Magazine Sport

Mes Resultats des Foulees du 8eme

Publié le 27 janvier 2013 par Thegiao2001
1320.- Traditionnellement, la première course de l'année pour les parisiens est celle des 10 km du 14ème. Cette année 2013 elle a été reportée au 24 février pour cause de conditions climatiques exceptionnelles, la neige et le froid ayant rendu impraticables et dangereuses les voies de circulation. Avec les copains nous avons entamé la saison sportive de running avec les Foulées du 8ème organisée par l'un de mes clubs préférés, les Etoiles du 8ème.
Après un bon diner avec ma chérie (ça fait très Toto Running mais c'est vrai ;o) au Pho Bi Dà que je lui faisais découvrir, je me réveillais à 6h30 pour me préparer. Chaussette gauche, chaussette droite, écouteurs, iPhone, slip de compète et amulette porte-bonheur, un gel pour le coup de pompe du 8ème kilo et l'affaire était dans le sac. 
Arrivé à 8h15 sur les lieux du crime, je retrouvais tous les copains dans l'annexe de la mairie du 8ème du 3 rue de Lisbonne au retrait des dossards où il faisait bien chaud : Monique, Francine, Francky qui avait signé un super 42:57" en entrainement, Hervé Leplat, Benjamin Rondet, Nicolas Armengaud, Tatsuhei Iwazaki, David Voisenet et Rémi de la sortie OVS sur laquelle j'étais inscrit, Laurent et Thibaud, Hugues et Roland du Nike Running Club Paris.
Tout le monde était content de se voir et on se faisait des papouilles, on se préparait ardemment à affronter le vent la pluie et le froid. J'adorais ces conditions, j'ai toujours préféré le froid aux grosses chaleurs, c'est plus supportable.
Je récupérais mon dossard et l'accrochais à mon tee-shirt Runnosphère rouge, les potes Salvio et Philippe portaient leur tee-shirt Runnosphère bleu. Comme j'étais arrivé suffisamment tôt, j'ai pu m'échauffer avec eux, Jean-Pierre Giorgi alias Jean-Pierre Run Run de Run, Reporter Run et Laurent Wilk. Entretemps, Adri et Giao s'était changés pour arborer leurs beaux fanions de meneurs d'allure. C'était le moment de la photo de famille de départ. Foulées du 8ème 27 janvier 2013 004
(de gauche à droite : Laurent Wilk, Victor Lamant, Florent Poleyn, Salvio, Giao, Giao, Adrien, Philippe, Jean-Pierre Run Run, Pierre Finot, Nicolas)
Quelques accélérations plus tard, j'étais bien chaud et rejoignis la ligne de départ à trois minutes du coup d'envoi. L'année passée, nous nous étions perdus avec Jipé Bardera lors de l'échauffement et nous étions arrivés dans les trente secondes qui précédaient le départ.
Mais ça c'était avant. Je me suis mis la musique dans les oreilles, mes lunettes de soleil pour passer incognito et j'attendais patiemment le coup d'envoi de la compète. J'aperçus Hugues qui était posté un peu en retrait car le sas de départ était plein des 1.600 inscrits.
Et ce fut le départ, nous poussions une clameur de joie et nous sommes partis pas comme des flèches car la foule était bien ramassée. Impossible de faire les côtés, nous piétinions un peu trop malgré le peu de coureurs présents. J'étais parti derrière Giao et son ballon des 50' et derrière Adri mon meneur d'allure des 45'.
Je dépassais facilement Giao et rattrapais bizarrement aussi aisément mon pote Adri. Ce n'était pas parce que j'étais dans une forme olympique ce matin-là mais plutôt parce mon ami souffrait d'une densité de population devant lui telle qu'il ne pouvait avancer à l'allure cible de 4:30" au km. 
Les Foulées du 8ème sont constituées de deux boucles de 5 km avec des montées et des descentes. Le parcours est roulant et nous fait passer tout près de l'Arc de Triomphe et en bordure du très joli Parc Monceau. J'étais très content de repartir sur des courses rapides après mes ultras de fin de saison en préparation du marathon de Paris où il faudra assurer un tempo assez élevé pour moi de 4:49" au km. 
Je retrouvais mes copains que j'encourageais quand je les dépassais comme Hugues et Klip Klop alias Denis Rousseau qui me suivait jusqu'au 8ème km. Avec plaisir nous saluions l'ami Bastien alias Djaila qui était sorti de sa Tour d'Argent pour venir nous encourager, je vis aussi Gregory Molinaro mon autre comparse de la Runnosphère me dépasser sur le dernier kilomètre juste après Monceau. 
Je ne fis pas un negative split car j'eus vraiment un coup de mou sur la deuxième boucle en direction de l'Arc de Triomphe, heureusement que Jean-Pierre était là pour m'encourager. Il était parti pour sa sortie de 1h30 en prépa marathon 2h59 et me dit même au moment de passer devant le ravitaillement : "Continue ta route, je vais te chercher de l'eau" Foulées du 8ème 27 janvier 2013 011
(Monique La Tortue, Francine Hervier et Franck Gineste)
Quel ami ! Une rasade et c'était reparti.  A ce moment de la course, alors que j'étais devant Adri et son ballon des 45' durant les sept premiers kilomètres, il me dépassa avec la meute et je les voyaient s'éloigner. Je réunis mes dernières forces et avec l'énergie du désespoir me lança à coeur perdu à sa poursuite. Jean-Pierre continuait de me pousser et je repris peu à peu du terrain sur l'Etoile du 8ème. Il nous poussa sur la dernière ligne droite fort heureusement en descente et je passais la banderolle d'arrivée juste avant mon ami le meneur d'allure que je pris dans mes bras pour le remercier de m'avoir encouragé jusqu'à la fin. Quel plaisir de s'être donné autant.
Une belle course et de belles sensations comme on aimerait en vivre souvent.
Merci Jean-Pierre, merci Adri et tous les amis de cette première course de 2013, la saison est lancée ! 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Thegiao2001 298 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine