solution pour obtenir un visa permanent.

Je passais devant les cafés et les restos avec envie, mais on n’osait pas dépenser trop d’argent. Il y avait ce sentiment d’échec qui pesait sur nos épaules, après tant de mois de préparation pour quitter la France. La plage était belle, mais je m’en fichais, je ne souhaitais qu’une chose : travailler comme tous les autres. Quelques mois plus tard, lorsque j’ai décroché mes premiers contrats en freelance, je pestais beaucoup contre les bus qui m’emmenaient à l’autre bout de la ville : à Manly, il faut beaucoup de persévérance pour utiliser les transports en commun.

Dimanche dernier, on s’y est baladés en fin de journée, ça faisait une éternité que je n’y avais pas mis les pieds. Les gens prenaient un verre en terrasse ou pic-niquaient sur les pelouses. Les surfeurs prenaient les dernières vagues de la journée. Les mouettes braillaient et les cacatoès se faisaient entendre du haut des sapins. Dimanche dernier j’ai dit à Denis : “en fait Manly c’est chouette !” 

Manly

Manly

Manly

Au sujet de la qualité des transports en commun à Sydney, d’après un sondage récent regroupant 27 villes, Sydney se situe parmis les 4… dernières villes du classement ! Pour ceux que ça intéresse, la ville organise une grande discussion ouverte lundi prochain.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Charlotte_aussie 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog