Magazine Psycho

Le yoga, reconnu efficace contre les troubles psychiatriques

Publié le 28 janvier 2013 par Santelog

Le YOGA, reconnu efficace contre les troubles psychiatriques – FrontiersCet examen systématique sur les effets du yoga sur les principaux troubles psychiatriques confirme que sa pratique a des effets positifs significatifs, y compris sur la dépression, la schizophrénie, le TDAH et le sommeil. Ces conclusions, publiées dans l'édition du 25 janvier de la revue Frontiers in affective Disorders and Psychosomatic Reseach, mettent en lumière une alternative possible aux médicaments dont beaucoup peuvent améliorer la vie des patients mais qui ne suffisent pas à satisfaire un besoin considérable.

En effet, un bilan de l'OMS, a révélé que 60% des patients étaient toujours déprimé après un an de traitement par un antidépresseur et que 80% dans le monde n'avaient pas accès aux soins. La rémission n'intervient que chez un tiers des patients et il reste les obstacles d'une mauvaise observance, de la rechute, de la résistance au traitement et des effets secondaires. La recherche de l'amélioration des traitements dont l'ouverture aux traitements non-médicamenteux est donc une priorité mondiale. Prouver que le yoga est efficace sur la santé mentale en ferait une thérapie de choix (moins d'effets secondaires, coût relativement faible, accès relativement facile).

Car si le yoga est devenu un exercice populaire et, aux seuls Etats-Unis, serait pratiqué par plus de 15 millions d'adultes (Source : Enquête Harris Interactive), si dans l'opinion publique, son effet global bénéfique sur la santé psychique et mentale est largement partagé, si le yoga est même devenu un phénomène culturel, cette étude devait apporter aux médecins les preuves scientifiques de son efficacité.

Le yoga, des avantages pour un grand nombre de maladies mentales : C'est chose faite, cette méta-analyse vient confirmer des avantages pour toutes les maladies mentales incluses dans l'analyse, à l'exception des troubles de l'alimentation et des troubles cognitifs. L'analyse montre en effet ses effets positifs sur la dépression légère et les troubles du sommeil, même en l'absence de traitements médicamenteux, et peut améliorer les symptômes associés à la schizophrénie et au TDAH (Trouble de déficit de l'attention / hyperactivité) chez les patients qui prennent des médicaments, selon cette analyse de 124 études dont 16 essais contrôlés. Le Dr P. Murali Doraiswamy, professeur de psychiatrie et de médecine à la Duke University et auteur de l'étude, confirme aussi que le yoga peut également avoir un rôle accessoire dans la prévention des maladies liées au stress.

Le yoga, un effet biologique démontré : L'examen révèle par étude de biomarqueurs que le yoga influence des éléments clés du corps humain jouant un rôle en santé mentale au même titre que le feraient des antidépresseurs et la psychothérapie. Car le yoga affecte les neurotransmetteurs, l'inflammation, le stress oxydatif, les niveaux lipides, les facteurs de croissance...En somme, des résultats prometteurs, mais d'études menées sur de petits échantillons, donc à reconfirmer par des recherches plus rigoureuses, concluent les auteurs.

Source: Frontiers DOI=10.3389/fpsyt.2012.00117 25 January 2013 Yoga on our minds: a systematic review of yoga for neuropsychiatric disorders (Visuel@ © Dirima - Fotolia.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Santelog 4401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines