Magazine Culture

Parution janvier : "Ma blessure de guerre invisible", de Sylvian FAVIERE

Par Theatrum Belli @TheatrumBelli

Comme tout conflit dans lequel la France s’est engagée, l’Afghanistan a été une aventure hors du commun pour ses soldats.

Personnellement, cette mission m’avait fait grandir de simple infirmier militaire... à combattant aguerri.

Engagé dans l’armée de Terre pour vivre ces instants, je ne l’espérais plus jusque-là. Ces instants étaient ceux de l’altruisme et du dévouement. Mon épanouissement était arrivé à son apogée, après quatorze ans de service actif.

Mais face aux combats, je ne faisais pas que m’aguerrir. Insidieusement, une blessure pas comme les autres s’installait en moi. Les éléments et les événements allaient perturber mon équilibre psychologique qui, durant cette mission de six mois et demi, n’avait jamais failli. C’est ainsi qu’après un repos bien mérité, les symptômes d’un état de stress post-traumatique de guerre allaient faire surface, perturbant habitudes et émotions. Reconnaître et accepter cet état fut long. Apprivoiser la blessure psychologique n’en a pas été moins difficile.

Si chaque soldat français se reconnaît en partie dans ce témoignage personnel,  c’est qu’il n’est pas si personnel que cela…

Comme toute blessure, il y a d’abord une chute qui vous fait ressentir un peu de honte. Puis, il est nécessaire d’y apporter quelques soins jusqu’à cicatrisation.

Enfin, le corps n’oubliant jamais ses maux, il faut apprendre à vivre avec ce souvenir parfois douloureux et aller de l’avant, toujours. 

Cet ouvrage décrit ainsi le quotidien de Sylvain dans le pays de l’insolence, là où les "bonheurs simples" ne sont jamais très loin des tirs des insurgés. La confiance et l’importance de la camaraderie. Les campements, les planques interminables et les missions isolées. Dorénavant, on connaît la frustration des soldats et cette colère qui pour certains finira par créer l’angoisse. Au cœur de cette guerre des nerfs, Sylvain a préféré garder le silence concernant ses actions en Afghanistan pour préserver sa famille. Une fois rentré en France, il éprouve le besoin d’en parler. Mais l’incompréhension s’installe rapidement dans un dialogue sourd... Se mettant à l’écart et s’isolant peu à peu, cette solitude le mène jusqu’à une nostalgie du conflit. Il continue à "vivre Afghanistan, à penser Afghanistan". Pourtant joyeux et bon vivant, Sylvain raconte enfin son irritabilité intempestive, son hypersensibilité soudaine, que ce soit de joie ou de tristesse. Puis, c’est le déclic. Qui est cet homme face à lui ? Dans cette glace ? Ce n’est qu’au bout de plusieurs mois qu’il viendra à prendre conscience de son problème. Consulter un médecin sera une épreuve difficile qu’il a dû surmonter, avec le courage d’en finir et surtout l’envie d’avancer.

Dans le cadre de sa thérapie, écrire ce livre va lui permettre de nous confier le déroulement de sa mission et ce qu’elle a provoqué chez lui. Nous faire part de ses émotions et sentiments. Mais cet infirmier veut surtout lever les tabous, briser le silence.

Son cas n’est pas isolé. Aujourd’hui, il veut apporter sa pierre à l’édifice. Inciter ceux qui ressentent les mêmes symptômes, les mêmes troubles, à en parler. Leur tendre la main, à sa manière. Un livre bouleversant, touchant et résolument utile. Un témoignage de courage et d’humilité. À la hauteur de nos soldats français. 

L'intégralité des droits d'auteur est reversée à la CABAT (Cellule d'aide aux blessés de l'armée de Terre). 

Publié par Esprit com', 12 €.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • ♥ Grossesse : 9 ème mois ♥

    De l'amour dans mon ventre La fin de ma grossesse approche à grand pas. La valise est faite et je peux désormais accoucher à tout moment... C'est une sensation... Lire la suite

    Le 24 juillet 2015 par   Vanessa Lekpa
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, MARIAGE
  • Poêlée d'aubergines et poivrons aux pignons de pin (vegan)

    Je ne sais pas pour vous, mais l'aubergine est le légume d'été que j'ai un peu de mal à accomoder. Les recettes que je trouve sont souvent longues à faire ou pa... Lire la suite

    Le 24 juillet 2015 par   Leonine19
    CUISINE
  • Mayan Ook

    Entre culture et tradition, le peuple amérindien constitue une véritable richesse que Céline et son associé ont décidé de perpétuer via leur marque Mayan Ook qu... Lire la suite

    Le 24 juillet 2015 par   Tartinemascara
    CONSO, CÔTÉ FEMMES
  • Humans (2015) : deux fois valent mieux qu’une

    Humans est une nouvelle coproduction de huit épisodes diffusée depuis juin, mais à quelques semaines d’intervalles d’abord sur Channel 4 en Angleterre et AMC au... Lire la suite

    Le 24 juillet 2015 par   Jfcd
    MÉDIAS, SÉRIES
  • 70 ans de Série noire 1975-1979

    Une demi-décennie à trous, puisque deux années seulement de ces cinq-là sont représentées dans mes collections. Et encore: en 1977, je suis obligé, reniant mes... Lire la suite

    Le 25 juillet 2015 par   Pmalgachie
    CULTURE, LIVRES
  • Le nude grunge (soft) de Lime Crime

    Après deux make-up un peu chargés, réalisés avec Venus, la grunge palette de Lime Crime, me voilà aujourd'hui avec quelque chose de beaucoup plus soft ! Lire la suite

    Le 24 juillet 2015 par   Séverine
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES
  • Produits de beauté à petits prix

    Aujourd’hui je vous parle de mes produits de beauté préférés à tout petit prix. Qui n’aime pas faire de bonnes affaires? Un bon produit de beauté doit être à... Lire la suite

    Le 24 juillet 2015 par   Actionbeaute
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Theatrum Belli 20892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte