Magazine Insolite

Maison en paille : suis-je protégé contre le risque d’incendie ?

Publié le 25 décembre 2012 par Mysecurite
securite-maison-paille

Une maison avec des murs en paille ? Une bonne protection thermique et écologique !

Contrairement à ce que nous a appris la morale de l’histoire des trois petits cochons, les maisons en paille sont solides et les premières constructions de ce type en témoignent depuis plus d’un siècle. Alors, la maison en paille présente-t-elle d’autres dangers ?

Les risques d’incendie

Contrairement aux idées reçues la paille ne présente pas de dangers particuliers face au feu si on la compare aux autres matériaux de construction. Le principe est simple, pour qu’un feu brûle, il lui faut de l’oxygène. La paille en vrac, brûle très facilement, pas les bottes de paille bien compressées qui privent le feu d’oxygène.

Au contraire, leur densité et leur bonne isolation thermique en font des excellents retardateurs de feu ! Finalement, c’est pendant le chantier de construction qu’il faut être particulièrement vigilant à ce que les quelques brins de paille qui s’échappent des bottes pendant leur manutention de s’accumulent pas en vrac dans un coin qui deviendrait alors propice à une combustion facile.


VIDEO – Test de résistance au feu pour une maison en paille.

Les risques d’humidité

L’humidité est le pire ennemi des constructions en paille aussi ! Si l’humidité stagne dans vos bottes de paille, elles pourrissent. Rassurez-vous, si la construction de la maison est bien pensée et bien réalisée ce ne sera pas un problème. Première étape bien sûr, bien laisser sécher la paille avant de l’utiliser pour la construction ! Ensuite, il faut se prémunir des remontées d’eau par le sol (dalle de béton, pilotis, etc.) et veiller à ce que le toit s’avance suffisamment pour limiter les prises d’eau du mur lors des intempéries. A noter La clé de la durabilité de vos murs en paille est de les laisser évacuer l’humidité, les laisser respirer. Pour cela, utilisez des parements respirant à la vapeur d’eau. Côté extérieur, surtout pas d’enduits au ciment, privilégiez ceux à la chaux ou les bardages en bois. Côté intérieur, évitez les peintures trop imperméables à la vapeur d’eau.



VIDEO – Test anti-feu d’une maison en paille

Les risques d’allergie

On parle de maison en paille, pas en foin et heureusement d’ailleurs puisqu’au-delà de son potentiel allergène, le foin se dégrade avec le temps ! La paille ne présente pas de risque d’allergie et la qualité de l’air à l’intérieur de ces constructions est saine.

Les risques de cohabitation avec des rongeurs

Quand on pense paille, on pense souvent grenier, grange et… rongeurs ! Encore une fois, la paille n’attire pas plus les rongeurs que d’autres matériaux isolants. Par ailleurs, sa densité, le fait que la paille soit bien compressée en bottes rend même particulièrement difficile le creusage de galeries pour ces petites bêtes.

Les assurances

Vous pouvez assurer votre maison en paille exactement comme vous assureriez n’importe quelle autre maison. La seule différence peut se faire au moment de la construction. Si vous souhaitez construire une maison en paille porteuse, il est aujourd’hui très difficile d’obtenir une garantie décennale de la part de l’entrepreneur qui refusera donc tout simplement de la construire ainsi.

Il n’existe pas de spécifications techniques « officielles » nécessaires comme référence pour les constructeurs et les assureurs. Deux solutions : optez pour une charpente en bois sur laquelle vous aurez une garantie décennale, ou bien optez pour l’auto-construction où vous assumez seul la responsabilité de la construction, ce qui se pratique de plus en plus.

Rubrique: Protection incendie

Imprimer

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Mysecurite 28 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine