Magazine Culture

Parution janvier : "Ma blessure de guerre invisible", de Sylvian FAVIERE

Par Theatrum Belli

Comme tout conflit dans lequel la France s’est engagée, l’Afghanistan a été une aventure hors du commun pour ses soldats.

Personnellement, cette mission m’avait fait grandir de simple infirmier militaire... à combattant aguerri.

Engagé dans l’armée de Terre pour vivre ces instants, je ne l’espérais plus jusque-là. Ces instants étaient ceux de l’altruisme et du dévouement. Mon épanouissement était arrivé à son apogée, après quatorze ans de service actif.

Mais face aux combats, je ne faisais pas que m’aguerrir. Insidieusement, une blessure pas comme les autres s’installait en moi. Les éléments et les événements allaient perturber mon équilibre psychologique qui, durant cette mission de six mois et demi, n’avait jamais failli. C’est ainsi qu’après un repos bien mérité, les symptômes d’un état de stress post-traumatique de guerre allaient faire surface, perturbant habitudes et émotions. Reconnaître et accepter cet état fut long. Apprivoiser la blessure psychologique n’en a pas été moins difficile.

Si chaque soldat français se reconnaît en partie dans ce témoignage personnel,  c’est qu’il n’est pas si personnel que cela…

Comme toute blessure, il y a d’abord une chute qui vous fait ressentir un peu de honte. Puis, il est nécessaire d’y apporter quelques soins jusqu’à cicatrisation.

Enfin, le corps n’oubliant jamais ses maux, il faut apprendre à vivre avec ce souvenir parfois douloureux et aller de l’avant, toujours. 

Cet ouvrage décrit ainsi le quotidien de Sylvain dans le pays de l’insolence, là où les "bonheurs simples" ne sont jamais très loin des tirs des insurgés. La confiance et l’importance de la camaraderie. Les campements, les planques interminables et les missions isolées. Dorénavant, on connaît la frustration des soldats et cette colère qui pour certains finira par créer l’angoisse. Au cœur de cette guerre des nerfs, Sylvain a préféré garder le silence concernant ses actions en Afghanistan pour préserver sa famille. Une fois rentré en France, il éprouve le besoin d’en parler. Mais l’incompréhension s’installe rapidement dans un dialogue sourd... Se mettant à l’écart et s’isolant peu à peu, cette solitude le mène jusqu’à une nostalgie du conflit. Il continue à "vivre Afghanistan, à penser Afghanistan". Pourtant joyeux et bon vivant, Sylvain raconte enfin son irritabilité intempestive, son hypersensibilité soudaine, que ce soit de joie ou de tristesse. Puis, c’est le déclic. Qui est cet homme face à lui ? Dans cette glace ? Ce n’est qu’au bout de plusieurs mois qu’il viendra à prendre conscience de son problème. Consulter un médecin sera une épreuve difficile qu’il a dû surmonter, avec le courage d’en finir et surtout l’envie d’avancer.

Dans le cadre de sa thérapie, écrire ce livre va lui permettre de nous confier le déroulement de sa mission et ce qu’elle a provoqué chez lui. Nous faire part de ses émotions et sentiments. Mais cet infirmier veut surtout lever les tabous, briser le silence.

Son cas n’est pas isolé. Aujourd’hui, il veut apporter sa pierre à l’édifice. Inciter ceux qui ressentent les mêmes symptômes, les mêmes troubles, à en parler. Leur tendre la main, à sa manière. Un livre bouleversant, touchant et résolument utile. Un témoignage de courage et d’humilité. À la hauteur de nos soldats français. 

L'intégralité des droits d'auteur est reversée à la CABAT (Cellule d'aide aux blessés de l'armée de Terre). 

Publié par Esprit com', 12 €.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • 10 citations « so » Downton Abbey Saison 5

    PartagerFacebook1Twitter3Google+0LinkedIn0Retour sur la saison 5 de Downton Abbey : mon avis et des citations mémorables. Pour rappel, cette... Lire la suite

    Le 23 novembre 2014 par   Lubiie
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Port Barton sur l’ile de Palawan aux Philippines

    L'article Port Barton sur l’ile de Palawan aux Philippines a été publié sur voyageravecmoi.com. En route pour Palawan Après avoir visité Banaue et Batad ... Lire la suite

    Le 23 novembre 2014 par   Marcom64
    VOYAGES
  • Au cinéma : « Rec 4 : Apocalypse »

    Qui n’a pas été effrayé par Rec premier du nom ? Un long métrage qui proposait un renouvellement de la notion de Found footage à la sauce espagnole. Lire la suite

    Le 23 novembre 2014 par   Masemainecinema
    CINÉMA, CULTURE
  • Nailstorming... comme mes habits

    Sortez les pinceaux Le dimanche, c'est le jour des vernis sur le blog. De temps à autres, je me lance dans le défi de Mademoiselle Emma du Nailstorming. Lire la suite

    Le 23 novembre 2014 par   Cécilia
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME, STYLISME
  • Mon Cityguide de Londres

    Voici enfin le récit de mon récent périple londonien à travers lequel je vous donne toutes mes nouvelles bonnes adresses ; nouvelles puisque je vais une fois pa... Lire la suite

    Le 23 novembre 2014 par   Ladenicheuse
    JOURNAL INTIME, PHOTOS, TALENTS, VOYAGES
  • Une nuit à New York

    Une semaine à New-York et autant de nuits à la parcourir, elle, ses rues fumantes, ses taxis jaunes, ses néons aveuglants, le bruit des sirènes et les masses qu... Lire la suite

    Le 23 novembre 2014 par   Les Petites Echappées
    CULTURE, VOYAGES

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Theatrum Belli 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte